Tendances de la rentrée 2017 

Yves Saint Laurent Paris, Pull Sophie Blush Sézane

Hello September ! 

Quel mois merveilleux ! Plein de renouveaux et d’objectifs. Je ne dis pas seulement ça parce que c’est mon mois d’anniversaire. 😉 

Chaque année, en septembre, vacances pris ou non, je suis en pleine forme prête comme jamais à attaquer une nouvelle année. ( scolaire encore un peu )

Je me rappelle vaguement de cette époque, tout juste sortie de l’adolescence, je me demandais souvent ce qui était « les tendances » du moment. Avec l’âge, je me rends compte que je ne m’y intéresse que guère. J’aime toujours autant les belles choses et surtout les beaux accessoires mais je mise de plus en plus sur de vrais coup de coeur que de petits coups de coeur bien souvent éphémères. Je mise avant tout sur la qualité et les pièces qui intègrent parfaitement mon dressing et si on peut appeler ça un style, mon style. 

Au fur et à mesure qu’on prend l’âge, on sait d’avantage ce qui nous va et assumer son corps devient plus facile. C’est véritablement à ce moment-là que j’ai commencé à prendre du plaisir à m’habiller. C’est pour moi, un des moyens de s’exprimer. Pas pour plaire aux autres ni pour ressembler à quelqu’un mais je me plais à constituer un dressing qui me ressemble en piochant des pièces par-ci, par-là. 

Il est cependant plus facile de dénicher des pièces qui sont tendances. 

Pour la rentrée, au niveau de la couleur, c’est le Blush. Rose poudré ou un rose entre framboise et corail. 

Le genre de couleur qui va égayer un peu les couleurs sombres d’automne ou d’hiver à venir, comme pour se rappeler des couleurs printanières mais plus foncées. C’est plutôt une bonne idée.

Les bottines à petits talons carrés reviennent en force. C’est la hauteur parfaite pour le bureau.

Les derbies sont toujours là ainsi que des bottines à lacets. 

Le rose Blush va très bien avec le cuir noir lisse et le camel mais j’aime surtout l’association avec la couleur voisine, le framboise !

Bonne rentrée à tous ! ❤

Bottines Léa Blush Sézane collection actuelle, Sac Drew Chloé
Joli sac Tiger multico Rose de Sézane ❤

Petit retour en enfance <3

En ce début d’année qui me rappelle que j’accumule des années écoulées derrière moi, un peu de fantaisie, de mignonnerie ne me font pas de mal.

Un petit sac cartable, des carreaux, des accessoires « fantaisie », la couleur bleu marine, des figures géométriques, les animaux par-ci par-là..  L’insouciance, reviens … !

Un clin d’oeil à notre petite enfance ❤


J’ai beau « vieillir », je crois que j’ai gardé mon âme d’enfant.  J’aime toujours autant les plats simples, surtout les coquillettes jambon. 🙂

J’en ai d’ailleurs mangé au restaurant ce week-end.

Oui, commander un plat de coquillettes jambon au restaurant, un samedi soir à Paris, c’est possible ..!

J’ai découvert ce bistrot au déco sympa au-dessus du Patio, sous la Canopée du nouveau centre commercial des Halles. « Champeaux »   ICI

Un bistrot contemporain Bar & Lounge imaginé par l’incontournable Alain Ducasse entre autres.

Cet endroit où se trouvait autrefois le conservatoire de musique du Centre. ( petit moment de nostalgie … )

Les coquillettes sont « al dente » et c’est un peu une version « supérieure » de notre éternel plat d’enfance. Ce plat est servi avec des cubes de comté et de truffe noir.

Mais sinon, niveau fringues, je craque toujours autant pour des imprimés « fantaisie » qui ne me font que « rajeunir », mangeant des coquillettes, bientôt, il me faudrait un babysitter pour me garder le week-end..  Une petite blouse ou un t-shirt confortable, quand il y a des panthères ou des renards dessus, je craque.  J’aime bien le style femme-enfant même s’il ne faut pas en abuser.

Niveau accessoire, je suis raide dingue depuis l’été dernier des bijoux contemporains Bôme studio ICI que l’on trouve dans les magasins Des petits hauts.  J’ai craqué cette saison aussi pour l’un de leurs sautoirs en quartz. Il ne me manque plus qu’à me trouver un collier graphique plus court à assortir.

Jupe & chemise Des petits hauts, Sac Doll Sézane, dentelle & veste Pablo, Boots Minelli  Sautoir : Bôme studio AH16Un big up à l’imprimé panthère doré Des petits hauts 😉 

Plus mignon tu meurs !

Quand je vois autant de jolies lières, je n’ai qu’une envie, c’est de me jeter dedans, et qu’on m’oublie ! Retourner en enfance et ne plus jamais aller travailler !

Musique : Thinking Out Loud Ed Sheeran 

La fin de l’automne <3 

Avec le temps tout s’en va.. chantonnait Léo Ferré. Et il avait raison.

Les belles feuilles colorées laissant les arbres dénudés, les passants désertent les parcs parisiens.

Ces feuilles mortent disparaissent comme les amours passés à coup de balais. Sûrement pour faire place à de futurs bourgeons.

Heureusement que l’hiver arrive avec son lot de consolation.

Vive le froid, vive le vent, vive la neige et surtout le ski !

Babies love <3

Veste en laine Pablo Paris, pantalon velours côtelet Uniqlo, Sac Chloé, babies CDC
capture-decran-2016-10-05-a-00-25-42
Babies vernis Comptoir des cotonniers (Collection AW16)

Le grand retour des babies, ( ces chaussures à bout rond avec une ou plusieurs brides ) cette saison, me réjouit énormément. Ces chaussures qui vous donnent envie de vous remettre à danser le Tango.. d’ailleurs Valentino a nommé leur babies « Tango Pumps ». Mais à 845 dollars, les chaussures de ville que je vais porter tous les jours, non merci. ( Mais si vous avez un compte en banque plein à craquer, ou si c’est vraiment la paire de vos rêves, je comprendrais votre choix c’est ici => ICI  elles sont canons ).

capture-decran-2016-10-05-a-00-48-53
Tango pumps Valentino disponibles sur Mytheresa

Vous avez la version semblable pas donnée mais moins onéreuse chez Repetto.

D’ailleurs, je n’ai jamais pu oublier ma toute première paire de babies vernis de Repetto que j’avais eu e lorsque j’étais encore au lycée.  C’est alors depuis ce temps, que je suis à la recherche d’une paire de remplacement, et je dois bien l’avouer, je ne l’ai jamais trouvée.

Ceci dit, lorsque j’ai aperçu cette paire de babies à talons carrés chez le Comptoir des cotonniers, j’ai tout de suite repensé à mes babies préférées. Confortables, vernis mais jamais bling bling, une bonne paire de chaussures chic et confortables. Un poil preppy.

Le risque avec ce genre de chaussures à petits talons, c’est le côté un peu mamie qu’elles peuvent donner si on loupe un peu.

J’adore les chaussures à bout rond mais il ne faut pas que le bout soit trop rond, trop enfantin. Je sais que je suis difficile mais à un détail près, comme je l’ai dit plus haut, on peut passer de chaussures mignonnes à chaussures de mamie ou d’enfant au choix.

Bref, j’avais trouvé la paire qu’il me fallait dans mon dressing, surtout pour aller bosser. Et à pieds comme je le fais tous les matins. Je ne peux pas faire le trajet de retour si j’ai les chaussures qui ne sont bonnes que pour aller faire la belle sur le tapis rouge.. ! si vous voyez ce que je veux dire.

J’affectionne donc beaucoup trop ce genre de chaussures en ce moment. On dirait que je projette d’ouvrir un magasin de chaussures..  Je vous ai donc fait une petite sélection de babies que je trouve vraiment top !

Et lorsque vous les aurez achetées, je vous conseille d’utiliser ma technique de sauvageonne, c’est-à-dire de les écraser une dizaine de fois le bout des babies avec le talon, puis de « travailler » la partie arrière à la main, histoire de ne pas avoir mal aux pieds à la fin de la journée lorsque vous les porterez pour la première fois.. !

On les porte comment ? Avec un pantalon noir velour côtelé slim ou droit, de préférence 7/8 pour laisser voir les brides. Ou un jeans boyfriend un peu court pour casser le côté chic & preppy. 

Enjoy !

Ma sélection : 

  • Babies vernis noir by Comptoir des cotonniers ICI 
  • Babies Valentina by Sézane ❤  ICI
  • Babies vernis noir Electra by Repetto  ❤ ICI 

 

PS : Et si vous avez du mal avec des babies vernis, optez comme moi pour des babies en daim ! les plus belles de chez Ba&sh. Les fameuses Babies Caro à double bride !! ICI 

capture-decran-2016-10-05-a-00-57-16

Hello september ! 

Couleurs de feuilles d’automne ❤

What’s up ? ou plutôt what’s going on ?

  Tout va globalement plutôt bien. C’est étonnant quand on sait que j’ai stressé ce dernier mois. Même si cela ne se voit pas énormément chez moi, masqué par ma bonne humeur habituelle.

  J’ai été anxieuse pendant un laps de temps, à tel point que je n’arrivais plus à manger.

Et passé cette période assez pénible, comme si cela ne suffisait pas, j’ai perdu ma voix après avoir fêté mon anniversaire. Plus aucun son sortait de ma bouche mais on ne pouvait rien faire pour moi, parce que j’avais ni angine, ni ganglions, je n’avais tout simplement rien attrapé MAIS avait trop fait la fête… ou du moins, j’avais trop crié/parlé.  J’étais sûrement surexcitée… !

Et c’est vraiment simultanément à cette mésaventure, que ma vie s’est éclairée. J’ai à peine eu le temps de réaliser ce qui m’arrivait, que ma vie avait déjà repris un rythme effréné.

Bye bye les voyages à l’autre bout du monde, les paysages magnifiques à faire rêver, la zen attitude, le calme … les siestes.. oh oui les siestes … !

 Mais, plus étonnant encore, je suis épanouie, heureuse d’être occupée, d’être épuisée à la fin de la journée. Mais pas assez pour que j’aie encore la force de faire le singe dans mon salon, pour m’épuiser physiquement jusqu’à minuit. Même si je peux me plaindre parfois et dire que je suis fatiguée 3 fois de suite, ça reste plutôt un « arf, je suis fatiguée » de satisfaction. Satisfaction de me coucher un peu moins bête tous les soirs.

Je commence enfin à voir le chemin de ma vie, se dessiner petit à petit, à envisager un avenir à long terme. Je commence peut-être à assumer mon quart de siècle, mon statut de femme adulte enfin. Et ce n’est pas trop tôt..

Je suis plus que jamais motivée et comme les feuilles d’automne qui changent de couleurs avec le temps, moi aussi, je mûrie un peu plus encore.

Je me sens libre comme jamais, libre non pas parce que c’est le néant autour de moi, mais parce que je me sens enfin prête pour avancer, aller loin, je pense les éléments nécessaires pour attaquer et relever les défis. Construire quelque chose et affronter l’avenir certes angoissant lorsqu’on est encore tout jeune.

Ne supportant pas la chaleur, j’apprécie ce temps un peu plus clément, certes un peu pluvieux mais qui me permet d’être enveloppée comme un poussin dans un gros pull douillet et qui permet de m’habiller en un temps record le matin.  J’enfile un pull, une petite robe, un jean ou un haut puis mes bottines et hop. Même si depuis que j’ai repris le cab, c’est plutôt un casse-tête de m’habiller pour aller travailler, surtout lorsqu’il fait chaud .. ! Comme le noir domine quand même les tenues de travail, dès que je peux m’habiller décontracté et autrement, je veux de la couleur.  Je veux voir la vie en arc-en-ciel.

J’espère que la reprise se passe bien pour tout le monde, malgré le stress ambiant presque inévitable. C’est aussi ce stress ( minimum) qui permet à tout le monde de se surpasser .

Plein plein de courage et de bisous à tous ceux qui lisent mes futilités où que vous soyez ! xoxo

Vraiment ravie de ce sac Folk en rouille Sézane alors même que je n’étais pas du tout convaincue lorsque ce modèle est sortie il y a plus d’un an. Pendant longtemps, il m’avait laissée indifférente. Mais dans ce coloris, je l’avais trouvé plus à mon goût puis une fois adopté, je le trouve vraiment pratique en fait cette forme qui permet de mettre un peu n’importe quoi et qui a tout d’un petit panier que l’on peut fermer rien qu’en serrant les liens. Comme quoi, les premières impressions ne sont pas toujours les bonnes !

Quant aux bottines, j’aime beaucoup l’effet qu’elles font au niveau des chevilles. ça me rappelle un peu mes fleurs préférées, les tulipes. Même si elles sont basiques, ce petit détail les rend uniques et féminines.

Le gros gilet moutarde vient de chez Pablo. Je l’ai déniché à -50% après les soldes. Je l’avais loupé celui-là mais je l’ai repéré juste avant qu’il ne soit trop tard. La très belle couleur moutarde m’a tout de suite attirée. Pourtant, c’est un gilet de la collection PE 2016.

Mode : Les cuissardes : IN or OUT ?

Must have de cette saison <3
Must have de cette saison ❤

Les cuissardes font leur retour cet hiver. Elles font parties, je crois des pièces qui me font douter. Si elles peuvent être terriblement sexy, elles peuvent à cause d’un petit détail se transformer en un faux pas..

Je me rappelle avoir acheté il y a quelques années, une paire de cuissardes en daim camel moumoute chez Minelli. Je crois avoir jamais osé les porter en tout cas, je ne les ai porté qu’une ou deux fois. C’est pourquoi il est important de réfléchir avant de s’acheter une paire de cuissardes.

Elles peuvent être notre meilleur allié comme le pire.. C’est à double tranchant.

Si vous êtes optimiste comme moi, ou si vous êtes convaincue que c’est ce qu’il vous faut dans votre shoesing, alors je vais vous aider un peu.

Pour bien les choisir, il y a trois paramètres à prendre en compte. La matière, la hauteur des talons et leur forme. J’entends par-là, si elles serrent les jambes ou non.

Pour ne pas tomber dans le vulgaire, je vous conseillerais de ne pas les prendre vernis ou avec des talons trop fins.

Il y a deux sortes de cuissardes, celles qui arrivent juste au-dessus du genou « over-the-knee » et celles qui arrivent mi-cuisses.

J’ai opté pour ma part pour des cuissardes en daim (sage), de couleur foncée et serrée ( « stretch » qui s’enfilent comme un collant) mais plates pour qu’elles ne soient pas trop sexy.

Si vous êtes grandes, vous pouvez opter pour des cuissardes qui ont du volume, ça ne tassera pas votre silhouette, en revanche, je trouve que ce genre de bottes ou de cuissardes ( style moumoute, fourrées) sont à éviter pour les filles petites comme moi. ça donne un effet « poteaux » à nos gambettes.

Les cuissardes en cuir vernis à talons sont vraiment rédhibitoires sauf si vous recherchez l’effet « Pretty Woman ». Julia Roberts est canon mais c’est permis que dans les films … !

Sinon, elles sont à porter de préférence avec des jupes courtes ou des robes à moins que vous ayez des bras à la place de vos jambes, dans ce cas, vous pouvez facilement glisser un jean à l’intérieur, mais j’ai un doute là-dessus .. !

J’ai repéré quelques cuissardes sympas cette saison :  Tout d’abord, les cuissardes en daim Brenna d’Isabel Marant, qui existent en kaki et en noir. ( un peu hors de prix) à moins que vous projetiez de les porter tout l’hiver jour et nuit.. mais très jolies quand même.. 🙂  J’aime beaucoup l’effet mi-bas mi bottes. Pour les avoir essayées en boutique, je peux vous dire qu’elles ne sont pas faciles à enfiler et si vous avez des mollets un peu prononcés, laissez tomber … On peut trouver de jolies cuissardes en daim plus confortables dans d’autres marques.  Pour la différence de prix qui existent entre les bottes stretch à 600 euros et à 150 euros, c’est à cause du fait que les cuissardes sont entièrement en daim alors que souvent, elles sont dans une matière synthétique pour les bottes stretch à 150euros. (cf: Elizabeth Stuart )

Les cuissardes Sacha de la collection de Noël de Sézane : 

Je les trouve chouette même si personnellement, je sais que je ne les porterais pas. Elles seraient trop imposantes sur moi. Mais je dois avouer qu’elles sont canons sur Léo. 😉 Elles sont à talons mais le fait qu’elles soient « amples » et fourrées avec des talons assez épais cassent le côté sexy des cuissardes.  Et son prix est raisonnable. 330euros.

Capture d’écran 2015-11-30 à 04.26.49.png

Encore plus accessibles, j’ai repéré des cuissardes sympas chez Zara.

Ici  les cuissardes noires ou en rouge camel 88.95€

 

Et si vous osiez les cuissardes cette année ..? !

Les cuissardes ont l’avantage de tenir nos gambettes au chaud. Moi qui aime porter des jupes et des robes même en plein hiver, c’est un réel avantage que de pouvoir garder mes gambettes à l’aise sans avoir froid.

Bonne semaine !

Midori

CuissardesDailydoli

CuissardesMode

Mode : Casual outfit <3 Camel & Dark blue

    Aujourd’hui, je vous fais un throwback d’une tenue de l’an dernier. Les habits que je porte sont toujours d’actualité car ce sont des accessoires Sézane qui se trouvent toujours dans la collection permanente. 🙂

C’est aussi l’occasion pour moi de faire un petit bilan d’une année de combat que je mène depuis exactement un an.

Je n’avais jamais été malade, toujours en bonne santé et je remercie le hasard de la vie de m’avoir donné ce que j’ai aujourd’hui. Pourtant ce jour-là, il y a un an, j’atterrissais aux urgences, à l’hôpital où je n’y allais que rarement pour faire des adieux..

Je ne réalisais pas tout de suite ce qui m’arrivait pourtant quelque chose était inhabituelle. Me trouvant en Province, je dois vous avouer que la condition n’était pas optimale. Me diagnostiquant une simple crise de foie, on me renvoyait chez moi. En rentrant à Paris tant bien que mal, ma situation ne s’améliorant pas, je suis retournée aux urgences, on m’a hospitalisée de suite. C’est comme ça que mon « aventure » a démarré.

Juste pour vous rappeler qu’il n’y a que vous qui pouvez réellement savoir et ressentir ce qui se passe dans votre corps. Ce n’est pas les années d’études de médecine qui font d’un médecin un voyant ou un omniscient. Quand vous sentez que ça ne va pas, vous devez insister. Et s’il vous plaît, n’en faîtes pas toute une tonne pour une simple grippe ou une petite coupure. Cela décrédibilise les vraies malades et la vraie souffrance.

Ça a été un coup dur pour quelqu’un comme moi qui a toujours été optimiste, qui a toujours voulu tout maîtriser. Hélas, ça, le hasard je ne le pouvais pas. Je trouvais encore le moyen de me dire que cela pouvait être pire. Je n’avais pas le cancer, enfin je n’en savais strictement rien. Ma maladie n’en est pas une qui s’attrape, ça se déclare spontanément et ça pourrait s’en aller. C’est une réaction tantôt auto-immune ou allergique à quelque chose alors ça ne se soigne pas, sauf par la corticothérapie. ça arrive souvent aux enfants. Il se peut que ça ne revienne plus jamais à l’âge adulte. En tout cas, ça ne reviendra pas tant que je continue à en prendre, mais à long terme, la corticothérapie vous abîme psychologiquement et physiquement. J’ai donc hâte de ne plus devoir en prendre tous les matins même si en diminuant la dose lors de la décroissance, parce qu’on arrête pas une corticothérapie comme ça du jour au lendemain, je dors et me sens beaucoup mieux. Je prie donc pour pouvoir définitivement l’arrêter parce que je suis à ma deuxième rechute.

Je découvrais la situation du malade dans un hôpital en même temps que j’enfilais la blouse de « malade » comme je l’appelais. Qui soit dit en passant est très déprimant. L’habit ne fait pas le moine, mais cet habit vous marque. Vous êtes le malade dans le service. Les gens vous voient malade et ça, ce n’est pas bien.

Lorsque cela vous arrive, vous avez soit le choix de vous comporter comme tel en se laissant aller. Il le faut temporairement mais il ne faut pas accepter de manière définitive ce statut de « malade ». Oh combien il est difficile de ne pas céder à cette pression qu’on exerce sur vous.

On vous aide parce que vous êtes le malade mais on vous rend par ailleurs incapable. Comme si vous étiez une pauvre personne que l’on doit plaindre. Cela ne vous aide pas.

J’ai choisi de me battre. Pour non seulement faire ce que j’ai toujours fait mais de faire encore plus. Je voulais faire de cet évènement, un déclic, un tremplin pour faire quelque chose que j’ai toujours voulu faire. Un an plus tard, je peux dire que je ne me suis pas plains plus qu’il n’en fallait, dès que je pouvais agir ou faire quelque chose pour m’améliorer je l’ai fait sans me donner d’excuses.

J’ai aussi appris à manger sainement et correctement. J’ai toujours été une pâtissière cuisinière passionnée mais je ne maîtrisais pas encore le régime sans sel et sans sucre. J’ai découvert une nouvelle dimension de la « gourmandise ». Honnêtement, ce régime m’a beaucoup apporté et je pense en être gagnante parce que pendant un an, j’ai mangé et cuisiné énormément de produits frais et bio. En comparant à une personne qui aurait mangé Mcdo ou dans des fastfood à long terme, cela doit faire une grosse différence.

Ce qui a énormément changé, c’est aussi la silhouette. Je n’avais jamais connu l’adolescence et son lot de désagréments. La corticothérapie vous fait gagner du poids et vous fait surtout gonfler. En sortant de mon hospitalisation j’étais frêle, pourtant le traitement m’a fait prendre du poids. Même si je ne suis pas devenue obèse, tout simplement ne plus avoir son poids habituel vous destabilise. Et ça, les gens ont du mal à le comprendre. Ce qui importe ce n’est pas le regard des autres mais de soi-même. Je compte retrouver mon poids habituel, même si je perds patience. Comme je le dis tout le temps en rigolant, j’en ai marre d’être bouboule !

Mais encore, je me dis que si ce n’est que « esthétique » ce n’est pas grave. Ah mais oui..

C’est comme ça qu’une année a passé, rythmé par la prise quotidienne de plein de médicaments, hebdomadaire de prise de sang au labo, des rdv pour des examens, à supporter les gens simplement enrhumés se plaindre comme s’ils allaient mourir … ^^ je préfère en rigoler. Je suis devenue plus drôle .. Un peu obligé de rigoler de tout.

La seule chose dont je suis sûre, c’est que je n’ai jamais baissé les bras et j’en ai fait quelque chose de positif.

J’ai hâte de finir le traitement, de retrouver ma santé de fer parce que je n’ai jamais été fragile. J’ai toujours gardé cette volonté de fer, mon fort caractère inversement proportionnel à mon apparence de fille toute douce , mon optimisme infaillible et mes ambitions. Tout ça rien ne me l’enlèvera.

J’en profite aussi pour vous dire que la famille et les vrais amis qui vous entourent sont de petits trésors que la vie vous offre.

Ceux qui m’ont aidée se reconnaîtront. J’ai cette amie qui m’a préparé des repas sans sel parce que j’avais l’habitude de venir manger chez elle, qui s’est intéressé au régime hyposodé et a trouvé une épicerie sans sel/sans sucre etc. Ce genre de petites attentions qui vous touchent énormément. Ou qui vous apporte par surprise un magnifique bouquet de fleurs etc et j’en passe..

Tout ça pour vous dire qu’il y a toujours pire dans la vie mais qu’il faut toujours se battre pour rester au top. Faire le maximum de ce que l’on peut avec ce que l’on a. On n’a jamais trop de chance.

J’ai énormément d’empathie pour les personnes plus gravement malades, les personnes âgées que je croise tout le temps dans les salles d’attente. Je fais le soleil et j’essaie d’apporter la joie de vivre dans ces lieux moroses. Un sourire cela ne vous coûte rien mais il est contagieux.

Je poursuis mes objectifs et ce blog en fait partie.  Je tiens à continuer à partager mes nombreuses passions, des astuces et des recettes que j’ai élaborés un peu grâce à mon combat. 🙂

S’il y a par hasard des personnes comme moi qui ont du suivre ou suivent une corticothérapie à long terme je serais ravie de témoigner, de partager mes expériences ou tout simplement répondre aux questions.

 Néanmoins, je vous prépare une surprise pour la semaine prochaine. Vous en saurez un peu plus plus la semaine prochaine

Bonne journée !

Midori

a749d0_9fc94c77e2e24708bb8844aa668277ba.jpg_srb_p_905_905_75_22_0.50_1.20_0.00_jpg_srb a749d0_582498ca79b449c3ab896002f40cda2c.png_srb_p_905_1207_75_22_0.50_1.20_0.00_png_srb a749d0_b2efd554abd24cf49b5af702a68a593c.jpg_srb_p_905_646_75_22_0.50_1.20_0.00_jpg_srb

Outfit :  

Pull Comptoir des cotonniers

Robe Jazz Sézane

Chaussures Hunter Sézane

Veste Aretha Sézane

Snood Promod

Sac : Pola Sézane

Sinon partage du jour : la boutique vintage, le chat et la souris : 25 rue Henry Monnier Métro : Pigalle

Ce triple sautoir fantaisie que j’ai déniché au retour d’un brunch dans le faubourg Montmartre dans une petite boutique de bijoux, déco vintage et disques qui s’appelle « Le Chat et la Souris » près de Anvers à Pigalle.  J’aime beaucoup les bijoux fantaisie de toute sorte que l’on trouve à Paris. Celui-ci a été fait par la créatrice de cette boutique. J’aime tellement les papillons ! Je ne saurais que vous conseiller d’y aller faire un petit tour 😉

  

Mode : Red touch <3 rouge vernis & stripes 

Le rouge est l’une de mes couleurs préférées avec le bleu nuit. Mais pas n’importe quel rouge. Je n’aime pas le rouge criard trop agressif à mes yeux. J’aime le rouge un poil sombre, le rouge sang. Il fut un temps, c’était mon rêve d’avoir un jour une voiture de couleur rubis métallisé. De ce fait, j’ai pas mal d’accessoire en rouge vernis notamment mon portefeuille. 

Je voulais tomber sur LE petit sac de mes rêves en cuir vernis rouge. À cause de la couleur qui ne passe pas inaperçu il fallait un sac de petite taille. C’est vraiment au bon moment que j’ai réussi à dénicher ce woc de Chanel qui n’est plus en vente. 

C’est un pure hasard si le vernis que je porte cette semaine va parfaitement avec la couleur du sac 🙂 je n’ai pas l’habitude de porter du rouge, de plus nacré aux mains mais je dois avouer que ce n’est pas mal du tout 🙂  je sais qu’il n’y a que les juristes qui peuvent comprendre mais j’ai toujours autant adoré le rouge et le bleu. J’ai certes un petit penchant pour le rouge et je suis trop contente du carnet qu’offre Dalloz à chaque rentrée 🙂 j’ai pas pu résister à la clé USB non plus.. Je songe à me faire soigner mais laissez moi encore profiter un peu de ma petite folie ..! 

  
J’ai passé une semaine très chargée et je suis épuisée mais cette semaine restera une bonne semaine riche en émotions dans mes souvenirs. Je l’ai placée sous le signe de la maison Dior. 

Je vous présente ma nouvelle petite tasse rayée de Revol que j’ai trouvé à la Fnac 🙂 je la trouve mimi. Elle n’est pas sans rappeler les marinières de Jean Paul Gauthier. Sachez qu’elle existe aussi en bleu 🙂 

Un bon café au lait avec une bonne mousse fait commencer la journée de bonne humeur.

Passez un bon dimanche où que vous soyez ! 

   
    
  

ma nouvelle tasse Revol
  
  

 

Mes derniers coups de coeur <3 High-tech/Gadget

Je vous présente mes derniers coup de coeur high-tech/gadget ❤

Lorsqu’on se déplace beaucoup et surtout quand on a un iPhone greffé à la main comme moi ^_^, on a tout le temps besoin de recharger son smartphone.  C’est pourquoi, certains accessoires peuvent nous avérer très utiles notamment ces deux-là que j’ai trouvé dernièrement 😉

Un chargeur portable pour Smarphone vraiment trop mignon et pratique 🙂  :

un vrai coup de coeur pour cet accessoire à glisser dans son sac à main <3
un vrai coup de coeur pour cet accessoire à glisser dans son sac à main ❤

Mes Happy plugs achetés au Japon à Shibuya : ils commencent à être vendus un peu partout en France notamment chez Colette à Paris.

Je suis contente d’avoir pu les trouver en doré rose (cuivre).

Cordon pour iPhone de 2m très pratique pour utiliser son iphone en le chargeant en même temps.
Cordon pour iPhone de 2m très pratique pour utiliser son iphone en le chargeant en même temps.

Mode : A la recherche d’un sac idéal !

Les sacs, on n’a pas besoin d’en avoir des milliers contrairement aux chaussures. Idéalement, un sac devrait aller avec n’importe quelle tenue. Les qualités essentielles qu’un sac idéal devrait avoir, il y en a 3. Il doit être de taille idéale, contenir l’essentiel, être beau, être de bonne qualité, c’est-à-dire durer dans le temps.

Il n’en faut pas beaucoup mais il y a des essentiels à avoir. En matière de sac, il vaut mieux investir dans un beau sac en cuir qui va durer dix ans, qui va bien vieillir dans le temps qu’un sac bon marché en similicuir parce qu’il ne va pas durer et il va devenir tout moche avec l’usure.  Si on choisit bien son sac, alors on pourra le garder longtemps et le rentabiliser assez vite.

Il faut idéalement avoir dans son dressing, un sac en cuir noir. Celui qui va avec tout. L’indispensable ! Un petit ( celui qui peut se porter en bandoulière) et un grand qui peut contenir un dossier ou même un macbook air.

Ensuite, un sac de couleur beige ou camel. Celui-ci va aller avec toutes les couleurs, toutes les tenues qui ne vont pas avec le sac noir.

Normalement, avec ces deux types de sacs, on a un sac pour toutes les occasions.  Pour aller faire un petit tour au marché, comme pour sortir le soir.

Pour plus de fantaisie, on peut craquer ensuite pour des sacs de couleur flashy pour donner du peps à nos tenues un peu trop ternes mais ce ne seront pas des sacs de tous les jours.

L’autre indispensable pour moi, c’est le fameux cabas. Celui qui peut tout contenir. Idéal pour aller faire ses courses, pour partir en weekend ou à la plage. De préférence en coton parce que c’est léger mais un grand cabas en cuir ça peut aller aussi à condition qu’il ne soit pas de couleur foncée.

Dernièrement, j’ai beaucoup craqué pour des sacs en cuir métallisé. ça tombait bien parce que c’était à la mode et qu’il y avait beaucoup de choix.  ( cf: mini sac cartable en bandoulière CRAIE, Grand cabas Hamilton de Sézane, Sac à main camel doré de Petite Mendigote ..)

J’ai aussi craqué pour quelques sacs à dos mais je vous en parlerai dans un article à venir 😉

Voici donc ma sélection de sacs : Un vrai coup de coeur pour le sac cartable de CRAIE studio ❤

IMG_0693 IMG_1063

La CRAIE
La CRAIE
CRAIE studio
CRAIE studio
Capture d’écran 2015-07-21 à 15.15.20
Cabas Delhi en coton Sézane
Cabas en cuir doré
Cabas en cuir doré
Sac en bandoulière Mila Louise
Sac en bandoulière Mila Louise
L'indémodable Trio bag de Céline
L’indémodable Trio bag de Céline
Sac Mila louise
Sac Mila louise

Carnet de voyage : Petite escapade à Milan <3

En réalité, je devrais dire « petit passage » à Milan car je suis partie là-bas sur un coup de tête avec ma soeur.

Je lui ai dis « demain, tu pars à Milan » « avec qui ?  » « avec moi, l’avion décolle à 18h ». Voilà comment ça s’est passé.

Puisque l’avion atterrissait à Milan, je me suis dit pourquoi ne pas en profiter pour y faire un petit tour ? Moi qui rêvait de découvrir plusieurs villes d’Italie.

Je n’avais clairement pas le temps de découvrir la ville en profondeur mais suffisamment pour avoir un aperçu de cette ville souvent boudée par les touristes et les italiens eux-mêmes. Pourtant, si on ouvre bien les yeux, cette ville offre de jolies choses.

Si on la compare à une ville comme Rome, c’est vrai qu’il n’y a pas autant de monuments à visiter mais comme dans toutes les grandes villes, il y a toujours des choses à faire, du shopping, des restaurants à tester etc. La ultima cena de Da Vinci est sans doute à voir aussi à l’Eglise Santa Maria Delle Grazie. Je n’avais pas suffisamment le temps pour me rendre à l’exposition universelle mais ça sera pour une prochaine fois 😉 là ce n’était pas le but de mon voyage. J’ai beaucoup aimé la Gare de Milan. En y faisant un petit tour, j’y ai découvert de jolis coins.

J’aime surtout aller en Italie parce que j’aime la cuisine italienne. On y est pas restée assez longtemps pour découvrir plusieurs restaurants mais j’ai bien aimé la pizzeria napolitaine à Corso Como, le Peperino. L’escalope milanaise est évidemment à tester. Celle que j’ai mangée au restaurant Savini à la Galeria Vittorio Emanuele II était excellente !

J’ai également pu aller faire un « quick shopping » à Corso Como. Ma soeur m’a fait découvrir une marque de sac sympa, Anteprima. Pas du tout connu en France mais qui a connu un grand succès au Japon et d’ailleurs qui connaît un succès en Asie comme à Hong Kong. J’ai donc craqué pour un sac tressé main bleu que j’ai aussitôt utilisé durant mon voyage. ( Je suis partie qu’avec un grand sac, j’aime voyager léger ^^ partir avec de grosses valises, c’est un coup à rendre un voyage pénible). Ils font même des sacs en forme de Hello Kitty ou de My Melody. Même si je n’en porterais jamais, j’ai trouvé ça mignon 🙂  le prix est prohibitif aussi ..

Sinon, pas loin de là, se trouvait une très jolie boutique Momoni. Sans doute ma préférée parce qu’il y avait tout ce que j’aime. Une cabine d’essayage toute jolie, cosy. Le sac bobo de mes rêves, une robe jaune toute légère, une nuisette simple mais mignonne.  Bref, j’avais eu mon petit coup de coeur.

C’est ainsi, parée de cette jolie robe jaune que j’ai quitté Milan, pris un train à la gare direction « Destination de rêve ». M i d o r i

FullSizeRender 2
Escalope Milanaise ❤ Savini
FullSizeRender 3
Duomo de Milan
FullSizeRender
A la Gare centrale de Milan
IMG_0838
Nouveau sac Petite mendigote déniché à la boutique Momoni
IMG_0880
Boutique Anteprima ❤

IMG_0772

IMG_0785

IMG_0881

IMG_0771

IMG_0766

IMG_0872

IMG_0926

IMG_0928

IMG_1782
Fragole con gelato chez Savini ❤
IMG_1781
Une salade summer @ Peperino
IMG_1771
Jolie Gare Centrale de Milan ❤
IMG_0930
Un dernier caffe à la Gare de Milan avant le départ

Today’s outfit : Summer white blouse <3 

S
Summer casual outfit ❤
Lorsqu’il fait chaud, rien de mieux qu’une blouse blanche pour sentir l’air passer et ne pas avoir trop chaud.

Une blouse blanche se porte très bien sur un jean, de préférence un slim ou cigarette parce que les blouses ont souvent une coupe évasée. J’ai trouvé la mienne chez Oysho. Je l’ai prise dans une taille L pour être bien à l’aise dedans.  On en trouve des similaires dans n’importe quel magasin en été parce que c’est à la mode.

Je porte : une blouse blanche trouée de chez Oysho, un jean bleu 001 de Sézane, une ceinture camel vintage Comptoir des cotonniers,  des escarpins High Monroes dorés de Sézane et un sac mini Drew de Chloe

IMG_0402 

    
 

mini drew Chloe beige
 
 

Sac à dos <3

J’ai envie de m’acheter un sac à dos depuis que je suis tombée sur celui de Mila Louise en cuir. Je ne vois pas vraiment l’utilité à Paris à moins de vouloir tendre un piège aux pickpockets du métro parisien mais bon … !

J’ai envie de vous faire découvrir une marque qui propose des sacs à dos tendances sur lequel je suis tombée par hasard en cherchant le sac à dos cartable de rêves de ma petite soeur.  La marque HERSCHEL !

Ils proposent un tas de modèles, de couleur et de tissus. De vrais sac à dos qui ne font ni trop tendances ni trop sport, randonnée.   Les backpacks

Vraiment sympas non ????

Je sens que je vais y trouver mon bonheur !!

Capture d’écran 2015-06-21 à 16.06.50 Capture d’écran 2015-06-21 à 16.06.15

Tout le monde a un chéri qui s’appelle Drew !

IMG_9486IMG_9478

Le choix d’un sac peut s’avérer le plus souvent cornélien.

Un peu comme pour un chéri, il est jamais assez comme si ou comme cela.

Il faut qu’il soit de la bonne taille, qu’il nous accompagne partout, qu’on puisse le porter à toutes les occasions, qu’il soit de la bonne couleur etc.

Un bon sac est un sac aussi beau que pratique, qui dure dans le temps, qui résiste à nos déplacements. Solide, parce qu’un sac que l’on ne peut pas souvent porter reste souvent un objet d’art à admirer dans sa chambre ou au pire dans son placard dans son dustbag.. dommage donc.

Lorsqu’on s’achète un sac de luxe ou du moins qui dépasse un certain prix, il doit remplir tous ces critères. Le gros avantage d’un sac de luxe, est qu’il s’embellit avec le temps en vieillissant. ( les sacs en cuir ).

J’ai toujours affectionné les sacs Chloé sans monogramme (oh que j’ai horreur de ça ). Un cuir grainé, chic mais sobre, souvent dans le ton pastels ou beige. D’ailleurs mon tout premier sac Chloé a été le grand sac classique Marcie beige. Mais mon préféré reste la bandoulière Marcie en couleur Tan. Un indispensable avec lequel j’ai tellement voyagé. Je l’ai emmené absolument partout.

Lorsqu’on s’achète un tel sac, c’est toute une histoire qui commence.

Bref, mon nouveau petit Drew a rejoint ses ainés cette semaine. Cela faisait longtemps que je le voulais mais je n’étais jamais tombé sur la couleur qui me plaisait alors je l’avais presque oublié. Puis, ce jour-là, il a fallu que je tombe sur cette nouvelle couleur.  Une couleur avec laquelle on peut tout associer, discrète. Il est plus petit que les autres sac à main que j’ai. A vrai dire je n’en ai pas beaucoup, de petits sacs à main.

Je sens que j’en ai pour longtemps avec ce sac.

« Tout le monde devrait avoir un chéri qui s’appelle Drew »

IMG_9481