Cosy sunday w/ My little box Paris

Dimanche dernier, j’ai eu la chance d’être invitée au brunch organisé par My little box en partenariat avec OPI France et Le Petit Marseillais dans leur local qui vend du rêve pas loin de Sacré-coeur.

S’il est vrai qu’il est difficile le dimanche matin, après une soirée mouvementée, de se lever, il n’en était point pour aller bruncher en compagnie de personnes adorables.

J’y ai passé une très bonne matinée et cela m’a fait énormément du bien de prendre un peu de temps pour moi, à me faire vernir les ongles, en partageant de jolis mets préparés par Paulette is cooking et en préparant un baume corporel.

La couleur du vernis OPI que j’ai choisi parmi la collection ICE LAND était « I’ll have a gin and tectonic ». Une couleur rose abricot, facile à porter et parfaite pour l’automne. N’ayant pas trouvé en rayon cette couleur après une semaine, j’ai finalement opté pour « Excuse-me Big Sur » qui est moins orangé.

Quant aux produits Le Petit Marseillais qui étaient présentés par des représentantes de la marque, j’en connaissais la plupart car j’utilise pas mal leurs produits.

Sauf un, qui pour moi me semble indispensable, le spray hydratant nutrition express. C’est LE produit qu’il me fallait car j’ai une peau qui se déshydrate très vite. Je n’ai pas forcément le temps de m’enduire de crème corporel que je trouve trop grâce. J’avais l’habitude d’utiliser les Brumisateurs d’eau mais qui s’évaporait très vite.

Je suis également repartie avec la box cosy sunday de novembre.

Je vous avoue que je ne suis pas très « box » parce que je suis relativement difficile. J’aime choisir soigneusement chaque chose que j’utilise mais pour celles qui aiment découvrir chaque mois de nouvelles choses, je ne saurai que vous le conseiller.

J’ai aimé :

Le spray hydratant Nutrition express de la marque Le Petit Marseillais

Le vernis OPI « I’ll have a gin and tectonic »

Dans la box, particulièrement le kit tatoueur à sablés. J’ai hâte de préparer des sablés personnalisés.

La crème pour mains de Quiriness de la box. On en a jamais assez.

Les tartines Guacamole chèvre made by Paulette is cooking ! Un vrai coup de coeur.

Mais surtout la gentillesse de toute la team My little box et les intervenantes Le petit Marseillais et OPI, les autres participantes actives sur IG. 😉

Avocado toast ~ petit-déjeuner salé ~ 

Mes tartines du matin ❤ Avocado toast

« Tu prends quoi au petit-dèj ? » Fait partie des questions existentielles auxquelles je ne sais jamais quoi répondre. Pour la simple bonne raison, que je n’en prendsé pas systématiquement. On a beau me dire que ce n’est pas bien, qu’il faut prendre de l’énergie etc mais rien n’y fait. Et niveau réserve, je dirais que je me porte plutôt bien. Donc ceux qui s’inquiètent soit disant de ma forme, peuvent aller s’occuper de leur..  et je pourrais ainsi bien arrêter mon petit article sur le petit déjeuner.

Après tout, qui se préoccupe de ce que je peux bien me préparer le matin.

Ceci étant dit, quand le temps me le permet, je me fais un plaisir à me préparer quelque chose de bon et plutôt sain. Pas difficile de faire plus sain qu’une bonne viennoiserie faite essentiellement de beurre et de sucre..! Soit ! 🙂

Pour ceux qui aiment ce genre de tartines, rien de plus simple. Ça ne prend pas plus de temps que ça, de préparer ces avocado toast. Il suffit d’acheter pour la semaine, du pain Poilane en tranches qui se conservent très bien et deux bons avocats bien mûrs, un maxi pot de Saint Morêt ou de Philadelphia, et une boîte de fruits rouges. On utilise parfois du fromage frais mais je trouve ça un peu fade. Le Philadelphia s’utilise très bien pour les toasts aux fruits rouges avec un peu de cassonnade 😉

C’est le délicieux avocado toast  que j’ai pris au Mango tree au bord du lac d’Hossegor qui m’a redonné l’envie de me préparer de temps en temps, mes tartines préférées et de commencer à reprendre mes petit-déjeuner avant d’aller travailler.

Désormais, je répondrai à la question bête mais fréquente sur le petit déjeuner.

Je renverrai chaque personne qui me la pose, à cette simple photo qui parle d’elle-même. C’est mon petit déjeuner. Simple mais « copieux ».
Bon week-end ❤

Lifestyle : Zoom sur les accessoires Bachca Paris <3 

La collaboration de ma marque fétiche Sézane avec d’autres marques « Sézane & friends » m’a permis de découvrir une nouvelle marque d’accessoires beauté, qui a lancé une collection de pinceaux de maquillage et de brosses designs et j’en suis ravie. 

S’acheter de nouvelles brosses à cheveux, ni de nouveaux pinceaux faisaient, je l’avoue, ne faisait partie de mes priorités en ce moment. Surtout lorsqu’on sait que je suis loin d’être une pro ni une adepte du make-up…  Alors sachant que j’avais eu trois pinceaux dans ma vie, que j’ai découvert très tard dans ma petite vie d’adulte et que j’ai cette brosse basique dont je ne saurais me plaindre, devais-je vraiment craquer pour tous ces accessoires, « juste » parce qu’ils sont beaux et que j’ai envie de changement ? 

En y réfléchissant à deux fois, je me suis dit finalement que quitte à changer quelque chose et investir quelques dizaines d’euros, autant le faire dans les choses qui me servent « vraiment » ! Pas juste pour enjoliver sa salle de bain. 

 Les brosses à cheveux font partie de ces objets du quotidien, que l’on utilise forcément plusieurs fois par jour et qui mériteraient qu’on y prête un peu d’attention. 

A la poubelle ! Ces vieilles brosses que l’on peine à jeter. À croire que l’on s’attache quand même à ces vieilles choses sur lesquelles se retrouvent nos cheveux cassés.

L’achat de ces brosses Bachca Paris a été l’occasion pour moi de dire enfin adieu aux vieilles et éternelles brosses si familières et de renouveler l’ensemble des accessoires qui « garnissait » ma salle de bain. C’est un vrai plus d’utiliser ces jolies choses tous les matins. 

Ma première crainte en les commandant, c’était de me retrouver avec des brosses qui n’accrochent pas du tout mes cheveux désespérément lisses. Ce qui arrive deux fois sur trois avec des brosses à poils. J’ai donc choisi de commander la brosse à picots synthétiques et une autre avec picots et des poils de sangliers. ( qui est sensée démêler et lisser en même temps.). À côté de ces brosses « basiques », j’ai voulu tester la brosse ronde à poils de sangliers en me disant que de toute façon, j’allais la renvoyer à moins qu’un miracle ne se produise, que mes cheveux s’accrochent à cette brosse ronde à poils. 

Et bien résultats des courses, je les garde toutes. Mes cheveux s’accrochent sans que les poils de sangliers viennent griffer mon cuir chevelu et surtout sans les rendre électrique. Ça relève presque d’un miracle que je puisse utiliser ce genre de brosse. Pratique pour me lancer dans le brushing maison avec le sèche cheveux Dyson controversé, comme une pro… 

Ces brosses ont l’avantage d’être non seulement jolies mais aussi agréables à tenir grâce au matériau utilisé. Les manches en bois naturel lissé sont vraiment jolies et de bonne de qualité. On est donc loin des brosses en plastique toutes légères qui manquent de tenue. A ce qu’il paraît, les poils de sangliers referment les écailles à force. J’utilise surtout ces brosses lorsque j’ai les cheveux essorés après avoir appliqués soigneusement mes sérums sur les longueurs car j’ai les cheveux longs. Les cheveux mouillés s’abîment plus facilement. 

Personnellement, je trouve que des brosses, étant un accessoire du quotidien, l’investissement vaut le coup, aussi bien pour son esthétique que pour sa praticité et qualité. 

L’évolution de ces brosses à l’usure est donc à surveiller mais à ce stade, elles paraissent résistantes. 

C’est donc une jolie petite découverte à ajouter à ma liste. J’agrandirais bien ma petite collection.  Elles sont disponibles dans certains magasins Monop’Beauty à Paris ainsi que sur le site Sézane dans la rubrique « sézane and friends ». Mais aussi évidemment disponible sur leur site : BACHCA

Bonne journée ! 

M

Broderie ~ Caravane x Sézane 

Quand deux de tes marques préférées collaborent ensemble … ça donne un gros coup de coeur ❤

Un énorme coeur avec les doigts pour les accessoires brodés issus de cette collaboration, le grand cabas avec lequel je me vois déjà partir en vacances l’été prochain et la magnifique pochette.

J’adore ce genre de pièces qui intègrent parfaitement et immédiatement mon petit univers. Rien à modifier.

❤ soit dit en passant, j’ai toujours adoré le linge de lit cette marque Caravane, surtout leur couvre-pied à carreaux, la douceur  inégalée de leur coton qui m’enveloppe, dans lequel j’adore faire ma sieste.

Robe denim Des petits hauts P/E 2016 Cabas Delhi

Pochette et Cabas Delhi Collaboration Sézane x Caravane Paris petite carte Sézane Françoise Sagan

Travel note : Un week-end à Copenhague <3 

 

Ou devrais-je dire trois jours à Copenhague.

J’avais besoin de rompre le cercle vicieux qui m’empêchait d’être joviale, d’être énergique alors que je le suis naturellement et ce, la plupart du temps.

L’idée de partir en week-end quelque part en Europe, pas trop loin trotait dans ma tête depuis le week-end de la Toussaint mais il faut bien le dire, le temps était pourri quasi partout pendant ce week-end de 3 jours. J’étais assez dégoûtée de ne pas être partie mais je me suis consolée en regardant la météo qui annonçait un temps plus que pluvieux partout en Europe..

Ceci dit, mon envie de m’échapper du quotidien, partir en escapade était restée et s’était même accentuée au fil des jours.

Faute peut-être au temps nuageux et désespéremment gris. Un raz le bol. Quelle que soit la destination, il fallait que je parte.

Je rêve de neige, de montagnes depuis un certain temps, on le savait déjà mais puisque ce n’est pas encore pleinement la saison du ski, il aurait été dommage de partir pour ne pas profiter de ce sport alpin avec beaucoup de neige.

J’ai alors trouvé un compromis entre la montagne et la Laponie. Une destination pas très chère et pas très loin. Mon choix s’est naturellement porté vers le Danemark, précisément Copenhague.

On m’avait dit beaucoup de bien de cette ville à la limite de la Scandinavie.

La langue est ce qu’il y a de moins attirant dans ce pays.  C’est le pays du design, de raw food et surtout de la marque Hay design que j’aime beaucoup, sans oublier du top sublissime Freja Beha.

Je vous avoue que contrairement à mes habitudes, j’ai attendu la dernière minute pour « étudier » la ville et planifier mon « voyage » de courte durée. Je l’ai fait en une heure en arrivant à l’aéroport, en scrutant la Cartoville qui me permet à chaque fois de me faire une vague idée de l’ensemble des quartiers d’une ville où je me rends.

Ce petit bouquin avec le plan de chaque quartier permet de bien organiser et rentabiliser le temps et le voyage. ( je conseille vivement d’en acheter ).

En temps normal, je m’y prends à l’avance mais pour une ville à taille humaine comme Copenhague, s’organiser dans l’avion à la dernière minute suffit.

Il faut cependant avoir un hébergement bien placé pour gagner du temps et visiter la ville de manière efficace. Cela permet de tout ou presque visiter à pieds et ne prendre qu’une ligne directe depuis l’aéroport pour arriver à l’hôtel. Si vous partez à deux, prendre un hôtel central coûte à peine plus cher qu’une nuit dans une auberge de jeunesse plutôt central car les tarifs de nuité dans les auberges sont par personne alors que pour un hôtel, c’est pour la chambre à partager.  En étant bien placé, vous rentabiliserez vite la différence de prix car vous ne prendrez pratiquement pas le transport en commun. Personnellement, je n’ai pris le métro que pour faire le trajet A/R aéroport/centre-ville et deux fois le taxi lorsqu’on était trop fatigués. ( environ 80DKK environ 12euros pour faire Tivoli/Nyhavn )

Enfin, pour partir seulement deux trois jours, je vous conseille de ne pas prendre de bagage en soute. ça permet, une fois arrivée à l’aéroport de partir tout de suite profiter de sa journée.

Malgré une température qui oscillait autour de 7-11 degré Celsius (novembre),  j’ai eu la chance d’avoir du beau temps pour ne pas dire un temps magnifique les deux premiers jours. Le ciel bleu au-dessus de Copenhague, vous ne le verrez pas souvent. Surtout au mois de novembre. Les rayons de soleil lorsqu’il fait froid ont quelque chose d’exquis.

Voici la liste des choses que j’ai aimées et que je conseille fortement si vous ne savez pas trop quoi visiter/faire à Copenhague : 

Vol : pas cher par rapport à d’autres villes européennes via Easyjet ou Norwegian.

Hébergement : pas loin de Kongens Nytorv car desservi par les deux lignes de métro directes depuis l’aéroport et c’est parce que c’est au centre de tout et les principaux spots se visitent à pieds. Notamment, le Nyhavn, le port avec des maisons colorées se trouvent à une rue, le musée du design aussi, la petite sirène est un peu plus loin.

Le musée du Design danois, un coup de coeur pour le très joli musée Ny Glyptotek Carlsberg que j’ai vraiment adoré. Aussi bien l’endroit que la collection de sculptures de Degas (son travail préliminaire en bronze sur les danseuses et les corps tordus dans tous les sens ) et les tableaux danois. J’aurais pu y passer la journée.

Enfin, le Papirøen, un petit paradis de la street food. On y mange pour pas très cher et en plus, il y en a pour tous les goûts. Je me suis pris un petit curry thaï vert pour 80 DKK. Un jus de fruit bio coûte 30 DKK. Le café que j’ai pris là-bas était très bon.

 J’adore l’ambiance « root » qu’il y a là-bas et le style industriel. Il y a plein de food trucks à l’intérieur de cet ancien entrepôt de papeterie. On se pose, on chill’ et on peut aussi prendre du café à l’extérieur en ayant une vue dégagée sur la ville de Copenhague. C’est un endroit agréable et conviviale.

Egalement un immense coup de coeur pour le jardin danois  Botanisk Have avec les arbres de toutes les couleurs, son serre vraiment charmant (accès gratuit) et son ambiance paisible.  Le jardin d’à côté, le Kongens have est pas mal aussi avec son petit château.

En revanche, n’essayez pas trop de parler danois parce que même si je ne suis pas trop nulle en langue d’habitude, le danois est vraiment une langue difficile à appréhender.

Ce que je lisais n’avait rien à avoir avec ce que j’entendais. En revanche, les danois comme tous les scandinaves parlent très très bien anglais donc pas de soucis pour communiquer.

Enfin, concernant la nourriture, je vous avoue que je n’ai ni goûté la frikadelle ni le smorrebord car la morue dès le matin, je dis non merci.

Cependant, j’ai adoré les « opensandwich » et les tartines à base d’oeuf dur, crevettes et caviards. Oui, ils adorent les tartines froides à base de granola, vous savez ces tranches de pain danois qui ont une couleur noire avec plein de graines dedans. On aime ou on n’aime pas. Si ce pain ne me dérange pas, je préfère mille fois plus notre cher pain de compagne et baguette traditionnelle.

L’Atelier September est un endroit tendance et  il est bien situé. Pas loin de la place Kongens Nytorv. On s’y installe paisiblement et on va commander au bar.

Les café danois sont cosy et on peut vraiment s’y prélasser. Je n’ai pas fait de shopping à part faire un petit tour chez Hay design qui valait le coup près de l’allée centrale de Strøget. Je n’ai donc pas dépensé grand chose pendant mon week-end.

J’ai en revanche payé un tour illimité avec l’entrée que j’ai achetée en entrant dans le parc d’attraction Tivoli un soir. Ça vaut le coup si vous faîtes 3-4 attractions car les plus prisées coûtent environ 75 DKK pour un seul tour. Je vous conseille d’y aller plutôt le soir car le parc est plus joli avec les illuminations que de jour. En revanche, monter dans les attractions avec son sac et portable ou même appareil photo dans les poches de notre veste est strictement interdit.  Il faut les poser obligatoirement dans les étagères prévus à cet effet. Je sais que cela paraît étrange mais c’est comme ça. Si vous ne faîtes vraiment pas confiance à ce système de dépôt d’objets plus que précieux et surtout si vous n’avez pas envie de penser à votre portable pendant que vous avez la tête à l’envers, partez avec un petit sac et vous avez des consignes payants un peu partout dans le parc. Le système est simple et coûte normalement 30DKK pour une journée. La machine vous attribue un casier avec un code.

 Les marchés de Noël  présents un peu partout dans la ville étaient sympas aussi, même si les stands s’y ressemblent tous et vendent les mêmes produits.

Lorsqu’il pleut, il peut être intéressant de se rendre au Planétarium Tycho Brahe dans le sud de Copenhague avec son écran IMAX. Pour avoir accès au Planétarium, il faut acheter son ticket pour voir un film qui dure en tout 45min comme au cinéma avec une petite exposition. ça permet d’être au chaud puis j’ai adoré le petit film qui passait à l’heure où j’y suis allée, un film en 3D sur les dinosaures. On peut y aller facilement à pieds depuis Tivoli et personnellement j’y suis allée à pieds depuis la rue de Stroget.

Comme je suis de nature curieuse, j’ai aussi été faire un petit tour rapide dans le fameux Quartier « hippie » de Christiania. Histoire de voir de mes propres yeux à quoi il ressemblait. Bah, j’y suis restée moins de dix minutes. Rien de vraiment exceptionnelle. Une ambiance assez particulière quand même. Rien à signaler. La ballade dans le petit quartier de Christianshavn autour des canaux juste à côté vaut plus le coup.  ( une journée suffit pour  partir de Kongens Nytorv à pieds puis aller à Nyhavn pour traverser le pont pour rejoindre la petite « île » pour manger entre midi et deux au Papiroen et faire le tour de Christianshavn).

Je me suis surtout promenée pendant mon court séjour, dans le parc de Kastellet vraiment agréable qui donne sur la baie et en allant jeter un coup d’oeil à la petite Sirène d’Anderson, « juste un coup d’oeil » parce que si elle est emblématique, elle n’est pas pour autant exceptionnelle .. 

Je suis donc repartie de cette ville, avec un esprit positif, calme et profondément apaisé. Je n’ai pas senti une once de stress lorsque j’étais là bas et le froid m’a fait du bien.

J’y retournerai pour sûr et je la conseille tous ceux qui veulent se ressourcer en peu de temps, tout en visitant les parcs et les musées, en se balladant, profiter de l’ambiance un peu bohème et un peu bio.  Les adeptes de mode de vie « healthy » comme moi vont aimer.

On marche, on se déplace en vélo, on respire. 🙂 J’ai fait à pieds à peu près tous les quartiers centraux de Copenhague en ayant un peu délaissé celui de Vesterbro car le but premier de mon week-end c’était de me détendre et pas de faire la fête. Les journées me paraissaient étrangement longues alors qu’il faisait nuit tôt. J’ai eu le temps de profiter pour ne rien faire et m’imprégner de l’atmosphère féérique de la ville sans faire la touriste hyperactive qui visite 100 milles choses par jour. Je suis rentrée dans l’Amalienborg, joli sans prétention et voir de l’extérieur le château Rosenborg.  Pour moi, les promenades à faire absolument c’est dans le parc Botanisk Have et la ballade dans le jardin du Kastellet surplombant la baie et au retour, prenez le pont en bois et tournez à droite puis revenez vers le Nyhavn en faisant un coucou à la petite sirène.

PS : Pour les filles, les chaussures à talons, surtout si ce ne sont pas des bottines, laissez les dans votre placard. Elles n’ont pas ou peu d’utilité.. En revanche, un bon parapluie ou une veste coupe-vent- imperméable vont servir et vous verrez, vous n’aurez qu’une envie, c’est de vous acheter une bonne paire de gants, un bon bonnet voir un chapka et une grosse écharpe bien douillette. 😉

Pas besoin de ramener tout son maquillage non plus. Vous serez décoiffée, toute pâle avec un petit nez rouge. Mais ça a évidemment son charme.. !  Une petite crème hydratante et un baume à lèvres peuvent s’avérer être utiles.

XOXO     Midori

Doux dimanche

Place à la douceur, au repos. Le mot d’ordre d’un dimanche parfait. 

Il faut dire que la « semi-crève » que j’ai depuis quelques semaines m’a épuisée. Je ne dis pas la crève parce que j’avais tout simplement rien attrapée, donc aucun médicament ne pouvait me soulager, j’avais juste à attendre de récupérer une voix à peu près normale et une forme d’enfer.

Hier, avec Pauline, on a passé, il faut le dire beaucoup de temps au Mariage frères puis j’ai été frappée par une irrésistible envie de dormir. Celle qui vous donne l’impression de vous emporter dans une autre dimension.

J’avais prévu d’aller à une soirée d’anniversaire mais je n’ai pas pu. Clouée au lit, impossible, ne serait-ce que de lever un bras. Mais je me suis laissée faire. Mon corps avait besoin de « ne rien faire ». Ce repos illimité.

C’est comme ça que malgré mon envie de « profiter » de mon si court week-end s’est plié aux ordres de mon corps. Pourtant, ne rien faire, c’est aussi la meilleure façon de profiter de son week-end.


Je suis alors allée chercher le fameux millefeuille de week-end à la Pâtisserie des rêves. J’aime cette pâtisserie et son univers depuis le début de l’enseigne, c’est-à-dire l’époque où ils n’avaient que leur boutique et charmant salon de thé rue de Longchamps dans le 16ème arrondissement. J’affectionne aussi le livre de pâtisserie de Philippe Conticini. À la vue de leur petit piquet rose trop mignon, je repense inévitablement la première fois que je me suis rendue là-bas. Je me rappelle encore de mon gâteau qui est arrivé sur un petit plateau depuis l’étage inférieur dans une sorte d’ascenseur entouré de ces petits piquets si emblématiques. Je mettais les pieds dans ce pays de rêves, un univers onirique que j’aime tant. Le salon de thé était aussi épuré sans tomber dans la niaiserie.

Même si c’est devenu depuis ce temps, une chaîne, j’apprécie toujours autant. Surtout lorsqu’ils ouvrent une boutique pas loin de chez moi. J’ai eu la force d’appeler la boutique à l’heure d’ouverture, depuis mon lit, pour me réserver un millefeuille pour 4-5 personnes, histoire de le partager en famille. C’est aussi ça le bonheur de dimanche cosy-cocoonning.

 Paisible. C’est l’adjectif qui caractérise cette fin de semaine, et qu’est-ce que c’est bon. Dieu sait que j’en avais besoin.

Demain, à l’attaque !

Bonne soirée et surtout un super début de semaine ❤ 

L’appartement Sézane à Paris 

Ce concept appartement-boutique est une bonne idée.

On se sent à la fois excitée de faire le tour de l’appartement dans l’idée d’y dénicher quelque chose mais aussi un peu trop chez soi pour que cette visite ne soit qu’un passage éphémère.

La musique en fond sonore n’est pas celle qui vous entraîne dans une folie de shoppeuse invétérée mais plutôt celle qui vous invite à vous vautrer dans le canapé en compagnie de coussins que vous avez envie d’emporter directement chez vous.

La tentation y est forte et on ferait sans doute mieux de cacher sa carte bleue tout au fond du sac

Ne surtout pas y aller quand on a faim comme moi parce que j’ai cru que j’allais y préparer une salade de tomates basilic avec toutes les belles tomates coeur de boeuf qui se trouvaient un peu partout exposées dans l’appartement. Seul bémol, je trouve un peu dommage d’exposer de la nourriture sachant que j’imagine mal les gens manger des tomates qui ont sans doute été touchées par plusieurs passants..

Outre ce petit détail, c’est un réel plaisir de passer dans cet appartement boutique qui nous offre la possibilité d’essayer directement les vêtements de la collection. Une occasion pour les sézanettes de confirmer quelques hésitations, d’essayer les vêtements que l’on n’a pas osés commander etc.

Une occasion aussi pour moi de retrouver quelques objets et papeterie de la marque HAY design que j’affectionne beaucoup.

On ne peut malheureusement pas y acheter les vêtements. On peut tout de même les commander si les articles ne sont pas en rupture de stock..! Et repartir avec des portefeuilles ou quelques sacs de la collection permanente. ( #take-away)

Je suis repartie avec quelques cadeaux que j’ai achetés pour la fête des mères et un peu aussi pour moi.

Comment s’y rendre : 1 rue Saint-Fiacre 75002 Paris. (Métro : Sentier, Bourse, Bonne-nouvelle ou Grands Boulevards) 

 x Attention, l’appartement n’est ouvert qu’à partir de mercredi.  Je me suis faite avoir une fois en y allant un mardi.. 😦 x

jolie petite pochette BorgodelleTovaglie x Sézane et le petit carnet Dolce Vita
une petite pause gourmande parce que oui, c’est fatigant de voir autant de jolies choses ..! 😉
une jolie sélection de papeterie ❤  Semainier Season Paper made in France

Cosa fai di bello amore ? 

ma gare préférée 🙂 la plus mignonne au monde


Je reviens tout juste de mon long week-end en Italie du Nord. 

Ce n’est pas la première fois que je me rends là-bas. Depuis que j’y ai emmené ma soeur par surprise, je suis amoureuse de cette région d’Italie. Après s’y être retournée en famille, cette fois-ci, je me suis rendue là-bas avec deux amies. La prochaine fois, j’y emmènerai mon futur amoureux qui sait ..? 🙂

Si la ville de Milan en elle-même n’est pas exceptionnelle en terme de spots touristiques par rapport à d’autres villes italiennes, comme j’ai si bien dit, c’est une ville qui se vit plutôt qu’elle ne se visite. Ce que j’aime par dessus tout c’est cette vie au lac entre l’eau et les montagnes. C’est là que je me sens le mieux.  C’est l’un des rares endroits au monde où je me dis que j’aimerais passer la journée voir des jours à contempler le paysage en buvant un bon cappuccino ou un spritz selon l’humeur.

J’ai encore de très belles images plein la tête. Et encore un peu de Spritz que je n’ai cessé de boire là-bas.. Haha.  On peut en boire 3 au prix d’un à Paris, alors pourquoi ne pas profiter ?! C’est agréable de se faire appeler « amore » même si ça ne signifie pas grand chose, c’est toujours plus mielleux que des « hey toi! ».  J’aimerais être « amore » di tutti.

On était 3 filles mais on a voyagé avec un sac à dos chacune. On a du dormir à l’aéroport le dernier soir mais pas de soucis, on est des supergirls et les supergirls don’t cry !

J’ai fait ma maligne mais encore à l’heure où j’écris je suis fatiguée et déprimée. Le retour à la réalité a été trop dure. À commencer par l’arrivée à l’aéroport, le temps nuageux et une température à me donner la chaire de poule. Mais ça va aller. Je refais mon CV et rédige une dizaine de lettre de motivation. Parce que si je veux continuer à voyager et prendre des week-ends de rêve, j’ai intérêt à me trouver un bon boulot..!

J’espère que vous n’êtes pas tombé malade et que vous débordez d’enthousiasme contrairement à moi.

Besos !

qu’est-ce qu’elles sont bonnes les tomates en Italie ! comme dans le sud.
vous vous souvenez de cette scène dans Starwars ?

Trouver chaussure à son pied ..! 


Si on m’avait dit qu’un jour, j’aurais dans mon shoesing, des baskets, de surcroît des blanches, je ne l’aurais pas cru. 

Le temps où j’enfilais mes converses étant un temps révolu, les bottines que je mets à toutes les sauces, que ce soit pour aller gambater partout, en soirée ou en entretien .. les avaient remplacées depuis une éternité ! 

C’est toujours la même chanson. La première fois, on se dit, ah non, elles sont jolies mais pas pour moi, de toute façon, je ne les mettrai pas. Puis, on se rend compte qu’on a besoin quand même d’une ou deux paires de baskets, ne serait-ce que pour aller faire du vélo au bois. 

Mais, il faut des baskets pas trop moches, confortables Et et et de bonne qualité. Quitte à avoir qu’une seule paire, autant la choisir solide et pour une durée indéterminée. Se sentir bien dans ses baskets, on vous l’a dit et vendu cent fois au cours de votre vie. 

J’ai fini par craquer pour cette paire de baskets blanches, elles sont plus légères que les Pablo ( pairs in paris ) mais moins matelassées et les semelles sont plus fines. Le côté un peu plus solides des roses est compensé justement par la couleur rose poudré féminine. 

J’aime beaucoup les deux paires et elles sont d’utilité un peu différentes. La qualité de la Pairs in Paris est indéniable.

Ce que j’aime dans les Jacks, c’est ce côté simpliste, un peu moins travaillé que les Pablo mais, elles me rappelles les chaussures de tennis d’il y a longtemps, la couleur y est pour quelque chose parce que ça me fait penser à Wimbledon où on est obligé de s’habiller en blanc pour jouer. Un côté rétro. J’ai en tout cas hâte de les mettre.

Je ne peux pas dire laquelle des deux paires je préfère parce qu’elles sont de style un peu différente et le prix diffère de beaucoup. La paire de Pairs in paris est chère mais elle vaut son prix.  La mienne est une collab Pablo x Pairs in Paris mais vous pouvez aller jeter un coup d’oeil sur leur site 😉 ICI 


En parlant de baskets, j’ai hâte qu’il refasse beau et d’aller faire du vélo au bois respirer ! 

Winter is gone but spring is not here 

pour préparer un « matcha bowl » chez vous, il vous faut, 2-3 bananes, une cuillère à café de poudre matcha, un fond de lait ( au choix ), quelques toppings ( noix de coco, fruits rouges, des graines etc)

En Avril, ne te découvre pas d’un fil ..

  Le temps se gâte et on oublierait presque que nous sommes en avril. D’ailleurs le mois d’avril touche à sa fin et les souvenirs du soleil qui a réchauffé ma peau dernièrement s’envolent comme des feuilles mortes balayées en un seul coup par un vent glacial.

 Ce mois-ci, j’ai beaucoup travaillé sur moi-même et mon bien être. Les rapports que j’entretiens avec ceux qui m’entourent et le monde extérieur. Le temps s’y prêtait bien et quand on est de bonne humeur et positif, les bonnes ondes attirent les bonnes, et généralement, tout va bien. À l’inverse, lorsqu’on ressasse nos idées noires, on entre dans un cercle vicieux morose sans fin.

Le fait de bouger, sans rien attendre en retour, c’est-à-dire sans s’attendre à voir des résultats immédiats sur notre silhouette ou un bien être immédiat, on arrive vraiment à se ressourcer et à se sentir bien en faisant du sport. Je pense que c’est notre société qui veut ça. L’obtention des efforts et des résultats instantanés et on finit souvent par être obnubilé plus par le but à atteindre que le parcours lui-même que l’on emprunte.

C’est dans cet esprit que ce mois-ci, j’ai entrepris 4 sessions de ballade à vélo d’environ 20km à chaque fois. Le dépassement de soi-même est quelque chose de plaisant. Je pense que c’est un sport très accessible à tous. Moins traumatisant que la course à pieds. Ça nous rappelle l’enfance.

Avant de partir faire du vélo le dimanche, j’ai aussi entrepris la préparation d’un « matcha bowl ». Mais qu’est-ce que c’est que ce truc encore ? Vous vous dîtes comme tout mon entourage.  

J’ai goûté avec Pauline, un Acai bowl chez Season à Paris près de République. On voulait y aller depuis longtemps mais on y a mis du temps parce que c’est un peu loin de chez nous.  C’est une sorte de smoothie à base de banane qu’on a mixée avec un peu de baies Acai sur lesquels on parsème quelques « toppings », ingrédients tels que les graines de courges, un peu de granola etc.

Le matcha bowl, c’est la même chose sauf qu’on y ajoute du matcha thé vert à la place de acai.

N’ayant pas pu le tester chez Season, j’ai essayé d’en faire un chez moi et c’était franchement pas mal. Même si dans ma mission « paraître la moins étrange possible », j’ai reculé d’au moins 50 pas …!

Les toppings s’achètent aisément dans les épiceries bio. Je conseille le Krounchy granola, un peu de coco rapé et les graines de courge. Les fruits rouges se trouvent facilement chez Picard au rayon surgelé. Je préfère nettement les fruits frais mais les surgelés permettent d’en avoir toujours en réserve et à moindre coût.

Préparation : il suffit de mixer dans un blender, 2-3 bananes, un peu de lait ( selon la texture souhaitée mais il ne faut pas que ça devienne un milkshake), ensuite un peu de stévia ( ou de sucre ) + une cuillère de poudre matcha. On verse la préparation dans un bol et on y ajoute les ingrédients que l’on veut dessus. ( Granola, céréales, flocons d’avoine, coco rapé, baies de goji, des fruits rouges, figues etc. ) Faîtes preuve d’imagination 😉

 

 

Summer vibes ~ Retro chic ~ denim & vichy

Summer vibes 

 

Je les sens enfin ces ondes positives d’été. Je prie chaque jour pour que le soleil revienne mais dès qu’il est là, j’atteins une productivité mentale minimale presque indécente ..!

Je me plais à croire que je ne bosse jamais, que mes neurones se font absentes mais comme hier, je fais de temps en temps des nuits blanches de boulot pour finalement me coucher à 10h du matin pour reprendre ma journée à 16h..! Organisationnelle ? Non mais je suis dotée d’une grande flexibilité et capacité d’adaptation …! Mouais !

Donc, revenons au sujet de départ, ça me fait du bien d’aérer mon cerveau, qui a un peu surchauffé hier avec des choses « futiles » néamons indispensables à la vie bohème ..! Du vichy, du denim …!

Je fais une fixette – vous l’aurez compris – sur du vichy. Que ce soit en bleu marine, bleu ciel, en noir et blanc !

Quant au denim, c’est depuis toujours. Je me rappelle toujours de ce petit sac en jean que j’avais cousu moi-même à 10ans et qui ne me quittait jamais !

D’ailleurs, je devrais m’en refaire un similaire !! ( encore une idée chronophage )

Les deux se marient plutôt bien et vont bien aussi avec la broderie anglaise qui sera à la mode cet été, des rayures verticales, du daim camel of course mais aussi noir.

Les petites touches des accessoires, peu importe les tendances du moment sont éternelles !

À cet instant précis, je rêve de vacances, d’Italie, du soleil brûlant, d’un paysage époustouflant, d’une Nature qui m’entoure, un Romeo, d’un petit bateau à moteur, un joli coucher de soleil …!

J’ai enfin retrouvé mon permis bateau, longtemps porté disparu .. ! Hourra !!!

 

un vrai coup de coeur pour mon nouveau maillot de bain même si j en avais déjà un similaire celui ci est encore plus top ❤️

ysé lingerie x sézane
mention spéciale à l'Italie qui incarne pour moi la dolce vita   idéale et à ma protection d'ipad en denim déniché au Japon ! 

Génération 2.0 ou la génération qui se contente d’exister

photo que j’ai prise dimanche dernier à Giverny

 


La génération flemmarde 2.0: 

   Lorsque j’ai crée ce site, je me suis jurée de ne parler que des choses futiles qui peuvent néanmoins agrémenter notre existence, et plus particulièrement de jeunes femmes « coquettes ».

Pour moi, la coquetterie fait partie d’un plaisir, un prolongement de ma passion pour les belles choses. Il n’a jamais été question pour moi de me préoccuper de l’avis des autres ou de m’habiller de telle manière à ce que les autres apprécient. De toute façon, chaque personne ayant plus ou moins un goût différent, c’est pratiquement impossible de plaire à tout le monde. Ou alors, on opte pour la « banalité », ce qui est généralement accepté par tout le monde. Ce n’est à ce moment-là, plus un plaisir.  Je n’entre pas dans le débat de savoir si prendre soin de soi, c’est être superficiel. Ma réponse est clairement non, en revanche, on est de cette génération qui se contente de vivre de manière superficielle.  Je m’explique ..

  Je ne fais pas partie de tous ceux qui sont formellement opposés à l’évolution technologique. C’est vrai que je suis de la génération qui a découvert l’essor de la nouvelle technologie, qui a un peu connu le temps où on devait appeler sur le fixe de nos copains pour fixer un rdv, pour aller voir un film au cinéma ou même se retrouver chez Starbucks. Le temps où on réservait nos courts de tennis via Minitel.. mais aussi de cette génération ultra-connectée et qui s’est adaptée à toutes les choses en général utiles, qui ont été permises par l’essor de l’internet. Si cette flexibilité nous a été bénéfique, je pense qu’on s’est un peu perdu entre la modernité et cette profonde nostalgie qui nous ronge.

    Il m’arrive de temps en temps de regretter ce temps où on ne se contentait pas d’exister, virtuellement, où on n’avait pas ce profil virtuel à travers lequel on existe.

Parce que s’il y a une chose que l’internet ne nous permet pas, c’est de vivre à travers-lui. Et même d’exister, parce que cette existence est virtuelle. Un peu comme si on jouait au Sims ou sur Second life dont on entends plus trop parler d’ailleurs pour ne pas dire pas du tout. On essaie plus de creuser, de connaître chaque personne, ce quelque chose qui la rendrait unique. On vit sur cette illusion de multitudes de choix que l’on n’a pas vraiment quand on réfléchit vraiment. Toujours cette dichotomie entre la quantité et la qualité.

 On se contente de plaire, de savoir si on plaît ou non, de savoir que des tas de gens existent, peut-être bien en bas de chez nous, ou même un peu plus loin dans la même ville. Qu’ils sont peut-être en train de profiter du beau temps, peut-être bien en train de boire une bière.

 Mais, le constat est là, on ne vit plus, on ne partage plus grand chose réellement. On ne s’implique pas, on ne se mélange pas. On se contente de lire les notices, de se faire une idée.  Chacun vit dans sa bulle. Un peu comme si on fuyait la réalité. Oui, on préfère se contenter de savoir qu’il y a des opportunités, même si elles ne sont qu’illusion.  On le préfère à des déceptions ou à la désillusion qui fait mal. Surtout lorsqu’internet nous fait miroiter des choses lointaines. On croit fort que ce qui ne s’est pas encore produit est possible. On ne fait plus aucun effort. Et ce n’est pas un reproche que je fais aux autres parce que moi-même, je suis blasée. On nous rabâche sans cesse la même chose, comment continuer à trouver quelque chose, quelqu’un qui éveille notre curiosité ? C’est comme si on commençait à jouer à un jeu que l’on connaît par coeur, dont on connaît la fin.  C’est redondant et navrant.

J’ai toujours aimé sentir, toucher, entendre, ressentir mes émotions. Utiliser pleinement mes cinq sens. La technologie nous permet de prendre contact avec des amis, des proches qui se trouvent à l’autre bout du monde. C’est vrai que d’avoir l’impression d’être proche virtuellement de ceux qu’on aime nous fait du bien, c’est toujours mieux que rien. Mais c’est à double tranchant, parce qu’on finit par se contenter de ce contact « virtuel » et si on finit par ne plus se voir du tout parce qu’on ne prends plus la peine de réserver nos billets d’avion, alors c’est nul.

Je repense souvent à ce que disait Sartre. « Refuser de choisir, c’est encore choisir. »

Moi, j’ai fait mon choix. Je préfère ne pas jouer à ce jeu. Il y a des gens qui préfèrent jouer même en sachant qu’ils ne gagneront rien, soit parce que ça les occupe, soit parce qu’ils ont l’impression de faire quelque chose, d’exister. A ce moment-là, autant ne pas exister..

Faire un choix, choisir, c’est prendre un risque. Un risque d’être déçu, d’être blessé, mais sans ça, on ne vit pas. C’est la preuve même qu’on s’implique, qu’on s’investie émotionnellement et que l’on existe.

Je refuse de croire qu’on n’existe pas parce qu’on ne joue pas. Etant quelqu’un de très passionnée, je ne vis plus dès lorsque je n’ai plus cette inspiration, lorsque je ne suis plus animée par des choses qui m’intéressent.

Ne pas jouer, c’est peut-être ça, exister et c’est commencer à vivre réellement. Ressentir des choses pleinement, affronter la vie, la réalité. Quelque chose de pas forcément positif, mais c’est appréhender les choses, la vie de manière profonde.

Exister, c’est bien. Vivre c’est mieux. Exister virtuellement, c’est carrément naze.

Midori

 

Mon petit jardin « secret  » ~ mes terrariums <3 

 


Terrarium acheté à Londres chez Sass and Belle, plante grasse chez Green Factory à Paris.

 

Je me demande comment j’aurais pu ne pas avoir la main verte en ayant un prénom comme le mien.. J’ai toujours eu ce gros côté Nature qui me rappelle énormément mon enfance vécue au Japon.

Dès le plus jeune âge, on nous apprends à respecter la nature, à planter des fleurs à l’école et de s’en occuper. Ce genre d’activité m’a toujours détendue et cette sensation froide que l’on ressent quand on met nos mains dans du terreau, me fait le plus grand bien.

N’allant plus dans le sud et n’ayant pas de jardin à Paris ( en même temps je n’aimerais jamais habiter au rez-de-chaussé => phobie ), il est impossible d’assouvir mon besoin d’être entourée de plantes, ni de satisfaire mon envie de me créer un petit jardin. Le retour des terrariums tombe à pic car je vais pouvoir faire preuve de créativité et apporter encore plus de verdure dans ma chambre que j’ai récemment redécorée. 🙂

Mais qu’est-ce qu’un terrarium ? C’est comme les terrariums pour reptiles sauf qu’on y trouve aucun reptile, seulement des plantes grasses miniatures ou quelques cactus. Ils apportent une touche déco zen à votre intérieur. Et une petite odeur de mousse qui n’est pas déplaisante. On cultive en quelque sorte un mini jardin, un petit monde, écosystème à l’intérieur d’un bocal, d’un vase etc.

Pour commencer, j’ai pris un kit chez Green Factory qui se trouve dans le 10ème arrondissement à Paris. ( 17 Rue Lucien Sampaix, 75010 Paris). Mais je sens qu’il va falloir que je trouve d’autres adresses pour me fournir, moins cher et surtout des minis bonzaïs. Ce kit est assez complet et à un prix plutôt raisonnable.

Pour le récipient ( qui n’est pas fourni ), je vous conseille tout d’abord de faire avec ce que vous avez à la maison. Un simple vase suffit.

Quant aux mini-plantes grasses, vous pouvez en trouver chez Fleux concept store dans le Marais.  Vous pouvez toujours vous procurer les plantes grasses moins cher en jardinerie classique, comme chez Truffaut. On trouve aussi facilement des mini-plantes grasses – des succulentes – chez les fleuristes ! 🙂

À vous de jouer !

 
  

   

Un petit geste écolo <3

  Je suis loin d’être une écolo irréprochable et parfois, il m’arrive de faire des trucs vraiment pas permis  mais j’ai conscience que des petits gestes par-ci par-là au quotidien si tout le monde s’y mettait rendrait la Terre un peu plus propre, plus viable. 

Depuis cette année, on ne nous donne plus de sacs plastiques et c’est plutôt une bonne chose. J’entends plein de gens râler à la caisse, et rouspéter « il faut tout payer maintenant, même le bonjour ». 

Je ne les comprends vraiment pas. On a juste pris l’habitude de se servir de ses sacs plastiques qu’on nous donnait mais si on intègre l’utilisation des sacs en toile dans nos habitudes, ce n’est pas une chose difficile, que d’apporter nous-même notre propre sac. Et dans le besoin, on peut toujours acheter des sacs en papier solide ou bien des sacs en tissu à un prix moindre et surtout réutilisables. Ces sacs ont en plus l’avantage d’être beaucoup plus esthétique et surtout solide. 

J’ai donc pris l’habitude, quand la taille de mes sacs me le permet de prendre toujours sur moi un sac en toile. On ne sait jamais … ! Un cadeau d’une copine, des objets supplémentaires à transporter .. Etc. Ces sacs sont donc bien pratiques. 

De plus, les magasins de vêtements ne nous offrent de plus en plus ces sacs en toile. J’ai accumulé un nombre incalculable de totebag Sézane, je ne savais plus quoi en faire après avoir fait quelques pochettes, et bien, j’en ai donné à toutes mes copines et pourtant ils m’ont restent encore. Ceux qui m’ont reste, je les utilise pour aller faire mes courses ou pour y mettre mon bazar, parfois pour faire des tris ou ranger mes chaussettes. On peut donc leur trouver plein d’utilités. 😉 

PS: J’aime beaucoup les totebags de Des petitis hauts, et même ceux qu’on achète. 

Et vous avez-vous votre sac en toile fétiche ? 

Teatime @Claus petit-déjeuner à Paris 

  
  
* Claus * 

À quelques pas du métro Palais-Royal Musée du Louvre se trouve ce petit salon de thé en face duquel se trouve l’épicerie de même nom. Comme j’avais déjà déjeuné avant d’y aller, je me suis contentée de choisir un petit scone aux raisons et un café au lait d’amande. 
À ma surprise, le Scone était très bon, croquant mais pas trop sec, servi avec de la crème et une confiture ( je crois bien de figue). Le café était très bon aussi. ( à force d’en boire, je reconnais les bons et les mauvais 😉 ).

Ça m’a permis de passer un bon moment avec ma soeur qui me racontait alors ses quelques souvenirs de Londres, où elle avait l’habitude de manger des scones avec sa petite crème, et de rigoler puis s’échanger quelques anecdotes.

La prochaine fois, j’y retournerai tester leur brunch qui m’a l’air pas mal du tout ..!

Passez une bonne semaine et surtout bonne reprise pour ceux qui étaient en vacances ces derniers jours. Dans ma tête, ça fait l’effet du morceau « Revolutionary » de Chopin.

Xoxo des bisous

Comment y aller : Stations de métro : Palais-Royal Musée du Louvre ou Les Halles

adresse : 14 Rue Jean-Jacques Rousseau, 75001 Paris

Décoration : Suspension bocaux <3 

 

Cela fait des années que j’étais à la recherche d’une suspension pour ma chambre mais n’ayant pas de fils électriques qui arrivent au plafond, j’avais un peu abandonné l’idée d’en avoir. Après avoir réfléchi et imaginé ce que je pouvais faire à l’aide des cordons d’alimentation, j’ai sauté le pas parce qu’il n’y a que pendant ma semaine de vacances que je peux me permettre d’entreprendre un tel projet.

Il a fallu couper le cordon, installer les prises, les interrupteurs, les douilles et monter sur une grande échelle pour accrocher les fils au plafond, et dieu sait que j’ai le vertige et horreur du vide. ( bon, c’est « que » 3 mètres mais quand même …!  Il m’a fallu énormément de patience mais dieu sait aussi que je prends un malin plaisir à accomplir des tâches fastidieuses lorsque je le veux bien..!

J’aimerais changer la taille de bocaux « Le Parfait » et ce n’est pas un problème parce qu’il suffit de choisir des bocaux qui correspondent au diamètre du couvercle.  Les ampoules filament sont très jolies à regarder mais elles ont l’inconvénient de produire beaucoup de chaleur et surtout dans des bocaux en verre. Je vous conseille donc d’y remédier en choisissant des ampoules à filament LED qui sont plus chères mais qui ne chauffent que peu et dure beaucoup plus longtemps. ( environ 30 euros ). => ampoules Edison 2.0 par exemple.

Comme quoi avec un peu de persévérance, on arrive presque à tout faire soi-même ! 🙂 Mais si vous n’êtes vraiment pas à l’aise, alors demandez de l’aide et conseils à votre chéri(e), à vos amis ou à un électricien. Règle élémentaire de base : ne manipulez pas une lampe branchée.

Ma petite semaine de repos se termine bientôt et ce n’est pas si mal parce que je n’ai plus envie d’entendre parler des lampes dans les jours à venir … 😉

Bon week-end à tous !
Xoxo

 

Décoration : DIY fabriquer une lampe avec un bocal

Fabriquer soi-même une lampe à bocal : 

J’ai toujours eu ce truc avec des lampes et tout ce qui est luminaire en général.

Après avoir vu une amie fabriquer des lampes à bocal sympa avec ses playmobiles, j’ai moi aussi sauté le pas et ai transformé un de mes bocaux « Parfait » en lampe.

La prochaine étape serait de l’essayer avec un Mason Jar.

Je suis super contente du résultat d’autant plus que ça ne m’a pris qu’une demi-heure pour fabriquer cette petite lampe.  Même si j’ai essuyé quelques moqueries et remarques sympathiques du genre  « tu n’as qu’à en acheter au lieu de te casser la tête » <== ils n’ont rien compris hahaha.ça m’a fait du bien d’avoir suffisamment de temps à consacrer à ce type de loisir. Je me suis donnée à coeur joie.   C’est de fabriquer des objets déco soi-même qui est sympa mais bon, ceux qui me comprennent comprendront..!

Si vous voulez faire la même chose, il vous suffit de vous procurer un bocal de votre choix, d’un cordon d’alimentation avec si possible l’interrupteur déjà installé (gain de temps considérable) et d’une douille ainsi qu’une jolie ampoule à filament 🙂  Il faut percer le couvercle en verre à l’aide d’un tournevis et d’un marteau. Une pince peut vous faciliter la tâche. Il faut ensuite visser la douille sur le couvercle et relier le cordon à la douille. Le tour est joué !

Je n’en suis qu’à ma première lampe – pour l’instant très classique – mais j’ai déjà plein d’idées pour personnaliser ces petites lampes.  🙂 j’ai hâte de vous montrer tout ça. Stay tuned ! 🙂

 Midori 


  

  

    
 

Déco : Nouvelle déco pour un nouveau départ .. 

 En ce moment, j’ai une lubie.

Redécorer et réaménager ma chambre.

Pour se sentir bien dans sa chambre, il faut que la chambre corresponde à notre état d’esprit du moment, un peu comme si on était sur la même longueur d’onde or la mienne ne me ressemblait plus..

D’ailleurs, des lubies,  j’en ai assez souvent, et ça me ressemble plutôt bien.

J’ai toujours eu quelque chose avec les couleurs et les draps en lin. J’aime bien les draps en satin de coton mais le lin a quelque chose de plus.  Cependant, je ne supportais plus le lin en rose poudré de ma chambre actuelle. Je m’en suis un peu lassé Trop doux, trop fade … J’avais envie de changement. Le style industriel loft de mon ancien appartement commençait sérieusement à me manquer.

Et c’est à ce moment-là ( d’ailleurs je me demande si c’est l’envie qui précède la trouvaille ou l’inverse) que j’ai trouvé mon bonheur dans le magasin « le Bazaristain ».

Ce magasin, je l’avais repéré grâce à la malle House Doctor qui se trouvait exposée dans la vitrine. Les malles que j’affectionne beaucoup. Je pensais y passer un jour puis ça tombait bien.

 J’y ai trouvé l’ensemble de literie ( hors protège matelas) en lin de Bretagne dans des couleurs absolument sublimes sans motifs ni rien. Au niveau du choix, il y a de quoi satisfaire mes envies de changements futures. J’y ai donc déniché des housses de couette et des taies d’oreiller en lin de couleur bleu jeans, bordeaux et … Vert pelouse. Oui, vert.

Je sais que c’est étonnant mais c’est surtout rare de trouver un ensemble de literie en lin dans ces couleurs. On les trouve souvent et habituellement en blanc, écru et rose clair poudré.

 Je me recrée donc petit à petit mon nouvel univers dans ma chambre.

Ces trouvailles innattendues vont m’aider à redonner un peu de peps et de couleurs à ma chambre devenue beaucouoptrop lisse, sage au fil du temps 😉

La literie en lin : Vivaraise

Les draps en lin, ça dépend du goût de chacun mais personnellement j’adore. Quelque soit la saison et plus particulièrement l’été. Son seul bémol serait le prix qui est presque rédhibitoire. Vous pouvez en trouver à un prix accessible aux Galeries Lafayette, dans la marque Absolument maison. ( par exemple ici ) ou chez Merci shop même si je ne les ai pas testé. Il faut compter minimum une centaine d’euros pour la parure complète, mais pour moi, c’est un bon investissement. Après tout, dans notre lit, on y passe énormément de temps et bien dormir, c’est la base de tout. 😉


New ankle boots to start the new year <3 

 
Ça y est ! Ma nouvelle paire de bottines fétiches est arrivée !

 les Dicker d’Isabel Marant Etoile.

Rien à redire. Toujours aussi confortables et ça même neuves ! ( ce qui n’est pas négligeable quand on a des pieds sensibles comme les miens..! Aurevoir les compeed à devoir porter pendant une semaine. C’est cher et c’est loin d’être sexy …!)

Concernant la taille, je fais du 38 un peu comme toutes les filles j’ai envie de dire. Les it chaussures sont toujours en sold out en 38 … Mais j’ai réussi à les dénicher dans the coloris qui va avec tout et qui va surtout avec un look bohème aussi bien en hiver qu’au printemps. J’ai ouïe dire qu’elles étaient serrées, je ne le trouve pas mais je n’ai pas de pieds larges. Je suis entre 37 et 38 mais je suis bien dans mon 38 et elles taillent donc plus petit que les sneakers bobby de la même marque dans lesquels je flotte un peu.

Je ne saurais dire exactement de quelle couleur sont mes bottines mais je dirais qu’elles sont de couleur taupe/beige/kaki. Une couleur que j’appellerai personnellement « fauve ». Officiellement, la couleur est Brown BW50 ( donc marron mais rien à voir). La couleur taupe de la marque est plutôt gris/kaki clair.

La couleur qui irait parfaitement avec un look de bobo parisiennes donc.. ( on ne jette pas les pierres …! ).

 

dicker Isabel Marant

La couleur est idéale pour moi. Ayant quelques paires de bottines camel, je sais que parfois, cette couleur se révèle un peu trop présente et elle se marie mal avec certaines couleurs. Pour la paire qui va avec tout, elle devait être de cette couleur un peu plus discrète.

Faisant partie de la collection « permanente », même si elles ne sont pas forcément exposées en boutique (Isabel Marant), vous pouvez les demander aux vendeuses, elles devraient les avoir à leur disposition.  Concernant les coloris, ils changent de saison en saison. Je les ai vu en taupe clair ( plus clair que les miennes, presque gris clair) et en camel/taupe un peu marron. Sinon vous pouvez toujours essayer de trouver les dickers sur internet. Même si j’ai l’impression qu’ils sont sold out un peu partout. Ils feront sûrement leur retour au printemps 2016.

Sur internet : vous pouvez attendre leur retour en stock sur Mytheresa.com. J’ai déjà passé commande dessus pour mes bobby et j’ai été très satisfaite. Envoi rapide et soigné.  Ce modèle est disponible pour l’instant en noir et en taupe ( donc gris kaki clair en vrai). En revanche, n’achetez pas ces bottines sur des sites qui les proposent à des prix bas, ces sites utilisent des photos prises sur des grands sites de vente de prêt à porter.Et si vous optez pour un achat dans des magasins « physique », il suffit de regarder les semelles pour voir s’il s’agit de bottines Dickers authentiques. ( voir photo) les Dickers sont dans leur boîte accompagnée d’un dust bag qui ressemble à un totebag. 

Et une fois qu’on a la paire de nos rêves, on en fait quoi ? 

On les porte avec un jean slim, de préférence zipé. Je trouve qu’elles se portent bien avec un jean 7/8 et surtout un jean gris foncé pour garder un petit côté rock/cowboy.

Mais elles se portent aussi avec une jupe, une robe. Et pourquoi pas avec une jupe liberty au printemps 😉

En hiver, une robe courte mais évasée portée avec un collant ferait très bien l’affaire avec une veste courte ou un poncho.

Pour celles qui voudraient des photos des bottines portées les voilà :

 

 

semelle en cuir Made in France
semelle des vrais dickers Isabel Marant
 

  
Celles-ci sont devenues une alternative à ma paire de sneakers Bobby d’Isabel Marant. 🙂

Il ne me reste plus qu’à gambader partout, courir partout et récupérer mon dynamisme pour avancer encore et encore.

Bonne reprise à toute !

 

pull Balthazar Sézane, jean Zara, boots Isabel Marant
pull Balthazar Sézane, jean Zara, boots Isabel Marant

Il est temps de commencer une nouvelle année ..? 

 
Ça y est, Noël tant attendu est fini. On se remet comme on peut de nos repas trop copieux, de nos soirées arrosées. Mais ce n’est pas fini, il reste le Nouvel an. Que faire …?

Au Japon, à la fin de l’année, la tradition veut qu’on fasse le grand ménage en famille. On vide les greniers, on dépoussière les vieux meubles etc. On fait aussi ce qu’on appelle le « mochitsuki ».

Je ne sais pas si c’est à cause de ça que je ressens le besoin de faire le tri et ranger ma chambre avant de commencer une nouvelle année.  Je n’en peux plus du rose, alors j’ai enlevé mes draps en lin rose pour du satin beige et champagne. J’ai remis en place les meubles « Loft » de mon appartement et ma couleur préférée, le bleu marine est de retour !

En prenant un peu de recul, Cette année fut longue, très longue..et a été une année de combat parce que j’ai du chambouler mes habitudes, m’adapter, accueillir une nouvelle situation malgré moi, surmonté deux hospitalisations, les coups de blues et plein d’autres choses. Si on en croit la définition de Jean Piaget, j’ai fait preuve d’intelligence.

En 2016, j’ai envie de commencer l’année sur de nouvelles bases, laisser ce champ de bataille derrière moi et d’arrêter de vouloir récupérer ma vie d’avant mais de vivre mieux qu’avant. J’ai envie de recroquer la vie à pleine dent comme Peter mon crâne préférée croquerait la pomme. ( cf: photo)

J’ai décidé de ne pas tenir des résolutions que je ne tiendrai jamais mais de suivre une ou deux motto qui seront le fil directeur de ma vie.

En attendant le 1er, je profite de quelques moments de répit sous la couette au chaud, en écoutant mes morceaux préférés et en jouant de temps en temps du piano et du violoncelle. J’ai souvent été à l’Opéra ces derniers temps et la musique du ballet tourne en boucle dans ma tête. Une vraie source d’inspiration. D’ailleurs, la Bayadère était sublime, j’ai adoré et le Sacre du printemps fut étonnant !

Bonnes fêtes à tous et bonne reprise pour ceux qui vont reprendre dès demain !

  

 

  
  

Un peu de magie sur Paris <3 

     
 

Je ne viens pas souvent de ce côté de Paris, non pas tellement parce que c’est un coin plutôt mal desservi ou sans intérêt mais parce que rien ( pas d’école ni amis) ne m’amène ici en ce moment alors que cet endroit est riche en souvenirs pour moi. 

Ce weekend, en me promenant dans le coin, j’ai pu constater que les alentours avaient beaucoup changé en 15 ans. J’ai vu défiler une petite partie de ma vie parisienne, importante, celle du début. Je me suis rappelée à quel point, étant enfant, j’aimais observer les bateaux mouches arriver et faire demi-tour devant la statue de la liberté dressée sur la promenade des Cygnes depuis ma fenêtre, aller y faire du roller le dimanche. 

Il y a toujours sur Paris, ces petits moments magiques qui me réchauffent le coeur, comme la chaleur du soleil que j’ai ressenti dans le dos ce matin, en marchant et traversant le pont Mirabeau. 

Un matin simple comme j’aime .. 

Vous avez trouvé vos cadeaux de Noël ? Moi pas du tout. J’ai même pas fait de wishlist.
Je vous fait des bisous ❤ 
 

le sapin des Galeries lafayette non inversé de cette année ;)
le sapin des Galeries lafayette non inversé de cette année 😉

   

Healthy : Et si on prenait une petite pause café ..? :) 

  
  Contrairement à ce que le titre de l’article fait penser, je ne vous parlerai pas de café cette fois-ci alors que dieu sait que j’adore ça et que je ne peux pas m’en passer.. Il m’est arrivée de me demander si je n’avais pas de café qui circulait dans mes veines à la place de mon sang ..! 

Je ne commence pas une journée sans mon café et sans prendre une douche. Et dans la journée, il m’arrive même de prendre plus de 3 tasses de café … C’est beaucoup trop. 

C’est pourquoi j’essaie malgré moi de réduire la quantité et de prendre d’avantage du thé vert comme au Japon ou de privilégier les tisanes. 

Ça tombe bien parce que j’adore le thé vert et les bienfaits des tisanes mais je n’avais pas encore trouvé de moyen ultra simple de m’en préparer. Et faut bien l’avouer, j’adore ce son que fait ma machine à expresso, ce « bzzzzzzzzzzzz » presque apaisant et que je recherche machinalement lorsque je suis stressée et surmenée… ( tous ceux qui ont une machine nespresso devraient me comprendre .. Quoi que …) 

Bref, comme chaque semaine, lorsque je me rends chez mon pharmacien, j’y ai découvert un objet de curiosité, ces dosettes d’infusion aux différentes caractéristiques du laboratoire Médiflor.  Il s’agit de préparations d’infusion contenues dans des capsules compatibles avec des machines nespresso. 

C’est exactement ce qu’il me fallait. Facile à préparer, et en plus, des produits naturels avec des vertus qui correspondent à mes attentes. 

Oui, parce que je prépare tout doucement mon « jeune » en évitant les « excitants » dont le café fait partie. En buvant beaucoup et en cherchant à détoxifier mon organisme. J’ai essayé pas mal de tisanes mais laisser infuser les tisanes prenaient un peu trop de temps parfois ..

J’ai choisis de prendre 3 types de tisanes. « Sommeil », « élimination » et « minceur ». 

Au niveau du goût, la tisane « élimination » est ma préférée avec un goût subtile d’ananas. Le reste est pas mal aussi. 

Cela ne fait que deux jours que j’en prends donc je ne peux pas vous parler de résultat mais j’ai pour l’instant réussi à remplacer mes nombreuses tasses de café par ces tisanes aux multiples vertus 😉 

Si ces produits vous intéressent, je vous conseille de vous renseigner auprès de votre pharmacien. Ils ne se vendent qu’en pharmacie. Voilà pour l’info 😉 

J’ai l’air zen comme ça mais je saute sur le trampoline 50 fois avant de me coucher et au réveil, je fais 30 sauts histoire de bien me réveiller et secouer mon corps.  C’est le seul moyen que j’ai trouvé pour m’épuiser et bien dormir ! 🙂 c’est bon pour l’humeur en plus !

Prenez soin de vous ! 

   
 

Lifestyle : Vivre à Paris, être une éternelle touriste à Paris <3

 IMG_4015

   Récemment, j’ai fait un réel constat lors de ma toute petite semaine de « vacances » entendue par-là, une semaine sans cours. Je devais me réjouir et crier partout « youpiiii ! » mais non. Ici, je ne partage qu’une toute petite partie de ma vie, mais je dois  avouer que je fais énormément de choses et parfois, ma tête lâche des fumées. C’est fou les tonnes de choses que l’on peut faire avec une organisation d’enfer et énormément de volonté. Vous seriez surpris. Et dans cette spirale entraînante, vous apprenez en même temps à vous débarrasser sans sourciller des choses superflues, le temps perdu. Pour ma part, il faudrait que j’apprenne à me laisser aller, ne pas vouloir tout maîtriser, lâcher tout simplement prise.

Je suis un peu insomniaque aussi alors que mon corps s’épuise. Mais pendant cette petite semaine de vacances, j’ai tout fait pour voir mes amis, passer de bons moments notamment en famille sans oublier de me reposer, parce que c’est ce qui me manque le plus en ce moment.

Pendant cette semaine, j’ai pu également faire le constat que vivre à Paris, c’était surtout continuer à être une touriste, poser un regard nouveau sur cette ville qui se transforme sans cesse. Je crois bien connaître Paris aujourd’hui après avoir passé plus de la moitié de ma vie dans cette ville et avoir habité dans plusieurs quartiers. Cette ville m’a toujours charmée et m’a toujours intéressée à tel point que je suis capable de dire que je ne m’en lasserai jamais.

C’est incroyable comment, chaque quartier, chaque coin renferme des souvenirs, des traces de mon passé. Comment ces endroits que l’on croit connaître se transforme sans perdre pour autant sa caractéristique.

J’ai toujours dit que ceux qui n’aimaient pas Paris, en réalité ne la connaissaient pas. Pour s’y sentir à l’aise, il faut la connaître.

C’est une ville qui a énormément à offrir à ceux qui ont des passions et à ceux qui s’y intéressent. Paris est riche en atmosphères, en charme, en culture et en architecture.   Cette ville est tellement inspirante.

J’ai eu la chance de pouvoir visiter le Musée de l’Homme qui vient de réouvrir après de longs travaux. Je l’ai trouvé intéressant, l’évolution des espèces m’a toujours énormément intéressée, donc mon avis est très subjectif mais je pense que chacun peut y trouver son compte. L’exposition retrace l’évolution humaine et également une partie de son Histoire.

C’est aussi un bon plan pour avoir une très belle vue dégagée sur le Champs de Mars et la Dame de Fer.  En parlant de musées, j’attends impatiemment la réouverture du Musée Rodin.

Un autre jour, je me trouvais de l’autre côté de la Seine, un thé à la menthe à la main au salon de thé de la Grande Mosquée de Paris, dans une toute autre ambiance. Une ambiance cosy et calme, dépaysante après une petite promenade dans le Jardin des Plantes où j’avais l’habitude d’y aller souvent.  La Galerie de l’évolution, sera pour une autre fois.

Tout ça pour vous dire que vivre à Paris, c’est être un éternel touriste, avoir les yeux ouverts, comme si on visitait chaque endroit pour la première fois puisque cette ville est constamment en mouvement, en train de métamorphoser. Saisir les moments, chaque instant qui vous semble magique. Saisir chaque inspiration et garder en mémoire les meilleurs souvenirs et en faire votre propre histoire.

Nietzsche disait  » Nos défauts sont nos yeux avec lesquels nous voyons l’idéal ». C’est vrai, mais pour moi, parfois nos défauts sont nos yeux qui ne peuvent pas saisir toute la beauté que la vie nous offre. 

Je vous laisse méditer là-dessus et pourquoi pas avec une bonne tasse de thé vert. Je vous laisse aussi les petits moments que j’ai capturés grâce à mon iPhone.

J’ai une semaine de folie qui m’attend ! (je veux dire au niveau organisationnel ^^, tonnes de boulot, de révisions, de cuisine, de ménage, de tout !) N’oubliez pas qu’en ce moment, vous pouvez gagner un soin massage d’une demi-heure d’une valeur de 40€ à bénéficier au salon L’escale orientale situé à deux pas de St-Lazare sur mon compte Instgram 😉 !

Ma recette de « Katsudon » sera en ligne dans quelques jours !

Bonne semaine ! 

IMG_3331IMG_3909 IMG_3934IMG_3935 IMG_4054IMG_4130 IMG_4131IMG_4208 IMG_4209

IMG_4129 IMG_4211 IMG_4212 IMG_4213 IMG_4214 IMG_4215

Cette saison est superbe, il suffit de se balader à droite et à gauche pour tomber sur les dégradées de couleurs de feuilles d’automne ou sur un ciel rose. ❤

Lifestyle : Détente & Bien – être Massage en plein coeur de Paris <3

#Détente&Bien-être :  Une petite évasion le temps d’un massage

IMG_3321

  Vendredi dernier, j’ai eu la chance de découvrir un petit salon esthétique et de massage situé en plein coeur de Paris à deux pas de St-Lazare.  C’est-à-dire dans le quartier des bureaux et des grands magasins ! Un quartier que je connais beaucoup trop bien.

Ce petit salon esthétique a l’avantage de se situer dans une petite cour calme. Une fois à l’intérieur, on se sent loin de la foule et de l’agitation du quartier pourtant animé. Idéalement situé et pratique donc !

Ayant couru un peu partout toute la semaine, je suis arrivée au salon vraiment épuisée, stressée et tellement « speed ».

J’ai décidé de prendre soin de moi en prenant le temps de m’arrêter deux secondes. Il est pratiquement impossible de repartir sur de bons pieds et être de bonne humeur lorsqu’on a accumulé beaucoup de fatigue toute la semaine. Une heure de massage & détente pour être sereine et me débarrasser de toute cette tension n’était donc pas de refus. 🙂

On oublie souvent de se reposer et prendre soin de soi avant de partir faire la fête.

J’ai pour ma part choisi de tester un type de massage que je n’avais jamais expérimenté le Tui Na, mon second choix aurait été le massage à l’huile de bougie, un autre genre de massage qui n’a rien à avoir.

En arrivant au salon, après avoir franchi les rideaux de l’entrée, vous entrez dans un lieu au style oriental. Vous trouverez à votre gauche l’accueil. On vous installe sur l’un des bancs et si vous optez pour une séance hammam ou de massage, on vous amène un panier dans lequel vous devez déposer vos chaussures. On vous fournit des chaussons en papier avec lesquels vous pouvez vous balader dans tout le salon.

Pour un massage, il y a des salles de massages individuelles ou pour deux (idéal pour aller se faire masser en couple).

Le salon dispose également de hammam privatisable pour enterrement de vie de jeune fille mais pourquoi pas pour simplement se détendre entre amies après une semaine bien épuisante.

Il faut dire que je suis plutôt une connaisseuse en matière de massage parce que j’ai toujours adoré ça et j’ai eu l’occasion de tester pas mal de massages lors de mes nombreux voyages. ( parfois indispensable pour quelqu’un comme moi qui aime tout découvrir à pieds ).

Ce salon a la particularité d’être situé au centre de Paris et à deux pas des grands magasins et des bureaux donc il est à mon avis idéal pour ceux ou celles qui veulent au retour de leur travail se détendre ou combler temps libre pendant la semaine pour se « déconnecter » et prendre soin de soi. pourquoi pas pour celles qui veulent se détendre après une grosse séance shopping dans les Grands magasins.

On s’y sent à l’aise puisque le salon est sans prétention et calme. Le salon propose également des épilations à la cire. (que je n’ai pas testées ). Le prix des massages est accessible contrairement à ceux de la plupart des palaces parisiens etc. Une fois remontée ( les cabines et le hammam étant situés au sous-sol), vous avez enfin la possibilité de reprendre vos esprits en prenant un petit thé et une petite douceur dans le salon et évidemment dans une ambiance calme.

Je suis donc repartie sereine et détendue complètement zen avec un poids sur les épaules en moins, en déambulant dans les rues parisiennes bondées de monde mais sans stress. Je crois que si on m’avait demandé à ce moment-là 2 ou 3 bonbons, je les aurais donnés sans problème..!

Si vous n’avez jamais testé ou si vous n’avez pas l’habitude d’aller prendre des séances de massages, je vous conseille vivement de franchir le pas. Une fois que vous n’aurez plus d’appréhension, ce type de loisir & détente vous change la vie et vous apprend à vous concentrer sur vous-même, votre bien-être. N’hésitez pas à préciser vos préférences. (Appuis plus forts, moins forts, des zones à éviter ou si vous voulez apporter votre slip de rechange pour le massage, vous en avez le droit. etc.)

Si cette petite évasion le temps d’un massage ou d’un soin vous tente, je vous invite à découvrir les différents soins proposés (ici) et je vous offre également pendant tout le mois, la possibilité de bénéficier des soins détentes à – 35%  (valable pour les massages de plus de 70€)  ainsi que d’une réduction découverte de -25% sur la première épilation de moins d’une demi-heure).   Pour bénéficier de ces réductions, n’oubliez pas de préciser le nom de mon blog.

Prenez soin de vous !

Midori

Le salon L’Escale Orientale :

94, rue Saint- Lazare dans le 9ème arrondissement. Métro : Saint-Lazare ( Ligne 3, 12, 13 et 14)

Le salon est situé dans la cour à l’escalier C sur votre gauche.  (voir photo) La rue entre la FNAC et le Quick.

Tel : 01 48 78 20 69

Le site internet :

Les horaires d’ouvertures :

En semaine, 10h – 20h20  Le samedi de 10h à 19h30

Dimanche sur rendez-vous   ( ces informations sont mentionnées à titre indicatifs et sont susceptibles de changements )

IMG_3324
Manteau : Des petits hauts Sac : Un jour, un sac Bottines : Eden shoes
IMG_3319
Jupe : Des petites hauts Pull : Claudie Pierlot

IMG_3318 IMG_3329 IMG_3322 IMG_3323 IMG_3320 IMG_7327

et en ce moment, jusqu’au 7 novembre, vous avez la possibilité de gagner une demi-heure de massage escale orienale dans ce salon sur mon compte Instagram @dreamingdoli. 

Bonne chance ! 

Pour participer : il faut suivre mon compte ainsi que le compte @lescaleorientale et reposter la photo du concours avec les hashtag #treatyourselfwithdoli et #concours. 

Il faudra être en mesure de pouvoir bénéficier du soin dans le mois qui suit. 

La gagnante sera tirée au sort par mes soins et j’annoncerai la gagnante le 7 novembre 2015 à 20h. 

Mode & Tendances : Et si on se mettait au vert .. ?! <3 # Palais Royal / Café Kitsuné – « Matcha girl »

#Café Kitsuné / Jardin du Palais Royal Paris 

Et si on se mettait au vert ? « Matcha girl » 

MidoriCaféKitsuné

En ce moment, j’ai envie de retourner dans la Nature, de vivre d’amour et d’eau fraîche. Retrouver une atmosphère apaisante.

Quitter cette ambiance grisonnante et pluvieuse. Même si je dois avouer que Paris sous la pluie a un charme mélancolique qui ne me laisse pas indifférente .. !

Bref, si je me suis toujours sentie proche de la Nature, j’ai toujours eu envie de m’acheter un pull de couleur verte (plutôt vert pomme, thé vert matcha – oh oui gourmande -) depuis l’année dernière, en fait depuis que j’ai vu le gros pull douillet qui était sorti chez Polder.  Je ne sais pour quelle raison, je ne l’ai pas acheté et depuis ce jour, je n’arrête pas d’y penser.

Je ne sais pas, je me disais qu’avec ce pull, j’aurais peut-être l’air d’un carré vert écolo ambulant de Paris… ! surtout lorsqu’on s’appelle Midori n’est-ce pas ..?

Mais j’ai tellement regretté.. ! Il fallait que je tombe sur un nouveau pull ou vêtement de cette couleur qui soit bien. ça tombait bien parce que cet automne, le vert revient en force et dans tous les tons !

Le vert canard/sapin est le must have de cette saison mais pas seulement ! Le vert kaki chic est de retour ainsi que …. mon vert « thé vert matcha » … !

J’ai donc flashé, je dis bien « flashé » sur ce long gilet chic « thé vert matcha » lorsque je suis rentrée dans la boutique Massimo Dutti Rue de la Paix ( grande boutique spacieuse oh yes ! )  En parlant de thé vert matcha, je suis allée prendre un chocolat chaud match au café Kitsuné à Palais Royal avec my die Paulina <3. J’ai toujours adoré leur mix que j’écoutais en boucle dans mon appartement. C’est un concept que j’aime beaucoup parce qu’il est un peu bi-culturel comme moi.  Il faut dire que ce jour-là, j’étais habillée en « thé vert matcha » avec mon gilet et mon casque Urban ears que j’ai depuis quelques années déjà. Cela fait du bien de se poser dans un jardin, sous les arbres au milieu des feuilles mortes qui nous rappellent que l’hiver approche à grand pas. Profitons encore un peu des terrasses lorsqu’il est encore temps .. !

Cette couleur est certes pas évidente à porter mais lorsqu’elle est bien choisie et portée, elle est rafraîchissante ! Elle apporte un peu de couleur et d’originalité à une tenue pourtant basique.

Elle me rappelle la Nature apaisante pas vous ? ça sent l’herbe, le farniente, la petite sieste au parc au milieu des feuilles printanières.

Bref, portez et osez le vert ! soyez un peu plus écolo !

Aimez la Nature et aimez Midori ;p

cafekitsune
@Café Kitsuné w/Pauline Cafe latte & Hot matcha chocolate & sablé kitsuné

Je porte : 

Gilet en mohair vert : Massimo Dutti

Jegging :  Abercrombie & Fitch

Sac Mini Drew : Chloé

Bottines High Alfred : Sézane 

Blouse : Des petits hauts 

Casque : Urban ears 

Midori Midori1

Palaisroyal Pauline PR2015 PalaisRoyalMidori

CaféKitsunéMidori Cafékitsuné

Ihavethisthingwithfloors

Je me maquille à peine parce que je préfère prendre soin de ma peau et la laisser respirer, un peu de blush donne bonne mine. J’adore le blush Bobbi Brown qui peut être utilisé pour les lèvres et les joues. 🙂

BlushMidori  BottineshighAlfred Buren Details IMG_3729 IMG_3762 IMG_3747 Jean-Michel Othonie

Le kiosque des noctambules de J-M Othoniel : même si ce n’est pas l’oeuvre que je préfère de cet artiste, j’aime énormément ce qu’il fait et les verres soufflés colorés 🙂 

impressionnismeMidori
Mes financiers au thé vert servis sur mes nouvelles assiettes achetées au Musée Marmottan 😉 Faïence de Gien
Je ne sais pas vous mais Luka semble vouloir s'y mettre aussi ;)
Je ne sais pas vous mais Luka semble vouloir s’y mettre aussi 😉

Outfit : Minimalistic 

Oh qu’il est dur de se lever et on n’est que mardi…!

Aujourd’hui, j’ai opté pour la simplicité. Une tenue sobre mais chic.

Il est temps de ressortir les vestes et les manteaux.

Cette année, je ne jure que par les manteaux « peignoires » à l’image des manteaux classes de Max Mara que j’ai toujours adorés.

On opte pour le manteau gris ou beige facile à associer avec n’importe quelle tenue et c’est parti.

Ce style de manteau peut très bien se porter ceintré ou ouvert. Cela donne un style différent.

Au niveau de l’association des couleurs, on opte pour les couleurs « douces » mais toujours chic & sobre.
Couleur de l’automne et non pastels. Couleurs du grès, de l’argile, des matières apaisantes.
Couleurs du jour : gris, beige, taupe, camel. ( black is blacklisted )

Luggage in souris Céline, Veste La fée Maraboutée, boots Bobbies, pull Des petits hauts, jeans 003 Sézane

 
Côté cuisine, fatiguée, overbookée, malade ou pas, je cuisine et j’utilise autant que je peux des produits frais non transformés et bio. C’est une chance de pouvoir manger des produits sains. Pour moi c’est important.

J’ai testé les pâtes à l’encre de seiche avec une sauce fait maison à base de saumon bio, courgette, et champignons avec une crème légère. Succulent !  Le tout servi dans les assiettes danoises que m’a offertes ma mère. Je les aime d’amour ❤

Je ne suis pas très en forme aujourd’hui ( mon état fluctue beaucoup) mais je vous souhaite une agréable journée !

Great sunday afternoon at Fondation Louis Vuitton <3

Coat Max Mara, MiniDrew Chloé, Boots Bobbies
Coat Max Mara, MiniDrew Chloé, Boots Bobbies
Ellsworth Kelly Spectrum @ Fondation Louis Vuitton
Ellsworth Kelly Spectrum @ Fondation Louis Vuitton
Pop Tour
Pop Tour

  

Installation de Marina Abramovic
Rejuvenator of the astral balance de Marina Abramovic
At Frank

   

Fondation LV Frank Gehry

Cela faisait presque un an que je n’avais pas mis les pieds à la Fondation Louis Vuitton que j’avais eu la chance de visiter peu après son ouverture. Comme pour la première fois, j’ai été impressionnée par l’architecture de cet immense imposant bâtiment en verre. ( Frank Gehry)

J’aime plus que tout cette matière qui est le verre et je n’en dirai jamais assez. J’aime  cette matière qui laisse passer la lumière, cette transparence non moins inexistante.

C’est un espace paisible et contrairement à ma première visite, il a fait beau. Si j’ai un peu regretté l’exposition d’Olafur Eliasson au sous-sol, cette fois-ci, j’ai encore plus apprécié la terrasse de la fondation avec ses vues imprenables sur Paris et sa banlieue.

C’est un endroit où l’on se sent protégé et libre à la fois, traversé par la lumière et le vent. Les oeuvres exposées ne sont pas moins intéressantes. Déroutantes parfois comme cette installation de métronomes dans une salle par Maria Abramovic. « Rejuvenator of the astral balance ».

Ce métronome qui a rythmé mon enfance de musicienne. Je le connais pourtant si bien. Ce bruit qui retentit à un rythme régulier. Cette obsession pour la régularité. Ce son répétitif a pourtant un pouvoir apaisant inexplicable.

Beaucoup de choses se « vit » à l’intérieur de ce bâtiment. Une visite qui vaut le détour à chaque fois.

J’espère pour la prochaine fois assister au Masterclasse de Gauthier Capuçon car le violoncelle est un instrument que j’ai pratiqué pendant des années et que j’aime toujours autant et surtout dans cet endroit, cela vaut sûrement le coup.

J’ai passé une agréable fin de journée de dimanche dans ce lieu avec une amie. Elle s’est terminée sur une note vanillée au « Frank » au rez-de-chaussé.

Si vous avez l’occasion d’y passer ne serait-ce qu’une demie-journée, je vous le conseille vivement.

Prenez la navette depuis la place de l’Etoile ( avenue de Friedland) qui part tous les quart d’heure. ( 1€) et qui vous dépose devant la Fondation. Au retour, après 19h, vous pouvez toujours prendre le bus 244 qui vous ramène à Porte Maillot.

Je vous conseille vivement de prendre un billet sur internet.

Personnellement, je trouve que c’est cent fois mieux quand il n’y a pas grand monde comme c’était le cas pour nous aujourd’hui. On y passe un moment privilégié. J’y ai trouvé la réponse à mes doutes et à mes questions. Je sens les bonnes ondes arriver.

Sur ce,

Passez une très bonne semaine !

Midori

 

Mode : Les couleurs d’automne <3 Fall 2015

Gauffre succulente sans gluten de Yummy and guilt free ❤

Je trouve les couleurs d’automne magnifiques. Les couleurs soutenues qui me rappellent l’éventail de sublimes couleurs des feuilles des arbres qui rougissent en automne au Japon.

 Je suis très sensible aux couleurs d’automne, peut-être un peu parce que je suis une fille d’automne.

Mes inspirations viennent souvent de cette saison. La couleur et la matière qui se marient le mieux avec ces couleurs est sans conteste le cuir camel/beige. Le camel ravive les couleurs chaudes et parfois ternes d’automne. C’est le must pour moi à avoir dans son dressing. J’aime tellement le cuir surtout en camel. C’est une très belle matière.

 

Je suis tombée amoureuse du nouveau sac de la maison Chloé.

Les sacs Chloé et moi, c’est une histoire d’amour qui a commencé en 2009 lorsque j’ai eu mon tout premier sac Marcie Nut, à l’époque où ils n’étaient pas encore trop à la mode. Je les aimais pour leur simplicité et leur qualité. Sans logo, discret mais élégant, pas du tout bling bling. La couleur dominante de la marque est le beige.
Cette histoire n’est donc pas prête de s’arrêter avec le nouveau Faye.

Au début, je n’ai pas eu de coup de coeur de folie mais ce sac est original par sa forme. On dirait un porte document mais il reste simple et élégant.

Je le trouve plus élégant et passe partout que le Hudson qui n’est pas sans rappeler le Marcie besace mais en beaucoup plus chargé. Le Hudson en tomette est magnifique mais dans la vie, on ne peut pas tout avoir. Faut bien faire des choix 🙂

Si le budget vous effraie, je trouve que ce sac ( le faye) me rappelle étrangement les sacs de la marque Sequoia qui a toujours fait des sacs avec cette boucle argentée. Vous pouvez dénicher chez eux, des sacs à pris abordables. 😉
Au début, ce Faye je le voulais en noir comme tout le monde mais ce sac ayant une forme déjà assez carrée, le noir allait renforcer ce côté un peu « dur » et carré. Ce qui ne va pas forcément avec les tenues que je porte ni avec l’image que je prête à la marque donc j’attendais de tomber sur la bonne occasion. Et comme quand je veux quelque chose très fort, ma bonne étoile me fait souvent tomber sur une bonne opportunité à saisir. 🙂
J’ai attendu et j’ai bien fait puisque j’ai pu dénicher mon faye tout neuf mais moins cher dans la couleur que je voulais, parfaite pour l’automne.

Le mien sera donc de couleur Tabac, une couleur très chaude.

Je vous ai donc fait un montage avec les accessoires et tenues inspirés par les couleurs d’automne ❤

 Pochette en cuir
Pochette en cuir « Madame » de Sézane, Blouse bordeaux Sandro Paris, Sneakers Bobby Isabel Marant


Promenade paisible de samedi dans le XVIème | Sac Luggage souris, Sneakers Bobby Isabel Marant, Jean gris Sandro Paris co actuelle
Promenade paisible de samedi dans le XVIème

Food : Préparer un plat japonais : le NIKUJAGA <3

IMG_0171

C’est un plat typiquement japonais que l’on mange à la maison. C’est une sorte de boeuf bourguignon à la japonaise.

Mot pour mot, le Niku-jaga veut dire « boeuf et pommes de terre ».  S’il y a des gens qui le prépare avec de la viande de porc, quand c’est « niku » qui signifie viande, quand ce n’est pas dit « buta » = porc, désigne pour moi la viande de boeuf. En tout cas, ça a toujours été préparé avec de la viande de boeuf donc je fais avec.

Vous pouvez aisément trouver les ingrédients nécessaires en France à commencer par la viande et les légumes. Sinon, il vous faut une bouteille de sauce soja à la maison si vous aimez manger japonais et du Mirin (du saké très doux qui s’utilise en cuisine). Le mien, le vrai mirin comme ils appellent, je l’ai trouvé à la Grande Epicerie de Paris. (cf : photo).

Il vous faut :

  • des pommes de terres
  • des carottes
  • de l’oignon
  • de la viande de boeuf, de préférence fines qui s’achètent au supermarché asiatique ( vers Opéra) ou alors de la viande hachée ou des carpaccios feront l’affaire
  • ajout personnel : j’ajoute une aubergine et une courgette à ma recette. 
  • quelques graines sésames « goma » ( écrasées s’achètent aussi au supermarché) 
  • sauce soja
  • Mirin 
  • « Dashi » une poudre qui donne le goût de poisson « japonais » qui s’achètent en sachets.(Shimaya)
  • sucre ou de la stévia ( je cuisine sans sucre avec la stévia. c’est très bon ainsi. 

Couper les légumes et l’oignon. Faire revenir dans une poêle avec un peu d’huile, d’abord la viande et les oignons émincés, ajouter ensuite les carottes, puis les pommes de terres et à la fin, les aubergines et courgettes jusqu’à ce que les pommes de terre paraissent translucides.

Ensuite, mettre l’ensemble dans une grande casserole ou une marmite. Ajouter de l’eau jusqu’à ce que tout soit immergé.

Ajouter un peu de sauce soja ( au moins 3 cuillères à soupe) , du Mirin, un peu de « dashi » ( la moitié à peu près du sachet ) et un peu de sucre puis mélanger.  La quantité à mettre dépend surtout de la quantité de légumes et de la viande mais en goûtant vous allez retrouver le goût « japonais ».  Vous n’aurez normalement pas besoin de saler puisque la sauce soja est très salée.  Ne me parlez pas de sauce soja sucré puisque cela n’existe tout simplement pas au Japon. Juste pour l’anecdote, il fut un temps, les jeunes japonais buvaient une bouteille de sauce soja pour tomber malade et pour ne pas partir à la guerre. Ajouter quelques graines de sésames pour donner un peu de  goût.

Laisser mariner le tout avec couvercle, à feu doux jusqu’à ce que les légumes soient suffisamment cuits. Puis c’est prêt ! C’est simple n’est-ce pas ? 🙂

Pâtisserie Yamazaki Paris
En dessert, quelques gâteaux de la pâtisserie Japonaise que j’affectionne. Yamazaki Paris

IMG_0172 IMG_0173 IMG_0174

Le Nikujaga se mange avec un bol de riz nature avec quelques autres accompagnements.

Bon appétit !

Je vous laisse quelques adresses où vous pourrez trouver des ingrédients nécessaires :

Epicerie japonaise Kioko : 46 Rue des Petits Champs, 75002 Paris fermée le lundi mais ouverte le dimanche

Epicerie japonaise Kanae : 118 Rue Lecourbe, 75015 Paris ouverte le dimanche   29 Place Maubert 75005 Paris (fermée le dimanche)

La Grande Epicerie de Paris : Rayon japonais

Les autres supermarchés « asiatiques », on y trouve aussi des produits japonais. (Ace mart Rue Ste-Anne 75001 Paris)



Si vous avez des questions, vous pouvez m’envoyer un mail 😉  je vous répondrai en temps utile. Dailydoli003 at gmail (point) com

une photo de moi prise à Kyoto devant un mur recouvert de mousse verte <3
une photo de moi prise à Kyoto devant un mur recouvert de mousse verte ❤

 

un endroit paisible à Kyoto ❤ Ryokan

Lifestyle : Que faire le dimanche à Paris ..? – Sunday in Paris

Tout parisien s’est déjà posée cette question en se réveillant un dimanche matin.

Que peut-on bien faire un dimanche à Paris ?

Où que l’on soit, on peut très bien choisir de ne rien faire. le « cocooning ». S’enfermer dans sa bulle ! C’est cool de ne rien faire et ça, depuis que tout paris s’est mis à « bruncher » et à poster les photos des brunchs parisiens qui se ressemblent toutes. . ^^ C’est devenu un luxe de rester dans son lit au chaud avec un bon café latte.

J’ai abandonné le brunch depuis mon dernier brunch certes fabuleux mais trop copieux de Royal Monceau. Je mets en général toute une après-midi à faire la sieste pour me remettre de mon repas trop copieux. C’est certes une option mais à faire tout au plus une fois par an.  Je préfère de loin organiser mon propre brunch chez moi avec des amis que j’apprécie. C’est plus conviviale, plus sain et plus fun. Par exemple, ce matin, j’ai préparé des tartines avec du saumon fumé bio, St-Morêt et ciboulette. C’est super simple à préparer mais tellement bon ! ( il faut juste penser à remplir le frigo avant dimanche 😉 )

Mes tartines préparées avec des biscottes sans sel
Mes tartines préparées avec des biscottes sans sel

Pour ce qui est de faire du shopping, puisque ce n’est pas demain que tous les magasins vont nous accueillir les bras ouverts à Paris, j’ai envie de vous dire de laisser reposer votre CB aussi le dimanche mais mais mais ! je comprends tout à fait votre envie de faire du shopping le weekend. Quand je parle de shopping, je ne parle pas d’aller faire un tour à Ikea. ( so cliché). Sachez qu’il y a pas mal de boutiques qui sont ouvertes le dimanche. Cela fait des années que c’est mon truc de découvrir les magasins qui sont ouverts le dimanche.  Il y a peu de monde par rapport aux samedis et tant mieux. Vous pouvez vous balader dans le Marais, faire quelques boutiques au retour des expos, vous poser dans un café pour prendre un jus d’orange pressé…   Si vous ne voulez pas vous concentrer sur un quartier, vous pouvez toujours vous renseigner sur les boutiques ouvertes près de chez vous. Par exemple, la boutique de Neuilly de la marque Des petits hauts est ouverte le dimanche matin.  En plus, il y a le marché autour du parking juste à côté. En parlant de marché, le dimanche, vous pouvez en profiter pour faire le plein de produits frais (légumes et fruits) au marché pour la semaine.  

Et si au contraire, vous cuisinez tout le temps, vous pouvez faire la grasse mat’ et vous contenter d’aller juste diner dans un resto ouvert le dimanche. (repos mérité pour vous donc ! 😉 ).  J’ai pu tester dernièrement le resto italien dont tout le monde parle le « Ober mamma » avec mes amies, c’était sympa même si c’est plutôt bruyant le midi. 

Mais pourquoi pas vous évader en allant manger un petit plat japonais pas cher Rue Ste-Anne à Paris (moins de 10euros) et aller vous chercher quelques ingrédients « asiatiques » aux épiceries qui sont ouvertes le dimanche dans le quartier ? L’épicerie Kioko vaut un petit détour si vous aimez cuisiner japonais. ( je ne vous parle pas de sushis hein…! ne dîtes plus « je mange japonais » en parlant de sushis – si on peut encore appeler ça du sushis- sans m’imaginer vous fusiller du regard même si je n’ai rien contre les sushishop et co..).

Ober mamma
Carbonara chez « Ober Mamma » à Oberkampf

IMG_0558 2

Vous pouvez aussi opter pour une sortie nature ou culturelle. On a beau habiter la plus belle ville du monde, on oublie souvent toutes les merveilles et toute la culture qu’offre cette ville riche en Histoire. On est beaucoup trop gâté surtout quand on est jeune. Tout est gratuit.  On a souvent qu’un seul pas à faire pour accéder à toute cette culture et c’est malheureusement le pas le plus difficile à franchir. Alors, si c’est votre truc, profitez. Renseignez-vous sur les expos, les musées à faire, promenez-vous dans les parcs, Tuileries ou dans le jardin de Luxembourg… respirez. Posez-vous sur un banc, observez les passants et les amoureux. Le musée Marmottan est superbe. Je ne jure que par les impressionnistes. J’aime les scultures de Canova. Marcher sur les quais de Seine, c’est cliché mais ça fait du bien. On est trop habitué à tirer la tronche dans le métro sans regarder personne. Prendre le temps d’observer, admirer, marcher, fait vraiment du bien. Personnellement, j’ai plutôt bien aimé le parc zoologique de Vincennes. Il n’y a pas grand choses mais j’aime bien aller faire un petit coucou aux girafes ( il y en a vraiment beaucoup) et marcher tranquillement. Vous pouvez aussi aller aux théâtres. J’aime  beaucoup celui de Montparnasse et du Centre de danse du Marais. Hier, j’ai encore croisé des spécimens comme on en voit beaucoup à Paris, des parisiens qui ne savent pas aimer Paris, en train de rouspéter. « GRaaaah, c’est pour ça que j’en ai raz le bol de Paris, y a trop de bruit ! » avec le geste le plus élégant qu’il soit.. Je vous laisse deviner quel regard je leur ai adressé. Il voulait plus ou moins dire « en fait, c’est justement toi les pollutions sonores de Paris, rien ne t’empêche de partir tu sais ».   Je vous conseille d’apprendre à faire abstraction de ce genre de personnes parce que la mauvaise humeur comme ma bonne humeur est hyper contagieuse. Je me répète intérieurement « ils n’existent pas, ils n’existent pas » et hop ils disparaissent de mon champs de vision.  On se plaint souvent en disant que les parisiens ne sourient pas. En même temps, pourquoi voulez-vous qu’on vous sourit si vous êtes aussi joyeux qu’un prêtre… !  Peut-être que la meilleure chose à faire à Paris est de ne voir personne qui sait ? ! Prendre le temps de se vernir les ongles, de faire un gommage, prendre soin de soi au final. Aller se faire masser.

Vous avez enfin la possibilité de visiter un certain nombre de monuments qui vous font gagner de la hauteur. Je pense notamment à l’Arc de Triomphe ( ou pourquoi pas la Tour Montparnasse.) Une fois là-haut, essoufflés, vous pouvez me faire un coucou, je vous verrais peut-être. Faîtes-le avec une banderole bien visible. *rire*. C’est gratuit pour les moins de 26 ans sur présentation de pièces d’identité. La seule condition, c’est d’être en bonne forme physique pour monter les marches. Pas d’ascenseur. Ça vous fera faire un peu de sport en même temps. Mais s’il vous plaît, ne faîtes pas comme les touristes suicidaires que je vois beaucoup trop souvent d’ailleurs les cyclistes sont interdites sur cette place, ne traversez pas la place de l’Etoile. Il y a deux escaliers qui vous dirigent vers le tunnel qui mène au pied de l’Arc de triomphe sur l’avenue des Champs-Elysées et l’autre à l’avenue de la Grande d’Armée. La billeterie se trouve au sous-sol. 😉

IMG_0409 IMG_0415 IMG_0556 IMG_0555

Cultiver son chez soi
Cultiver son chez soi

IMG_9718

Mais la meilleure chose à faire le dimanche à Paris pour moi, c’est de profiter du temps, de chez soi dans son appartement parisien.   Parce qu’après tout, quand on est bien chez soi, on n’est absolument pas obligé de sortir, de dépenser de l’argent. C’est sensé être un endroit où l’on se sent le mieux.  A rester glander dans son lit au chaud, être à l’aise. Prendre le temps de vivre ses passions, c’est ce qu’il y a de mieux à faire le dimanche.

Vous pouvez par exemple ranger, aménager de sorte que votre quotidien soit plus agréable. Faire un peu de bricolage etc. J’ai par exemple décidé de changer mes poignets de porte qui ne sont pas pratiques. Je galère depuis des années alors qu’il suffirait qu’on les change une fois pour toute. C’est vraiment le genre de choses à faire le dimanche et c’est une activité très productive pour améliorer sa qualité de vie. Passer du temps avec sa famille et ceux qu’on aime. ( Aller chez Conforama, Bricorama, ce que vous voulez, en revanche, c’est plutôt dans la matinée, donc levez-vous suffisamment tôt).

De temps en temps, je vois une amie du quartier au Mariage Frères qui est ouvert le dimanche, pour discuter pendant des heures autour d’un thé glacé. C’est sympa.

Mais sinon ce weekend c’est la fête des vendanges. Vous pouvez aller déguster quelques vins près des vignes de Paris notamment à Montmartre. Ce n’est pas exceptionnel mais si vous avez rien à faire c’est une idée.

Joli et bon thé glacé de Mariage Frères ;) <3
Joli et bon thé glacé de Mariage Frères 😉 ❤

J’espère que vous allez passer un bon dimanche et que mes quelques idées vous ont donné envie de faire quelque chose 😉

Bonne semaine !!!

Quelques adresses :

  • Rue des francs-bourgeois, Rue du temple dans le Marais. 
  • Salon de thé Mariage Frères : 30 Rue du Bourg Tibourg, 75004 Paris
  • Boutique Des petits hauts : 46, bis avenue Charles de Gaulle 92200 Neuilly sur Seine ouvert le dimanche de 10h30 à 13h30
  • Centre Pompidou : (expo, musée, café en haut, bibliothèque) Place Georges-Pompidou, 75004 Paris
  • Ober mamma :  107 Boulevard Richard Lenoir, 75011 Paris
  • Epicerie japonaise Kioko : 46 Rue des Petits Champs, 75002 Paris fermée les lundis mais ouverte le dimanche

En prime, un petit look décontracté de dimanche ❤

 

Mode : Red touch <3 rouge vernis & stripes 

Le rouge est l’une de mes couleurs préférées avec le bleu nuit. Mais pas n’importe quel rouge. Je n’aime pas le rouge criard trop agressif à mes yeux. J’aime le rouge un poil sombre, le rouge sang. Il fut un temps, c’était mon rêve d’avoir un jour une voiture de couleur rubis métallisé. De ce fait, j’ai pas mal d’accessoire en rouge vernis notamment mon portefeuille. 

Je voulais tomber sur LE petit sac de mes rêves en cuir vernis rouge. À cause de la couleur qui ne passe pas inaperçu il fallait un sac de petite taille. C’est vraiment au bon moment que j’ai réussi à dénicher ce woc de Chanel qui n’est plus en vente. 

C’est un pure hasard si le vernis que je porte cette semaine va parfaitement avec la couleur du sac 🙂 je n’ai pas l’habitude de porter du rouge, de plus nacré aux mains mais je dois avouer que ce n’est pas mal du tout 🙂  je sais qu’il n’y a que les juristes qui peuvent comprendre mais j’ai toujours autant adoré le rouge et le bleu. J’ai certes un petit penchant pour le rouge et je suis trop contente du carnet qu’offre Dalloz à chaque rentrée 🙂 j’ai pas pu résister à la clé USB non plus.. Je songe à me faire soigner mais laissez moi encore profiter un peu de ma petite folie ..! 

  
J’ai passé une semaine très chargée et je suis épuisée mais cette semaine restera une bonne semaine riche en émotions dans mes souvenirs. Je l’ai placée sous le signe de la maison Dior. 

Je vous présente ma nouvelle petite tasse rayée de Revol que j’ai trouvé à la Fnac 🙂 je la trouve mimi. Elle n’est pas sans rappeler les marinières de Jean Paul Gauthier. Sachez qu’elle existe aussi en bleu 🙂 

Un bon café au lait avec une bonne mousse fait commencer la journée de bonne humeur.

Passez un bon dimanche où que vous soyez ! 

   
    
  

ma nouvelle tasse Revol
  
  

 

Lifestyle : Santé/diététique : Pourquoi doit-on manger moins salé ..

IMG_0270

Cette question me tient particulièrement à coeur parce que cela va faire bientôt un an que j’ai commencé un régime hyposodé ( régime avec apport limité en sel) d’abord pour une question de santé.

Il y a un an, si je ne savais qu’il fallait manger moins sucré et salé, je ne savais pas répondre à la question du pourquoi.

Je savais que le sucre était mauvais pour la santé, qu’il faisait grossir. Mais le sel, je me demandais bien pourquoi.

Le premier jour où on m’a dit qu’il fallait que je change complètement mon alimentation et que je ne devais plus resaler mes plats mais en plus que je devais éviter les plats et aliments salés, j’étais à vrai dire perdue. Au début, cela me paraissait impossible et ma vie de gourmande semblait toucher à sa fin. D’autant plus que j’ai toujours été salé que sucré.

Supprimer le sucre rapide notamment le sucre raffiné et industriel a été facile, arrêter de manger des gâteaux n’a pas non plus été un problème, moins on en mange, moins on en a envie. Mais le sel ! Et bien, il est absolument partout.

Le problème du sel est qu’il rend savoureux ce qu’il ne l’est pas. Ce n’est pas cher et quand on ne sait pas cuisiner et bien on se contente trop souvent de saler rapidement ses plats. C’est l’habitude à proscrire.

Il faut manger moins salé tout d’abord parce que ce n’est pas bon pour la santé. On en consomme beaucoup trop sans le savoir. L’une des choses à faire et plutôt facile à faire, c’est d’abord d’éviter de saler à table.

Le sel fait retenir l’eau dans le corps et est l’une des causes de l’hypertension. Manger moins salé est vivement conseillé pour les personnes hypertendues. Il faut manger moins salé pour sa santé cardiovasculaire. Manger saler provoque également la rétention d’eau. Quand on retient l’eau dans son corps, on est bouffie, gonflé. Il n’y a pas que de la graisse dans nos kilos en trop. Le coupable est souvent partiellement ailleurs.

Les produits alimentaires industriels sont bourrés de sel. Le pain aussi. Le seul moyen fiable que j’ai trouvé pour manger moins salé, c’est de cuisiner soi-même à la maison. C’est aussi une bonne habitude à prendre parce qu’on sait exactement ce qu’il y a dans nos assiettes. Bien manger c’est surtout savoir ce que l’on mange. On peut très bien mal manger en mangeant bio ou sans gluten comme c’est à la mode en ce moment. Manger énormément de sucre de canne même bio, ce n’est pas bon pour la santé. ça ne fait pas maigrir non plus. En revanche, en choisissant ses propres produits et en cuisinant soi-même, on prend non seulement le plaisir à cuisiner mais en plus on mange vraiment bien.

On redécouvre les saveurs, même si honnêtement les premiers jours paraissent ternes, les plats sans saveur parce que l’on a pris trop l’habitude de manger très salé. Mais au bout d’un mois, on apprend à cuisiner, à apprécier toutes les saveurs jusqu’à lors oubliées, masquées par le sel. On passe par une sorte de phase de « rééducation » gustative. On apprend à utiliser les différentes épices et herbes. Pendant la période où j’ai du supprimer presque totalement le sel de mon alimentation, j’ai eu recours au sel de potassium acheté à la pharmacie qui m’a été très utile d’autant plus que le potassium fait du bien. ( Plus on mange de sel, plus on a besoin de potassium pour rééquilibrer.)

Manger moins salé en faisant un peu attention est à la portée de tout le monde. J’ai remarqué que ça préoccupait de plus en plus de monde parce que lorsque je fais mes courses, je vois de plus en plus de produits avec une quantité de sel réduit. (jambon, fromage etc). Même si je pense que ça relève plus du marketing. C’est déjà pas mal.

Comment faire pour manger moins de sel ?

Les aliments à éviter sont surtout les boîtes de conserve (le sel est un conservateur naturel), les plats préparés (lasagnes, les sauces, les pizzas, les croque-monsieur etc), le pain, la charcuterie et la plupart des fromages ainsi que de l’eau gazeuse. En revanche, l’emmental et le Perrier sont peu salés par rapport aux autres.

J’ai pas mal d’astuce pour cuisiner sans sel. Tout d’abord, il faut avoir dans sa cuisine des herbes de provence, du persil ou du thym. Pour celles qui n’aiment pas couper les oignons comme moi, on peut très bien acheter de l’oignon ou des échalotes déjà émincés chez Picard. (très pratique). Je n’aime pas le citron qui dénature les saveurs mais si vous aimez ça, c’est pas mal aussi. Les sésames aussi donnent du goût et c’est très bon pour la santé.

Les aliments à privilégier sont les aliments riches en potassium : la plupart des légumes notamment les courgettes. Les bananes sont aussi riches en potassium ainsi que les pommes de terre vapeur (avec la peau).

Il faut donc manger moins salé tout d’abord pour conserver sa santé cardiovasculaire mais c’est aussi positif pour le maintien d’une bonne silhouette et ça permet de faire attention à ce qu’on mange et d’apprendre à cuisiner.

Cela fait un an et ça me fait vraiment du bien de manger très peu salé. Pourtant je suis une grande amatrice de fromages et de charcuterie à l’origine.  Aujourd’hui, je fais des grimaces quand je mange quelques choses de très salés ou un produit trop transformé. J’ai l’impression d’avaler un grand bol d’eau de mer. Manger saler encourage à manger des produits frais. C’est une très bonne chose même si les produits non transformés coûtent cher mais c’est normal. Quant au manque de temps, ce n’est qu’une excuse parce qu’on a toujours le temps de regarder une série ou de prendre un café sur une terrasse. C’est juste une question de priorité. Prendre le temps de bien manger à mon sens est plus important. Après tout, on est fait de ce que l’on mange.   Je partagerais au fur et à mesure mes idées de recette pour bien manger et moins salé. 🙂

Prenez soin de vous et bon weekend !

M

IMG_9061
Papillote de saumon bio sur son lit de courgettes et pommes de terre aux herbes de provence et huile d’olive basilic

IMG_9067
Une omelette que j’adore me préparer au petit-déjeuner. Aux champignons de Paris émincés, pousses d’épinards et jambon blanc.
FullSizeRender

Finir l’été en beauté à Port Cros <3 

Ça y est ! Le mois de septembre tant attendu est là. C’est mon mois favori. C’est un mois excitant, un mois qui annonce de début de ma saison, l’automne.

Hier, j’ai passé le dernier jour du mois d’août sur l’une des îles d’Or, à Port Cros.

Elle est plus sauvage et plus préservée que sa voisine les Porquerolles.

J’y ai passé une journée entière à marcher – ça relève plus de la randonnée que d’une simple marche soit dit en passant – et à nager dans l’eau pour explorer le fonds marin. La faune et la flore de cette île ressemble à celles de la côte varoise à l’exception près qu’il y a nettement plus de poissons et de lézards sur l’île. Et aussi beaucoup de taons, guêpes et moustiques … J’avais tout préparé, de l’eau, de quoi se ravitailler et la crème solaire sauf le spray anti-moustique alors j’ai eu au moins 3 piqûres sur chaque cuisse mais ce n’est pas ce qui m’a arrêtée dans mon élan 🙂

Le village-port de Port Cros n’est pas bien grand. Il y a 4-5 restaurants, quelques maisons et c’est tout.

J’ai pris des moules et un bon mojito entre deux sentiers et plages parce que l’ambiance s’y prêtait bien.

Le sentier qui mène vers la plage du sud est beaucoup plus praticable que celui qui mène vers la plage de la Palud, qui est lui beaucoup fastidieux..! Et en plus si vous avez un peu la bougeotte comme moi, vous pouvez même escalader certains rochers.. Je sais maintenant pourquoi elle était plus fastidieuse ce sentier … Hum.  La plage du sud est très jolie. On se croirait sur une île parsdisiaque. L’eau est cristalline et n’est pas profonde. Il y a énormément de poissons et le sable est de couleur claire tandis que la plage de la Palud est beaucoup moins jolie mais sa profondeur se prête bien à la ballade aquatique. Il y a beaucoup de posidonie, ce qui donne une couleur sombre l’eau. Si la plage est moins photogénique que les autres plages de l’île, la vue que l’on a sur le rocher du Rascas depuis le sentier vaut vraiment le détour.

Voilà pour en dire quelques mots sur cette petite île sauvage qui est en fait un parc national. Sur l’île, on ne cueille rien, on n’embête pas les espèces présentes.

Si jamais l’aventure vous tente, je vous conseille de prendre des chaussures adaptées à la marche. De ne pas y aller en tongs sauf si c’est pour rester toute la journée assis au restaurant de la plage mais ça n’a pas tellement d’intérêt .. Si la randonnée, de longues marches et la plongée n’est pas vraiment votre truc, je vous conseille plutôt d’aller à l’île de Porquerolles beaucoup plus « touristique ».

Mais si vous aimez explorer la nature et si de longues marches ne vous font pas peur alors allez-y ! Vous ne serez pas déçus.

Prenez de quoi boire et évitez le mois de juillet/août.

Mon mois d’août s’est donc terminé avec cette bonne journée sportive !

J’espère que vous avez vous aussi passé un très bon été. Bonne rentrée !
Midori

le début du sentier vers la plage du sud agréable
l’eau cristalline de la plage du sud


  
  

sentier sous matin de la plage de la Palud eau profonde


  
  
  
  
  
  
  

Back in Paris ~ summerend’s outfit 

Le temps est capricieux en ce moment à Paris, c’est une vraie girouette.  C’est en écoutant la pluie tomber que je me suis réveillée ce matin. Ma nuit a été tellement courte que j’ai foncé dans la cuisine me préparer un grand café allongé. Un peu comme mes vacances que j’essaye d’allonger encore et toujours plus.

Il est vrai que par ce temps il devient difficile de s’habiller le matin. Comme j’aime piocher quelques vêtements selon l’humeur du jour, j’étais tentée de m’habiller à la va-vite ce matin. Pas envie de me prendre la tête. Jour de pluie = jeans ou pantalon histoire de ne pas avoir les jambes trempées, je trouve ça assez désagréable. Chassures fermées aussi mais j’ai opté pour mes sandales dorées San marina parce qu’en fait, je repars dans le Sud prendre un peu plus de soleil et aussi passer mon anniversaire là-bas auprès de celui que j’aime.

Cela fait une semaine que je fais énormément attention à ce que je mange parce que non seulement j’ai atteint mon poids maximum jamais atteint dans toute ma vie mais aussi parce qu’il faut bien le dire, les médicaments que je prends c’est vraiment un fléau. Avant ça, je mangeais comme quatre et sans rire, je suis une vraie gourmande. je préférais mourrir que de faire un régime et me priver des bonnes choses. Si je ne suis pas objectivement devenue énorme, c’est difficile de ne pas se sentir soi-même et de ne plus être bien dans mes fringues. Je suis dure avec moi-même mais je n’aime pas les gens qui se plaignent et qui ne font pas d’effort. Soit on apprend à s’accepter et arrête de se plaindre soit on se plains et on fait tout pour arranger ça. C’est dans cet esprit que je me suis mise à manger beaucoup moins et je ne me sens pas frustrée du tout au contraire, je me sens vraiment mieux depuis que j’ai compris que même avec ce médicament qui modifie – temporairement – mon métabolisme et m’apporte énormément de désagréments, je réussie encore à perdre du poids. D’accord, c’est 10 fois plus dur mais j’y arrive. Pour celles qui se demandent comment je fais pour perdre 2 kg en une semaine, c’est assez simple si on se tient à « tout ce que je ne consomme pas, le corps va puiser dans le stock ». Je préfère manger peu que de devoir faire du sport. J’aime le sport mais pas quand il s’agit de dépenser de l’énergie pour maigrir. Juste pour mon bien-être. Je mange très peu salé. Si on élimine les aliments salés, il y a peu de choses très caloriques. Ensuite on retient moins d’eau donc ça évite la rétention d’eau. Je ne sale pas, je n’ajoute pas de graisses, sauf de l’huile d’olive de temps en temps. Je ne mange pas de viennoiserie, de toute façon je n’aime pas ça et faut bien le dire, ça n’apporte rien d’autre que du beurre et du sucre quand on n’aime pas ça. Vous préférez quoi, être bien dans votre corps ou profiter de 5min de plaisir matinal? ( toujours se poser de bonnes questions par rapport à l’objectif qu’on veut atteindre.)

Ensuite, dans le poids à perdre il y a deux choses, de l’eau et de la graisse. Si on consome moins que ce qu’on mange, on va perdre. Mais si on fait du sport et si c’est pour se dire j’ai courru 10min donc je peux craquer sur un gâteau c’est totalement inutile. J’ai opté pour le « je mange peu et je fais rien de plus que quelques exercices ». Et  aussi, ce n’est pas parce qu’on sent la satiété ou qu’on ne fait pas 3 repas par jour que c’est mauvais pour la santé.

Moins on mange, moins on ressent la faim. Au bout de quelques jours, le corps s’habitue à puiser dans nos stocks. Il faut juste tenir mentalement et être déterminé. Consommer plus de potassium peut aussi être bénéfique surtout si vous mangez sâlé.

Pour ma part plutôt pour des raisons médicales, je ne consomme pas de sucre raffiné et en ce moment aucun dessert ni gâteau. J’ai plutôt de la chance parce queje n’aime pas trop manger sucré. Le sucre est très calorique donc le supprimer ou réduire sa quantité permet de continuer à manger de tout en réduisant la quantité. Je ne mange plus trop de pain non plus ni de pâtes d’ailleurs. Quand j’ai vraiment faim, je prends de temps en temps du riz complet bio. C’est du glucide mais c’est de l’énergie à long terme. Ça permet de tenir. Je mange énormément de protéines. ( poissons ( filet de saumon, viandes maigres type poulet, du boeuf et surtout les oeufs). On dirait que je me prive de tout mais ce régime me permet de me faire plaisir par exemple avec le bon bento japonais que ma soeur me ramène de temps en temps. ( voir photo) ou de manger quelques fromages. ( j’adore ça)

Pour celles qui veulent s’organiser je conseille d’utiliser temporairement l’application« Myfitnesspal » sur smartphone pour noter ce qu’on mange tous les jours. Histoire de se rendre compte de comment on mange. Elle indique le nombre de calories consommé et le pourcentage de protéines, glucides et lipides consommés. Si ça prends un peu de temps et ça fait un peu « folle » de tout noter, c’est un outil précieux qui permet de gagner du temps. Si vous voulez continuer à manger comme d’habitudes, faîtes mais réduisez la quantité, c’est déjà ça.

En tout cas, il faut un mental d’enfer pour suivre ce traitement et je ne souhaite ça à personne. Ce qui ne nous tue pas rend plus fort prend son sens aujourd’hui.

Encore un peu plus de vacances, un dernier souffle avant de démarrer cette nouvelle année qui s’annonce intense. Je suis plus que jamais motivée pour tout cartonner.

Outfit : sac Pola by Sézane 

Top : Débardeur Emilie by Fabrique Anonyme

Jegging : Abercrombie&Fitch 

Sandales : San Marina 

bracelet en argent saphir rose : Elsa Peretti Tiffany and co bracelet doré : jolie demoiselle

Jegging : Abercrombie Top : Fabrique Anonyme Bracelet : vanina world

Doli’s inspiration : homestyle

IMG_5978

J’ai toujours aimé et a été attirée par tout ce qui était en verre. C’est une matière que j’aime beaucoup. Sa translucidité, sa rigidité qui la rend si fragile.  C’est donc sans surprise que j’ai eu un énorme coup de coeurs pour les vitriini de Iittala que j’ai repérés à Londres chez Skandium.  L’un des plusieurs magasins déco que j’ai fait en quelques jours.   Ces petites boîtes qui viennent de Finlande e peuvent très bien servir de boîte à bijoux mais pas seulement. On peut les collectionner et en faire un objet de décoration. En parlant de verre, lors de mon séjour au Lac de Côme, j’ai trouvé un magasin spécialisé dans les bijoux et objets déco en verre. Le genre de magasin dans lequel j’ai les yeux qui pétillent. J’y ai trouvé non seulement une bague en verre de Murano sympa mais surtout une suspension de ballons en verre multicolores qui me rappellent ceux dans le film d’animation « Là-haut » 🙂  (voir photo ci-dessous)  Encore un nouveau objet qui va encombrer ma chambre … ! 

J’apprécie énormément la couleur rose clair que j’ai l’habitude d’appeler Babypink. J’accumule de plus en plus d’objets de cette couleur dans ma chambre, qui apportent certes beaucoup de douceur mais je commence à faire une overdose. Trop de rose tue le rose. Un peu trop girly à mon goût parce que dans mon univers, il n’y a pas que du rose. Ce n’est qu’une petite facette de ma personnalité. Or, dans une chambre, il faudrait que tout soit à peu près en harmonie, donc je ne peux pas faire en sorte que tout aille parfaitement dedans. J’ai passé beaucoup de temps à défaire mes cartons et je me suis vite rendue compte que tout ce qui était dans mon ancien appartement n’allait pas toujours bien avec ce que j’avais dans ma chambre ! big problem. Beaucoup trop dur de se débarrasser de tous ces objets que j’ai choisi un par un soigneusement..  Heureusement que j’ai pu pour la plupart leur trouver une seconde chance et qu’on a cette chose que l’on appelle la cave.. ! J’espère vite leur trouver une nouvelle place quelque part, peut-être dans mon futur chez moi 🙂  Quand je ne suis pas en train de voyager, je suis chez moi en train de monter des meubles. Je découvre la joie des visseuse et perceuse. Combien de fois ai-je monté un meuble avec un tournevis de mes propres mains ..? j’ai mal pour eux.. !

  Je ne saurais vous expliquer cette agréable sensation d’accomplissement que l’on ressent une fois que l’on a réussit à monter un meuble – de merde –   avec un notice – à entendre par-là, des dessins sans explications – à la simplicité inversement proportionnelle à la difficulté du montage.    

Tout ça pour dire que j’ai hâte de terminer le rangement, de faire le grand tri qu’il y a à faire dans mon dressing, de mettre de l’ordre dans ma chambre pour pouvoir la décorer correctement et préparer tout doucement la rentrée qui arrive sans que je le veuille à grand pas. Sans oublier mon anniversaire même si je l’oublie souvent.

xoxo    M i d o r i

Les bougies Tom Dixon Royalty & London. La bougie argentée sent très bon. Celle en cuivre est plus boisé, le senteur est beaucoup plus masculin, plus entêtant.   Je les ai achetées à Londres chez Liberty mais vous pouvez sans doute les trouver chez Urban Outfitters ou ailleurs en France. 

Les boîtes vitriini de Iittala que j’ai achetées à Londres chez Skandium. Disponibles sur internet un peu partout. 

Le porte stylo rose  et stylo de Hay design 

IMG_5120

Un dernier coup de folie ..! Summer end

IMG_6497

Encore un peu d’été …  j’ai envie de dire.

Arrivé au mois d’août, je me fais toujours la même réflexion.  « On est déjà en août ? » La fin des vacances arrivent à grand pas.

C’est aussi le moment où mon cerveau beaucoup trop HS a envie d’apprendre et a bizarrement envie de travailler d’arrache pieds. ça sent vraiment la fin des vacances farniente.. !

Et ce n’est pas si mal. J’ai eu le temps de faire énormément de choses. J’ai eu la chance de partir au Japon et en Corée, deux fois au Lac de Côme, et profiter du beau temps et de la fraîcheur à Londres, partir profiter du soleil et de la chaleur étouffante du sud de France et même profiter du calme parisien du mois d’août.  Mon but cet été c’était avant tout de me reposer, de reprendre ma santé en main, prendre soin de moi. C’est plutôt réussi même si le traitement est à la longue psychologiquement très dur à tenir.  Dans ces moments-là, on ne fait que supporter, subir si j’ose dire parce qu’on n’a tout simplement pas le choix. La chaleur estivale devient un véritable ennemi même s’il est sensé rimer avec le mot « vacances ». Et pour surmonter le cap, il faut se concentrer sur l’essentiel, mettre de côté les préoccupations inutiles, passer du temps avec des amis dignes de l’être, mettre sur pose le reste.  Cela m’a permis de profiter pleinement de mes vacances.

Mais comme nous ne sommes pas au 15 août, j’ai encore envie de me plaindre de la chaleur, de la température scandaleuse du Sud afin de me préparer psychologiquement lentement mais sûrement à retravailler et à me remettre sur les deux pieds. aie..   🙂  Mais j’ai tellement hâte.

Je m’en vais donc mettre les pieds dans l’eau, me coller ces tatouages dorés éphémères comme une enfant, faire la sieste qui n’est plus une sieste, aller dire bonjour aux poissons en espérant secrètement recroiser une murène.

Je profite pour vous montrer mes coups de coeur de cet été

1 : mes sandales Summer fleuries de Sézane

IMG_4439

2 : le top N&B de Zara Collection actuelle 

IMG_4480

3 : le baume à lèvres Lip Glow de Dior couleur corail 😉 IMG_4540

4 : Le short blossom en daim noir Sézane shoppé dans le Last call IMG_6519

5 : le tatouage éphémère qui me fait revivre mon enfance  argenté ou doré de  TEM tatouage IMG_6520 IMG_6521 

6 : Montre glitter rose Swatch & bijoux fantaisie & tatouage éphémère    

7 : cabas dehli & sandales côme Sézane + robe Nolwenn by Fabrique Anonyme     
 

Red and white dots <3 my favorite 

Un gros coup de coeur pour ce simple combishort rouge à pois ❤ Une petite tenue confortable idéale pour les vacances. Il suffit de l’enfiler et en deux secondes, on est prête pour aller se promener.

La semaine dernière, j’ai passé un agréable moment dans le jardin de la somptueuse Villa Melzi donnant sur le Lac de Côme.  Il n’y avait personne le jour où j’y étais. Le silence qui y régnait m’a fait un bien fou. C’est un havre de paix.

Contrairement à la mer, même lorsqu’il fait chaud, il y a toujours de l’air, un peu de brise qui permet de se rafraîchir. Le seul inconvénient étant que la météo tergiverse beaucoup. Cet inconvénient est aussi un avantage lorsqu’il pleut.  Les jardins italiens sont pleins de charme et j’en suis amoureuse. Les fleurs sont magnifiquement assorties et les buissons taillés avec élégance.

Passer du temps et apprécier les jardins italiens étaient un de mes rêves depuis que j’ai découvert la fontaine Médicis au jardin de Luxembourg. C’est un des endroits que j’appréciais le plus dans mon quartier. Cela n’était sans rappeler le jardin de Boboli à Florence. Les jardins des villas que j’ai pu visiter au bord du Lac étaient encore plus magnifiques que ceux de mes rêves puisque ces jardins donnaient tous sur le lac. La villa Melzi est peut-être beaucoup plus sobre que celles qui se trouvent de l’autre côté du lac mais elle a le mérite de se situer à Bellagio et de plus c’est le lieu où le compositeur Liszt a composé plusieurs sonates. Le jardin de cette villa possède un tout petit jardin japonais avec des carpes que j’ai beaucoup aimé.

Combishort : Mango

Sac : Mini Drew Chloe

Tongs : Gioseppo 
IMG_5122-0 IMG_5119 IMG_5123 IMG_5128 IMG_5127

IMG_5125  IMG_5118 IMG_5116 IMG_5121

Mode : summer outfit <3 short kaki 

  On n’adore le kaki mais on ne sait jamais quoi porter avec … Le noir, l’écru, le gris et beige vont assez bien avec cette couleur army. 

Aujourd’hui, j’ai assorti mon short kaki H&M avec mon petit haut écru de L’atelier de Camille. J’aime tellement ce petit haut ! Je ne le quitte plus. J’adore ses petits boutons et le décolleté façon col claudine et bien sûre ses détails dorés.  

En ce moment, je pars plonger presque tous les soirs. Ça me fait du bien et ça me fait faire du sport. J’avais connu une baisse de moral à cause de mon traitement qui m’a fait prendre du poids ( pas mal d’eau mais quand même …) et parce que je ne pouvais plus me permettre de porter ce que voulais. C’est assez terrible parce ce mal être ne dépend pas du tout du regard des autres mais de soi-même. Ne plus se reconnaître est déstabilisant. Heureusement, j’ai tenu moralement et physiquement ses derniers mois sans trop me plaindre même si quelques fois ça a été trop dur. J’essaie de me bouger au maximum et faire du sport même si mon médicament fait tout pour que je prenne du poids et me faire gonfler !  un médicament qui veut faire de moi un vrai top model …! Nice ! Si je ne ressemble aucunement ( objectivement à une baleine ) je ne peux pour l’instant pas mettre la moitié de mes vêtements parce que je ne suis pas bien dedans …! ^^ heureusement que j’arrive à prendre ça à la rigolade parce que ce n’est pas rigolo du tout. 

Je m’affine malgré tout et je pense que mon alimentation pauvre en sel et riche en potassium aide beaucoup. La ballade aquatique quasi quotidienne aussi.  Tout effort paye à long terme.    

Si vous faîtes en ce moment un régime, dîtes qu’au moins vous, vous n’avez pas cet ennemi puissant qui fait tout pour que vous gagnez du poids 😉 ça peut aider :p 
   
    
 

Il fait bon vivre dans le sud

c’est vrai, c’est le plaisir favori des parisiens. Fuir la capitale direction Le Sud. A priori là où il y a du soleil. Mais on a tous oublié un détail, on est tous des moutons….

Alors j’ai envie de crier au secours ! Je veux fuir le monde, les parisiens. Oui, les parisiens sont fiers de l’être mais n’aiment pas trop être en compagnie des siens.. !

Pourtant dans le sud, il y a plusieues sud. Si vous voulez une côte avec plein d’immeubles en béton vous pouvez trouver votre bonheur vers Nice Toulon ou Marseille. Si vous êtes plutôt « je ne veux croiser personne je veux une crique et une villa »  vous pouvez trouver une côte parfaite quelque part entre Toulon et Fréjus.  C’est pas le choix qui manque.

Sauf que cette année, il a fait chaud partout et ce même à Paris. J’ai du fuir la semaine caniculaire en allant vers le Nord « Londres ».  Je supporte vraiment très mal la chaleur. Je me demande s’il ne va pas falloir investir dans une maison en Bretagne … ^^ pour les années à venir.

En tant que bonne parisienne je vais me plaindre de la chaleur, du beau temps qu’il fait dans le sud où je me trouve 🙂 ça fait du bien de temps en temps.  Si je n’aime pas aller bronzer à la plage au milieu des vacanciers, je profite de la région en faisant fleurir le jardin de mes fleurs préférées de mon enfance les cosmos, en me baignant de temps en temps à la piscine, en cueillant les tomates, les courgettes du jardin.. Ce genre de choses que l’on ne peut pas faire dans ma merveilleuse ville qu’est Paris. Et je ne lui en veux pas. Sinon je ne saurais quoi faire de mes vacances dans le sud 😉 ça fait du bien de se retrouver physiquement loin des préoccupations habituelles, de nos habitudes.

Avoir du temps pour ne penser à rien, pouvoir cueillir sa tomate dans le jardin devient un moment de luxe. Un moment privilégié.

Il fait donc bon vivre dans le sud.

J’espère que vous passez de bonnes vacances là où vous vous trouvez et si vous travaillez je vous souhaite bon courage. Après avoir travaillé tout le mois de juillet à Paris à l’entresol à côté d’une photocopieuse je sais à quel point c’est dur de travailler l’été à Paris…
Midori


  
  
  

La robe à carreau que je porte est une robe de Loft design by.

La robe écrue est une robe Sézane, la première que j’ai commandée.

Pourquoi as-tu choisi la mort ? Parce que c’est un bien.

Apologie de Socrate Platon Criton
Apologie de Socrate Platon Criton
C’est l’histoire d’un homme qui avait accepté la mort que le peuple athénien lui avait choisi comme sentence.  Deux cents quatre-vingt voix contre deux cents vingt.  Nul n’a parlé d’injustice. Le peuple avait décidé, Socrate ne l’a pas contestée.

Il n’a pas choisi la mort. Il a choisi le respect, le respect d’une décision que le peuple athénien avait prise. – tout le monde n’était pas athénien et donc ne votait pas à l’époque..-  Après tout, la mort, ce n’est pas le mal, c’est un bien.

Ce n’est pas parce que la décision a été prise démocratiquement, de manière collégiale qu’elle est nécessairement bonne. Et ça, Socrate le savait. Et accepter cela, c’était aussi ça, avoir du bon sens. Avec cette vérité, il s’en est allé humblement.

Aujourd’hui, cet héritage laissé par ces grands philosophes grecs restent présents, c’est aussi une partie de notre richesse mais paradoxalement un leurre.

Midori

Petite lecture du soir : revenir aux origines de notre démocratie. Tous les ans, je suis plus que jalouse des lycéens qui se penchent sur leur sujet de philo au baccalauréat. Je suis vraiment nostalgique. J’adore me réfugier dans ma bulle, méditer, penser à ces choses, ces questions qui englobent tout, qui donnent un sens à la vie. Même si les philosophes que j’apprécie le plus sont du XVIIIème- XIX pour la plupart, j’aime beaucoup lire les philosophes grecs de l’Antiquité. C’est un peu la base de toutes les réflexions que l’on puisse faire. Je conseille donc vivement ce bouquin qui est en plus d’actualité. Un grand classique. 

Photo : boîte à bijoux dénichée à Covent Garden. Je l’ai vu une première fois puis ne réussissant pas à l’oublier je suis retournée l’acheter avant de prendre mon train ^^.. Bougie Tom Dixon couler argent qui sent trop bon. Boîte multicolore achetée au Musée MoMA à New York. 

Pomme puzzle 3D que j’ai monté avec mon amoureux 😉 

My way to enjoy London city <3 

pretty places everywhere ❤

Voici quelques photos que j’ai prises des endroits que j’apprécie particulièrement à Londres, là où j’adore flâner et passer des heures …!  
  
  
  
  
  
  


  

Magma une boutique de déconBd magazines à Covent Garden

Lewis and co studi design deco Marylebone

  

foodhall de Selfridges London PRESS

  
  
  
  

Green juice challenge ! 

           

When we’ve been living in London, I used to go to the food hall of Selfridges by walking. The district of Marylebone and Covent Garden are my favorite part of town. I love compose my own salad at Chop’d with tuna and falafel with caesar dressing.

This time, i tried some green juices at PRESS. The first one named GreenHouse was not yummy at all. The second one was obviously better with pineapple. The small one was not tasty.. If it is surely good for health, i wouldn’t drink them eveymorning … www I prefer do my press juice myself at home by the way … !

Comme vous le savez sans doute, j’adore manger de bonnes choses. J’aime aussi manger de la viande, de la bonne viande. J’aime varier les plaisirs. Je mange de tout. Mais le lendemain, j’ai toujours une folle envie de salades, de manger quelque chose de « léger ».  En sortant de mon hôtel, guidée par cette envie de freshfood, je me suis dirigée directement vers le foodhall de Selfridges. J’adore cet endroit où j’avais l’habitude de venir avec ma mère. On y trouve de tout c’est un peu le Bon marché londonien pour moi.  Je me suis achetée une grande salade que j’ai composé moi-même selon mes envies chez Chop’d. j’ai testé quelques jus pressés de PRESS london. Les jus de fruit pressé c’est bien mais c’est aussi beaucoup de sucre, même s’il n’y a pas de sucre ajouté. Je dois faire attention au sucre comme si j’étais diabétique .. Je ne dois donc pas en abuser. C’est comme ça que j’ai acheté les green juice pour essayer, depuis le temps qu’on m’en parle. J’ai demandé à tester les 3 jus verts qu’il y avait.   Je ne vais pas vous mentir, c’est franchement moins bon que les autres jus de fruits.  Le jus le plus vert sans fruit était vraiment pas top. Quand je le compare à mes médicaments, je préfère mille fois boire du jus vert mais j’en boirai pas tous les jours, même en sachant que c’est bon pour la santé. Je ne vais pas croquer dans un céleri non plus.  C’est à faire une fois mais c’est tout.  Le second avec le jus d’ananas est bien meilleur mais ça reste un green juice un peu amer.  Enfin le plus petit, n’était pas top du tout. C’est sans doute bon pour la santé mais je n’en rachèterai pas. Je ferai donc mieux de faire mes super mélanges moi-même à la maison avec ma centrifugeuse. 🙂  Bon, là je suis à Londres donc je ne l’ai pas sous la main puis ça me fait essayer de nouvelles choses 🙂 pour cette fois-ci c’est raté mise à part la salade composées qui était bonne. Je me suis régalée ! 😀 Cependant, je commence et continue à essayer de manger le plus sainement possible sans oublier de me faire plaisir parce que la nourriture c’est la vie. :p  et parce que j’ai vraiment du poids à perdre. J’aimerais pour mon bien être retrouver mon poids d’origine dans lequel je me sentais moi.  J’espère pouvoir y arriver dans quelques mois.  Si vous aussi vous avez un objectif à atteindre et bien je vous souhaite bon courage. Ça ne dépend que de nous.  x.o.x.o    M

 Crazy hot day in Paris <3 

   

 Mais quelle journée ! Par bonheur, j’habite un immeuble dans lequel il fait jamais trop chaud mais lorsque j’ai mis les pieds dehors pour emmener mes chiens chez le toiletteur ( oui nos amis les toutous ont trop chaud eux aussi ) pour qu’ils aient moins chaud, j’ai cru m’évanouir. 

La chaleur se concilie très mal avec les enfants de bas âge, les personnes âgées et les personnes fragiles dont je fais malheureusement partie … :/  Le seul conseil impératif est de rester chez soi autant que possible et de bien s’hydrater même lorsqu’on n’a pas soif. Je le répète même si on ne ressent pas la soif.  

Il ne faut pas oublier non plus les animaux car ils ne peuvent pas parler mais eux aussi se déshydratent très vite. Les chiens n’ont pas comme nous le système de régulation par sudation donc ont du mal à gérer leur température. Le seul moyen reste à sortir leur langue. Si vous voyez leur langue, c’est qu’ils ont chaud. 😉   Les miens aiment évacuer leur chaleur en s’allongeant sur du carrelage de la cuisine. 

En revenant rouge écarlate de ma petite virée sous le cagnard, j’ai eu la bonne idée du jour ==> prendre un bain glacé en mettant quelques glaçons qui me restaient dans le congélateur. C’était des glaçons à la pensée mais bon, c’était joli aussi alors pourquoi pas. 

J’avais envie d’y rester toute la journée mais je me suis vite rappelée que j’avais un train à attraper ce soir 🙂 

Voilà voilà. À demain pour de nouvelles aventures. Prenez soin de vous et de vos proches ! Take care ! 

   

 

Coup de coeur à Paris : Maître glacier Pedone <3

pickerimage

Puisqu’il fait un temps caniculaire en ce moment à Paris, j’ai trouvé utile de vous parler d’un bon glacier que j’adore.

Je trouve absolument délicieux les glaces Pedone que l’on peut déguster au rez-de-chaussée de Galeries Lafayette Maison ( maintenant Gourmet au RDC et au sous-sol).

Ce sont des glaces artisanales préparées avec de vrais ingrédients naturels. On choisit une taille de pot (piccolo) et on y met ce qu’on veut. Avec un supplément d’un euro, vous pouvez aussi rajouter non de la chantilly mais de la mascarpone sur votre glace.

Je conseille personnellement le mélange de parfums yaourt et fraise avec la mascarpone huuum ! délicieux.

Pour les parisiens, pour ceux qui ne se rendraient pas souvent dans le quartier des Grands magasins, sachez qu’ils sont aussi au Palais des Congrès, Place des Vosges ainsi qu’au Jardin du Luxembourg (pavillon de la fontaine).

Pour les non parisiens, vous pouvez trouver leur pointe de vente à Marseille aux Galeries Lafayette ainsi qu’à Avignon.

Bonne dégustation ! ❤

Princess Coco <3

Happy Doli
Happy Doli

J’ai enfin reçu cette mignonne illustration du fameux parfum Coco Mademoiselle de Kerrie Hess

Il ne me reste plus qu’à lui trouver un joli cadre blanc et l’accrocher au-dessus de mon lit 🙂

Si je ne porte pas régulièrement ce parfum beaucoup trop connu, trop porté, j’aime beaucoup l’image que renvoie ce parfum.

Coco non seulement d’être une icône de la mode, ce fut mon surnom donné par mes amies au lycée qui m’appelaient Coco chérie ou Princesse Coco. Cela me rappelle de bons souvenirs.

Bien que très occupée, je cours encore et toujours partout mais je profite à fond de ce que cette ville offre comme opportunités. J’ai aussi commencé à refaire la déco de ma chambre et à faire le tri de mes affaires. Je vous montre ça bientôt 😉

Bon dimanche !

La dolce vita <3 La belle vie à l'italienne

For my second stay, I discovered the North of Italy, Lombardia. I spent few days in Milano and at the third biggest lake of Italy.  It’s was just fantastic and wonderful !  I was totally amazed and seduced by the italian charming way of life.  I’ll go back for sure. 🙂

La belle vie à l’italienne, c’est tout ce que j’aime. Un paysage magnifique, de la bonne nourriture, une belle musique.. beaucoup de belles choses. Ce pays a un charme fou. Je ne pouvais que succomber. C’est ainsi que sur un coup de tête, j’ai décidé de partir me ressourcer, me changer les idées le temps d’un court séjour en Italie. Dans la vie, parfois, rien ne vaut plus que la spontanéité. Je reviens avec de belles images plein la tête, ressourcée et en ayant retrouvé goût à la vie 🙂 Pour mon plus grand bonheur, j’ai pu louer un bateau et naviguer sur ce magnifique grand lac. J’adore être maître d’un navire et pousser le moteur à fond. C’est surtout agréable parce que l’eau est calme contrairement à la mer donc ça tape beaucoup moins. Rester faire la belle sur un bateau, ce n’est pas trop mon truc .. ^^ Cette sensation de liberté sur l’eau e exquise ! C’était quand même la première fois que j’étais la seule responsable sur un bateau alors je dois avouer que j’avais un tout petit peu la pression mais cette virée sur le lac s’est très bien passé 🙂 Milan est une très jolie ville que je visiterai en profondeur une prochaine fois en prenant tout mon temps. La gare centrale de Milan est tout juste magnifique, qui vaut à elle seule un détour. Je porte : une robe verte Zara en soie Collection actuelle S2015 une robe jaune Momoni Sac Drew Chloé Sandales Low Janeiro Sézane T-shirt Diane gris foncé Sézane

J’ai été totalement conquise par le charme italien ❤IMG_1652 IMG_1767 IMG_1751IMG_1768

Place de Duomo  Galeria Vittorio Emanuele II Milanese  Cette galerie n’est pas sans rappeler celle de Rome.

IMG_1770

Un paysage magnifique offert par ce troisième plus grand lac du pays

IMG_1771 IMG_1772 IMG_1774 IMG_1776 IMG_1777 IMG_1778 IMG_1779

Dans la jolie robe jaune que j’ai trouvé à Corso Como ❤ IMG_1780

Magnifique Gare centrale de Milan ❤

IMG_1781

Bonne pizza de Napoli chez Peperino sur la place en face de l’arche à Corso Como 😉

IMG_1782

Fragole con gelato : dessert parfait, pas trop sucré, beaucoup de fruit et une bonne glace ❤

IMG_1783

Cabine d’essayage cosy à Corso como

IMG_1784

Retrouvailles avec Pékochan ( icône d’un bonbon au lait que j’adore Milky)  chez Anteprima Milano à Corso Como. Les vendeurs/vendeuses sont absolument adorables et gentils.

Fruity girl <3 Accro au jus de fruits pressés

IMG_9516 IMG_9515 IMG_9519

S’il y a un achat intelligent et indispensable que j’ai fait dernèrement, c’est celui d’une grande centrifugeuse Magimix.

Même quand on aime manger des fruits et légumes, on n’a ni le temps ni envie d’avaler 36 fruits par jour.

Plus on mange de fruits et légumes, plus on en a envie. Après ça va tout seul. L’appétit vient en mangeant.

Il a donc fallu que j’aille faire le plein de fruits et légumes tout plein de vitamines et de fibres !

Voici ce que j’ai trouvé !   Un grand panier de fruits et légumes de toutes les couleurs ! ❤

Dès le réveil, je me dirige dans la cuisine et je me fais un mix de fruits et légumes.

J’ai essayé pour l’instant une dizaine de mélange.

Les meilleurs étant pour moi, le mélange abricot carotte. J’aime le jus de carotte mais c’est aussi accessible pour ceux ou celles qui n’aiment pas du tout ça. Soit dit en passant, j’aime pas du tout en manger.

Mais sinon, les raisins verts pressés avec quelques glaçons, c’est délicieux !

Si votre budget vous le permet, pour les jus de fruits pressés, il vaut mieux privilégier les fruits et légumes bio surtout si vous voulez les mixer sans les éplucher. (pesticides etc)

La Grande Evasion <3

FullSizeRender 9

Dans mon pays, prendre un bain est presque un art. C’est un moment de plaisir et de détente. Un moment qui se vit et qui ne sert pas vraiment pour se laver comme on en a l’habitude en Occident. On y purifie son âme.

On se lave avant d’entrer dans le bain pour se détendre, pour être proche de la Nature, pour admirer la Lune la nuit.

C’est tout ce que j’aime. Je me sens libre de mon corps, j’ai l’impression d’être en phase avec la Nature. C’est donc pour cette raison que je n’imagine pas mes séjours au Japon sans passer au moins une nuit dans un onsen, de préférence avec un bain privatif, soit dans la chambre soit dehors, ce qu’on appelle un « rotenburo » que l’on peut privatiser pour les plus pudiques ou les solitaires.

C’est aussi comme ça que j’essaie de me détendre, de prendre soin de mon corps, de me soigner. Tout ça passe par le bien-être de mon esprit. J’y crois très fort.

J’ai eu encore une nouvelle fois de découvrir un nouveau petit coin de paradis au Japon lors de mon dernier voyage.

La dernière fois, c’était un grand bain d’Hinoki à Kyoto. Un endroit exceptionnel.

C’est un lieu aussi dans lequel on est extrêmement bien accueilli par une personne en particulier vêtu d’un kimono qui vous sert vos repas dans votre chambre, le « kaiseki » où on ne croise presque personne, un endroit paisible où l’on entend le bois vieux d’une centaine d’années craquer, où l’on entend les bambous remués par le vent. Où l’eau du robinet provient directement de la Montagne, où l’eau chaude vient de la source thermale d’à côté.

Un endroit de rêve. C’est vraiment ce que je préfère le plus au Japon.

IMG_5215

IMG_5143
Admirer la lune qui éclaire le ciel la nuit « Tsukimidai »
IMG_5181
Je suis tombée amoureuse de ce pont ❤
IMG_5802
Rotenbuto

un dimanche matin pas comme les autres..

Sunday morning
Cosy sunday morning  !

Commencer une matinée avec une tasse « Bonne nuit » ça va de soi. C’est un peu étrange je vous l’accorde mais tout ce que je fais en général n’est pas normal alors j’ai abandonné. Vouloir être normale. J’ai abandonné cette idée lorsque j’étais ado.

Après tout c’est quoi être normale ? Etre comme les autres ? ça n’a pas de sens.

Le temps où les gens font n’importe quoi, même les choses les plus ridicules pour se démarquer, vouloir être normal, c’est ne pas être normal.

Comme me disait souvent ma mère, soit on t’aime, soit on te déteste. C’est 50/50. Quand on est aimé par 50% l’autre 50% te déteste.  Quand on a une raison de vous aimer, pour la même raison, d’autres vous détesteront c’est comme ça.

Alors essayer de plaire aux autres, c’est perdre son temps.  Lorsque tout le monde aime, quelque chose cloche.

J’ai eu un déclic vers la fin de mon adolescence. J’en avais absolument plus rien à faire de ce que pouvaient penser les autres. Parce que j’ai pris conscience que les gens, quelque soit les commentaires qu’ils feront, ce qu’ils penseront ne me rendront jamais les opportunités que je n’ai pas osé saisir, les moments que je n’ai pas vécus par peur d’être jugée.

Depuis que je me suis affranchie du regard, des opinions des autres, je n’ai jamais été aussi libre, épanouie.

Je n’aime pas les gens qui se plaignent mais qui ne font rien. Parce qu’au fond, les autres ne peuvent rien pour nous. La seule chose qui nous empêche de faire quelque chose, c’est la plupart du temps nous-même.

Je plains les gens qui connaissent les échecs mais au moins eux, ils ont tenté.

Mon café de ce matin a un léger goût de caramel et de vanille. Sans sucre évidemment mais il est un peu spécial. Je me sens pousser des ailes. J’adore parler « affaires » dès le matin au réveil dans mon lit et sous la couette. C’est ce que j’aime.

Parler de chaussures à 3h du matin, ça ne me déplaît pas non plus.

C’est ainsi qu’a commencé mon dimanche matin. Un dimanche matin pas tout à fait comme les autres.

M

Oreomatcha
Mini oreo au thé vert matcha que j’ai ramené de Tokyo 🙂

Cherry blossom girl

FullSizeRender-2 FullSizeRender-1

Des petits déjeuners, je n’en prenais jamais.

Pourtant depuis que mon traitement me fait lever tôt comme une poule, je suis obligée d’avaler quelque chose pour ne pas agresser mon petit estomac.

Je préfère largement les english breakfast à base d’oeufs. J’adore les oeufs ! sous toutes ses formes. Les oeufs brouillés, oeufs mollet, oeufs durs, oeufs à la coque et j’en passe. Il suffit de faire preuve d’imagination.

D’ailleurs, il vaut mieux bien manger le matin et midi que de se goinfrer le soir. Faire le plein de protéines dès le matin, c’est une très bonne idée. On se sent rassasié et en plus c’est bon pour les muscles.

Dans ma tendre enfance, il m’arrivait de manger du poisson grillé et du riz et une soupe miso. Par là, j’entends une vraie de chez les vrais. Normal, j’ai grandi au Japon.

Le petit déjeuner à base de viennoiserie est donc à oublier. C’est plein de graisse, de sucre qui ne permettent même pas de tenir la journée, voir pire, nous fait nous sentir lourde dès le matin. Cool !

Avant hier, alors que je ne suis pas petit déjeuner sucré, je me suis laissée tenter par la confiture faite maison par la maman de mon chéri, j’en ai étalé sur mes cracottes. Qu’est-ce que c’était bon !

Je n’en mangerai pas tous les matins, mais de temps en temps ça ne fait pas de mal !

Envie de cracotte ?

Et sinon, non, je ne mange pas de parfum dès le matin. C’est mon nouveau parfum pour cet été. J’avais envie de changer de parfum, le mien était un peu trop entêtant pour l’été. J’ai sûrement un peu changé aussi. Ce parfum me sie parfaitement et aussi à mon univers onirique puisqu’il s’appelle « Rêve » Elixir. Il ne pouvait pas s’appeler autrement. Il est doux et léger comme j’aime ❤    Je ne vous raconte pas comment ça fait plaisir de se trouver un parfum qui nous corresponde. 🙂  Un truc de fille ? probablement !

Paris, mon petit chez moi <3

Paris, c’est une ville qu’on adore quitter pour mieux la retrouver. Paris, c’est une ville qu’on découvre tous les jours même après une dizaine d’années. Paris, c’est la plus belle ville au monde, la seule grande ville qui est si petite, qui a autant de charme. Bref, à chaque fois que j’y reviens c’est pareil. A travers la vitre de la voiture qui m’emmène jusqu’à chez moi, je regarde cette ville, souvent le soir, magnifiée par la lueur des lampadaires. Pourtant, je l’ai vue une centaine de fois, la Seine, ce Pont-Neuf, cet Hôtel de ville.. On ne s’en lasse jamais. C’est encore une fois comme ça que j’ai regagné mon petit chez moi quelque part dans Paris. Ceux qui ne l’aiment pas, ne l’ont sans doute jamais connue. Depuis quelques années, j’ai arrêté d’essayer de convaincre ces « ignorants » qui sont en fait malchanceux de n’avoir jamais pu se sentir bien dans cette petite ville pleine de charme. Tant pis pour eux, ça fait plus de place pour nous, les amoureux de Paris. N’est-ce pas ? 🙂 En ouvrant la porte de ma chambre, une montagne de paquets m’attendait, j’ai clairement abusé, pourtant j’en suis consciente. Mais c’est un peu comme à Noël, je me suis sentie comme un enfant devant son sapin de Noël. J’ai ouvert chaque paquet avec soin. J’y ai trouvé des merveilles. Je vous montre tout ça bientôt 😉 Stay tuned ! M IMG_8644 FullSizeRender

  

Petit bout de Provence <3

Une petite parenthèse, une petite pause dans ce cadre apaisant m’a fait un énorme bien.  Un petit retour dans la Nature, un vrai bonheur de se retrouver. La Nature a tant à nous offrir. Il serait dommage de ne pas en profiter 🙂  J’ai même fait joujou avec bernard l’hermite que j’ai soigneusement rendu à la Nature, dans l’eau ! Voici quelques photos qui montrent le charme provençale 😉 J’ai craqué pour ces paires de tongs compensés qui font bijoux en même temps. Pour 25 euros, pourquoi ne pas craquer ? 😉 IMG_7855IMG_8230 IMG_8214 IMG_8156 IMG_8133 IMG_7993