Catégorie : Pâtisserie

La fin de l’automne <3 

Avec le temps tout s’en va.. chantonnait Léo Ferré. Et il avait raison.

Les belles feuilles colorées laissant les arbres dénudés, les passants désertent les parcs parisiens.

Ces feuilles mortent disparaissent comme les amours passés à coup de balais. Sûrement pour faire place à de futurs bourgeons.

Heureusement que l’hiver arrive avec son lot de consolation.

Vive le froid, vive le vent, vive la neige et surtout le ski !

Food : Ma recette de Banana Bread marbré sans gluten <3

Que vous soyez vous-même intolérant au gluten, ou qu’un membre de votre famille le soit ou si vous avez un ami qui mange sans gluten, préparer un gâteau ou dessert sans gluten devient un véritable défi.  Vous voulez inviter cette personne lors d’un dîner ou pour le goûter afin de lui faire plaisir mais vous ne savez pas quoi faire. C’est souvent le cas de tout le monde.

Et si en plus, on cherche à faire quelque chose qui plaira aussi aux gluten-tolérants alors ça semble être une mission impossible.

Je ne suis pas « médicalement » intolérante au gluten à ce jour, à vrai dire, je n’ai pas cherché à le savoir mais je fais attention à ce que je mange et le plus important est que chacun de nous ait la possibilité de manger comme il a décidé de le faire.

La farine sans gluten se trouve assez facilement dans les grandes surfaces aujourd’hui, mais trouver un mélange de diverses farines autre que de blé qui convienne à nos recettes « traditionnelles », cela devient compliqué. On peut faire soi-même son propre mélange, mais acheter plusieurs farines, c’était un peu trop pour moi. J’ai alors testé plusieurs mélanges déjà tout fait que l’on trouve assez facilement dans des magasins bio. Lors de mes essais, j’ai remarqué qu’il y avait des mélanges qui donnaient un goût assez prononcé, très éloigné de celui de la farine de blé. La farine sans gluten ne se travaille donc pas de la même façon. 100g de farine ne se remplace pas automatiquement par 100g de farine sans gluten. Le résultat ne sera pas le même.

Je suis contente d’avoir enfin trouvé, après plusieurs essais, une recette qui donne une texture de Cake pas « poreuse » et « sèche ». C’est l’inconvénient premier de la farine sans gluten..

Le mix pâtisserie de Nature & Cie est génial et donne un résultat presque similaire à celui de la farine de blé aussi bien au niveau de la texture que de goût. C’est un mélange de farine de riz, de fécules de pomme de Terre, un épaississant « naturel » et un peu de bicarbonate de soude.

C’est une farine bio et surtout fabriquée en France. 

Tous les ingrédients peuvent être achetés « bio » ( le mien est 100% bio) mais vous pouvez tout à fait utiliser les produits non bio et avec gluten :

  • 100g de mix de farine sans gluten. ( le mix que j’utilise se prête très bien à la pâtisserie )
  • 100g de sucre brun 
  • 100g de beurre doux 
  • un demi sachet de levure de boulanger ( Alsa sans gluten ) mais vous pouvez utiliser l’équivalent en levure chimique ou ne rien mettre si vous prenez le mix précité car il contient le bicarbonate de soude.
  • 2 oeufs entier 
  • 3 bananes mûres 
  • un peu de beurre pour le moule
  • 3 cuillères à soupe de cacao 100% 
  • un peu de matcha si vous voulez la version marbré matcha 
  • sucre vanillé ou vanille en poudre
  • une tasse à espresso de lait d’avoine ou de soja ( le lait de vache si vous voulez )

Préchauffer le four à 180 degré celsius ( chaleur tournante ) et laisser la grille à mi-hauteur. 

1) Mélanger le sucre et le beurre préalablement laissé à température ambiante dans un saladier. Puis ajouter la farine, la levure puis la vanille en poudre ou le sachet de sucre vanillé. Une fois le tout bien mélangé, y ajouter les oeufs. Puis le lait de votre choix. 

Mélanger énergiquement à l’aide d’un fouet jusqu’à ce que le mélange devienne homogène. 

2) Prendre deux bananes et les écraser rapidement avec le fouet puis les ajouter dans le saladier. 

3) Beurrer le moule à cake 

4) Séparer le mélange dans deux bols séparés. Ajouter dans l’un, le cacao en poudre ou la poudre de matcha puis mélanger.

5) Verser dans le moule alternativement le mélange cacao et le mélange « neutre ». Moitié de l’un, moitié de l’autre et ainsi de suite. 

6) Couper la troisième banane en fine lame verticale. Les déposer sur la pâte de manière visible. 

7) Déposer le moule dans le four préchauffé, laisser cuir pendant 25 à 30min.

Le cake va gonfler petit à petit. Le retirer lorsqu’il devient bien doré. 

Baisser la température de cuisson à 150 degré si le gâteau devient trop doré alors qu’il n’a pas fini de cuir.  Il faut qu’il soit un peu « croquant » à l’extérieur et « spongieux » à l’intérieur. 😉

Ce dessert conviendra aussi à ceux qui ne sont pas intolérants. A condition d’utiliser le mix que je vous ai conseillé, ils n’y verront que du feu.

Astuce : Faire tomber le moule à 5cm de la table permet de décoller le gâteau.

Le laisser refroidir un peu avant de démouler le cake et le déguster. 

PS : j’ai utilisé un moule à Cake de 26cm.

Bon appétit ! ❤

Doux dimanche

Place à la douceur, au repos. Le mot d’ordre d’un dimanche parfait. 

Il faut dire que la « semi-crève » que j’ai depuis quelques semaines m’a épuisée. Je ne dis pas la crève parce que j’avais tout simplement rien attrapée, donc aucun médicament ne pouvait me soulager, j’avais juste à attendre de récupérer une voix à peu près normale et une forme d’enfer.

Hier, avec Pauline, on a passé, il faut le dire beaucoup de temps au Mariage frères puis j’ai été frappée par une irrésistible envie de dormir. Celle qui vous donne l’impression de vous emporter dans une autre dimension.

J’avais prévu d’aller à une soirée d’anniversaire mais je n’ai pas pu. Clouée au lit, impossible, ne serait-ce que de lever un bras. Mais je me suis laissée faire. Mon corps avait besoin de « ne rien faire ». Ce repos illimité.

C’est comme ça que malgré mon envie de « profiter » de mon si court week-end s’est plié aux ordres de mon corps. Pourtant, ne rien faire, c’est aussi la meilleure façon de profiter de son week-end.


Je suis alors allée chercher le fameux millefeuille de week-end à la Pâtisserie des rêves. J’aime cette pâtisserie et son univers depuis le début de l’enseigne, c’est-à-dire l’époque où ils n’avaient que leur boutique et charmant salon de thé rue de Longchamps dans le 16ème arrondissement. J’affectionne aussi le livre de pâtisserie de Philippe Conticini. À la vue de leur petit piquet rose trop mignon, je repense inévitablement la première fois que je me suis rendue là-bas. Je me rappelle encore de mon gâteau qui est arrivé sur un petit plateau depuis l’étage inférieur dans une sorte d’ascenseur entouré de ces petits piquets si emblématiques. Je mettais les pieds dans ce pays de rêves, un univers onirique que j’aime tant. Le salon de thé était aussi épuré sans tomber dans la niaiserie.

Même si c’est devenu depuis ce temps, une chaîne, j’apprécie toujours autant. Surtout lorsqu’ils ouvrent une boutique pas loin de chez moi. J’ai eu la force d’appeler la boutique à l’heure d’ouverture, depuis mon lit, pour me réserver un millefeuille pour 4-5 personnes, histoire de le partager en famille. C’est aussi ça le bonheur de dimanche cosy-cocoonning.

 Paisible. C’est l’adjectif qui caractérise cette fin de semaine, et qu’est-ce que c’est bon. Dieu sait que j’en avais besoin.

Demain, à l’attaque !

Bonne soirée et surtout un super début de semaine ❤ 

Weekly post <3

Un petit zoom sur la collection Gigi de Tommy Hilfiger que l’on a pas pu rater pendant la NYFW. 

La rayonnante et souriante Gigi Hadid a ouvert le défilé à NY. 

J’aime bien le style de la maison, décontracté mais plutôt chic. #casualchic avec les couleurs phares de la maison que j’aime beaucoup, le bleu marine et le rouge. On retrouve l’inspiration de l’esprit marin, quelques rayures, l’imprimé compas etc.


J’avais commandé deux pièces et je les ai reçues avec un totebag bleu marine à l’effigie de Gigi. 

La qualité est au rdv et le packaging est top. C’est le genre de pièces basiques que l’on pourrait facilement porter au quotidien. 

Enfin, j’étais partie faire un tour à la Pâtisserie des rêves, histoire de me faire un teatime after party ce dimanche, pour aller chercher leur fameux millefeuille monté minute disponible que le week-end. Quelle déception fut pour moi de n’en trouver aucune..! Mais, je ne suis pas partie bredouille. Je suis quand même repartie avec ces 3 mignonnes pâtisseries qu’on a partagées en famille. La prochaine fois, je ne râterai pas leur millefeuille ! 


Enfin un petit topo sur les mocassins que je porterai enfin. Je m’explique. J’ai toujours trouvé ça sympa de porter les mocassins, et pas n’importe lesquels. Je trouve que les chaussures comme les mocassins sont pas faciles à porter aux premiers abords. On se dit que ça fait mémé, vieilles ou un peu trop dandy. Pourtant, une fois adoptée, elles donnent un style preppy, faussement démodé. 

Elles remplaceraient très bien les ballerines que je n’affectionne pas du tout. Les mocassins, on les porte volontiers avec une tenue casual chic, avec un jean ou pour casser une tenue noire. 

Il commence à faire frais alors faîtes attention à vous pour ne pas perdre la voix comme moi. 
Bisous bisous 

M

Teatime @Claus petit-déjeuner à Paris 

  
  
* Claus * 

À quelques pas du métro Palais-Royal Musée du Louvre se trouve ce petit salon de thé en face duquel se trouve l’épicerie de même nom. Comme j’avais déjà déjeuné avant d’y aller, je me suis contentée de choisir un petit scone aux raisons et un café au lait d’amande. 
À ma surprise, le Scone était très bon, croquant mais pas trop sec, servi avec de la crème et une confiture ( je crois bien de figue). Le café était très bon aussi. ( à force d’en boire, je reconnais les bons et les mauvais 😉 ).

Ça m’a permis de passer un bon moment avec ma soeur qui me racontait alors ses quelques souvenirs de Londres, où elle avait l’habitude de manger des scones avec sa petite crème, et de rigoler puis s’échanger quelques anecdotes.

La prochaine fois, j’y retournerai tester leur brunch qui m’a l’air pas mal du tout ..!

Passez une bonne semaine et surtout bonne reprise pour ceux qui étaient en vacances ces derniers jours. Dans ma tête, ça fait l’effet du morceau « Revolutionary » de Chopin.

Xoxo des bisous

Comment y aller : Stations de métro : Palais-Royal Musée du Louvre ou Les Halles

adresse : 14 Rue Jean-Jacques Rousseau, 75001 Paris