Une petite évasion : retour sur quelques photos de mon voyage au Japon <3 

Ces derniers temps, bien que je n’ai pas la tête à parler de futilités, rire de rien, de tout comme j’ai l’habitude de faire me soulage énormément. Avec des années, j’ai appris à ne pas tout dire, à prendre sur moi. Honnêtement, je n’ai pas encore la sensation de pouvoir parler de tout ce que je pense ni de ce que je ressens par pudeur mais aussi bien par respect.

Il n’y a rien de mieux que des animaux ou la nature pour nous apaiser sans dire un mot alors je partage avec vous quelques photos de mon dernier voyage au Japon effectué en mai. Si cela peut vous faire changer des idées et vous évader quelques minutes c’est déjà bien 😉
Prenez soin de vous et de vos proches. Je vous embrasse fort 😘

 

Je suis tombée amoureuse de ce pont suspendu en pleine nature. un endroit vraiment apaisant pas très loin du Mont Fuji ..


Une photo prise à Nara avec les cerfs – qui ne sont pas sages du tout – et qui ont mangé ma robe !!

 

cette tortue qui est venue me voir à travers la vitre du bassin et qui m’a fixé droit dans les yeux wow

Immense bassin de l’aquarium Kaikyukan d’Osaka. le requin baleine était vraiment immense et impressionnant !!

10981814_1113162888709466_3608408642413700787_n

Great sunday afternoon at Fondation Louis Vuitton <3

Coat Max Mara, MiniDrew Chloé, Boots Bobbies
Coat Max Mara, MiniDrew Chloé, Boots Bobbies
Ellsworth Kelly Spectrum @ Fondation Louis Vuitton
Ellsworth Kelly Spectrum @ Fondation Louis Vuitton
Pop Tour
Pop Tour

  

Installation de Marina Abramovic
Rejuvenator of the astral balance de Marina Abramovic
At Frank

   

Fondation LV Frank Gehry

Cela faisait presque un an que je n’avais pas mis les pieds à la Fondation Louis Vuitton que j’avais eu la chance de visiter peu après son ouverture. Comme pour la première fois, j’ai été impressionnée par l’architecture de cet immense imposant bâtiment en verre. ( Frank Gehry)

J’aime plus que tout cette matière qui est le verre et je n’en dirai jamais assez. J’aime  cette matière qui laisse passer la lumière, cette transparence non moins inexistante.

C’est un espace paisible et contrairement à ma première visite, il a fait beau. Si j’ai un peu regretté l’exposition d’Olafur Eliasson au sous-sol, cette fois-ci, j’ai encore plus apprécié la terrasse de la fondation avec ses vues imprenables sur Paris et sa banlieue.

C’est un endroit où l’on se sent protégé et libre à la fois, traversé par la lumière et le vent. Les oeuvres exposées ne sont pas moins intéressantes. Déroutantes parfois comme cette installation de métronomes dans une salle par Maria Abramovic. « Rejuvenator of the astral balance ».

Ce métronome qui a rythmé mon enfance de musicienne. Je le connais pourtant si bien. Ce bruit qui retentit à un rythme régulier. Cette obsession pour la régularité. Ce son répétitif a pourtant un pouvoir apaisant inexplicable.

Beaucoup de choses se « vit » à l’intérieur de ce bâtiment. Une visite qui vaut le détour à chaque fois.

J’espère pour la prochaine fois assister au Masterclasse de Gauthier Capuçon car le violoncelle est un instrument que j’ai pratiqué pendant des années et que j’aime toujours autant et surtout dans cet endroit, cela vaut sûrement le coup.

J’ai passé une agréable fin de journée de dimanche dans ce lieu avec une amie. Elle s’est terminée sur une note vanillée au « Frank » au rez-de-chaussé.

Si vous avez l’occasion d’y passer ne serait-ce qu’une demie-journée, je vous le conseille vivement.

Prenez la navette depuis la place de l’Etoile ( avenue de Friedland) qui part tous les quart d’heure. ( 1€) et qui vous dépose devant la Fondation. Au retour, après 19h, vous pouvez toujours prendre le bus 244 qui vous ramène à Porte Maillot.

Je vous conseille vivement de prendre un billet sur internet.

Personnellement, je trouve que c’est cent fois mieux quand il n’y a pas grand monde comme c’était le cas pour nous aujourd’hui. On y passe un moment privilégié. J’y ai trouvé la réponse à mes doutes et à mes questions. Je sens les bonnes ondes arriver.

Sur ce,

Passez une très bonne semaine !

Midori

 

Finir l’été en beauté à Port Cros <3 

Ça y est ! Le mois de septembre tant attendu est là. C’est mon mois favori. C’est un mois excitant, un mois qui annonce de début de ma saison, l’automne.

Hier, j’ai passé le dernier jour du mois d’août sur l’une des îles d’Or, à Port Cros.

Elle est plus sauvage et plus préservée que sa voisine les Porquerolles.

J’y ai passé une journée entière à marcher – ça relève plus de la randonnée que d’une simple marche soit dit en passant – et à nager dans l’eau pour explorer le fonds marin. La faune et la flore de cette île ressemble à celles de la côte varoise à l’exception près qu’il y a nettement plus de poissons et de lézards sur l’île. Et aussi beaucoup de taons, guêpes et moustiques … J’avais tout préparé, de l’eau, de quoi se ravitailler et la crème solaire sauf le spray anti-moustique alors j’ai eu au moins 3 piqûres sur chaque cuisse mais ce n’est pas ce qui m’a arrêtée dans mon élan 🙂

Le village-port de Port Cros n’est pas bien grand. Il y a 4-5 restaurants, quelques maisons et c’est tout.

J’ai pris des moules et un bon mojito entre deux sentiers et plages parce que l’ambiance s’y prêtait bien.

Le sentier qui mène vers la plage du sud est beaucoup plus praticable que celui qui mène vers la plage de la Palud, qui est lui beaucoup fastidieux..! Et en plus si vous avez un peu la bougeotte comme moi, vous pouvez même escalader certains rochers.. Je sais maintenant pourquoi elle était plus fastidieuse ce sentier … Hum.  La plage du sud est très jolie. On se croirait sur une île parsdisiaque. L’eau est cristalline et n’est pas profonde. Il y a énormément de poissons et le sable est de couleur claire tandis que la plage de la Palud est beaucoup moins jolie mais sa profondeur se prête bien à la ballade aquatique. Il y a beaucoup de posidonie, ce qui donne une couleur sombre l’eau. Si la plage est moins photogénique que les autres plages de l’île, la vue que l’on a sur le rocher du Rascas depuis le sentier vaut vraiment le détour.

Voilà pour en dire quelques mots sur cette petite île sauvage qui est en fait un parc national. Sur l’île, on ne cueille rien, on n’embête pas les espèces présentes.

Si jamais l’aventure vous tente, je vous conseille de prendre des chaussures adaptées à la marche. De ne pas y aller en tongs sauf si c’est pour rester toute la journée assis au restaurant de la plage mais ça n’a pas tellement d’intérêt .. Si la randonnée, de longues marches et la plongée n’est pas vraiment votre truc, je vous conseille plutôt d’aller à l’île de Porquerolles beaucoup plus « touristique ».

Mais si vous aimez explorer la nature et si de longues marches ne vous font pas peur alors allez-y ! Vous ne serez pas déçus.

Prenez de quoi boire et évitez le mois de juillet/août.

Mon mois d’août s’est donc terminé avec cette bonne journée sportive !

J’espère que vous avez vous aussi passé un très bon été. Bonne rentrée !
Midori

le début du sentier vers la plage du sud agréable
l’eau cristalline de la plage du sud


  
  

sentier sous matin de la plage de la Palud eau profonde


  
  
  
  
  
  
  

Red and white dots <3 my favorite 

Un gros coup de coeur pour ce simple combishort rouge à pois ❤ Une petite tenue confortable idéale pour les vacances. Il suffit de l’enfiler et en deux secondes, on est prête pour aller se promener.

La semaine dernière, j’ai passé un agréable moment dans le jardin de la somptueuse Villa Melzi donnant sur le Lac de Côme.  Il n’y avait personne le jour où j’y étais. Le silence qui y régnait m’a fait un bien fou. C’est un havre de paix.

Contrairement à la mer, même lorsqu’il fait chaud, il y a toujours de l’air, un peu de brise qui permet de se rafraîchir. Le seul inconvénient étant que la météo tergiverse beaucoup. Cet inconvénient est aussi un avantage lorsqu’il pleut.  Les jardins italiens sont pleins de charme et j’en suis amoureuse. Les fleurs sont magnifiquement assorties et les buissons taillés avec élégance.

Passer du temps et apprécier les jardins italiens étaient un de mes rêves depuis que j’ai découvert la fontaine Médicis au jardin de Luxembourg. C’est un des endroits que j’appréciais le plus dans mon quartier. Cela n’était sans rappeler le jardin de Boboli à Florence. Les jardins des villas que j’ai pu visiter au bord du Lac étaient encore plus magnifiques que ceux de mes rêves puisque ces jardins donnaient tous sur le lac. La villa Melzi est peut-être beaucoup plus sobre que celles qui se trouvent de l’autre côté du lac mais elle a le mérite de se situer à Bellagio et de plus c’est le lieu où le compositeur Liszt a composé plusieurs sonates. Le jardin de cette villa possède un tout petit jardin japonais avec des carpes que j’ai beaucoup aimé.

Combishort : Mango

Sac : Mini Drew Chloe

Tongs : Gioseppo 
IMG_5122-0 IMG_5119 IMG_5123 IMG_5128 IMG_5127

IMG_5125  IMG_5118 IMG_5116 IMG_5121

Peaceful  happiness therapy 

I’ll never get tired of the amazing view of this Italian big lake. The time seems to be fixed. We often forget how a beautiful landscape of the Nature can cure the mind disorder or pain.  You just have to open your eyes to find and see a wonderful and incredible scenes and breathe simply a fresh air. Being fully amazed is obviously the best way to get refreshed. The gorgeous landscape of this lake match very well with concerto number 2 of Rachmaninov. ( oboe melody).

It is definitely one of my best vacation spots to rest, to relax ! I really needed to cheer up and spend time with my precious family. Family is everything.

I wear a light blue jeans dress : Mango

Mini-Drew bag : Chloe

Sandales : Rene Caovilla ( i really love them ❤ )

 Cet été, je n’avais qu’une seule idée en tête. Partir au milieu des montagnes. Je ressentais ce besoin. Je ne sais pas si c’est parce que j’ai grandi dans une ville entourée de montagnes au Japon ou si c’est parce que je recherchais le pouvoir magique, reposant, unique des régions montagneuses. Le cadre des lacs est tellement différent de celui de la mer. C’est incomparable.

Je suis repartie pour la seconde fois et pour plus longtemps dans la région de Lombardie au nord de l’Italie en passant par Milan. ( L’article sur mon escapade italienne d’il y a un mois => ICI )

Le temps semble figé au milieu de la Nature comme si tout le reste était superflu. Cette région des lacs en Italie offre des vues incroyables, inimaginables.  Je crois que c’est ça, le pouvoir bienfaiteur de la Nature. Sa beauté vous soigne intérieurement. 

IMG_5112-0

IMG_4865
On se sent tout petit au milieu de ce grand lac. flotter dans l’eau face à cet époustouflant paysage est une expérience unique.
IMG_4759
J’adore me perdre dans le village et découvrir de jolis coins ❤
IMG_4751
Marcher avec ses sandales italiennes préférées Rene Caovilla ❤
IMG_4635
Respirer de l’air frais et admirer une vue à couper le souffle à faire envoler tous les maux
IMG_5114
Un excellent endroit pour réfléchir, méditer et se retrouver

IMG_5069 IMG_4789 IMG_4758 IMG_4654 IMG_5067

Retrouver son « furusato » 

A chaque fois que je retourne dans mon pays, je redécouvre les différents aspects qu’offre le pays du soleil levant.

Après avoir passé plus de la moitié de ma vie en Europe, c’est avec du recul que je redécouvre mon pays natal et je l’apprécie encore plus qu’avant. Si je me sens tout aussi chez moi à Paris, à chaque fois que je retourne au Japon, je retrouve mes sources et je me sens chez moi.

Ce pays a tant a offrir. Une culture, une mentalité unique, un art de vivre …

Il y a des matins où je me réveille et regarde pour la énième fois mes photos de voyage ..ce matin, je regarde avec nostalgie celles de mon voyage à Tokyo et à Kyoto. Pour moi, Kyoto est une ville magique, la plus charmante du pays.. ❤

 
  
  
  
  
  
  

  

Foodie Doli in London <3

Qui a dit qu’on mangeait mal à Londres ???! Moi la première..
Je vous explique. Je suis allée de nombreuses fois à Londres, la première fois que j’y suis allée, je devais avoir 9 – 10 ans.
Lorsqu’on pense gastronomie, on pense souvent à Paris mais jamais vraiment à Londres. On dit souvent que les anglais mangent mal. Ce qui n’est pas tout le temps faux. Mais, mais mais, il est possible de bien manger à Londres. Un peu comme dans toutes les grandes villes en fait. Il n’y a pas que le fameux fish&chips.
L’avantage des restaurants à Londres, c’est qu’ils ont de la place. A Paris, les restaurants manquent de places, ce qui a son charme aussi mais pour manger, pour accueillir confortablement les gourmands, il faut de la place. Ce qui ne m’empêche pas d’aller manger dans de petits restaurants tout à fait charmant à Londres, où il faut attendre 45min avant de déguster un bon steak. ^^ Même si je suis convaincue que l’on mange mieux à Paris, j’ai laissé de côté mes préjugés et mes premières impressions qui me collent à la peau depuis des années et j’ai fait un petit effort pour découvrir de chouettes adresses !
Et et et ? J’ai été plus que ravie.
Donc voici le résultat de mes quêtes !
Numéro 1 : le barbecue japonais à Londres. Installation moderne, on ne sent pas le barbecue à plein nez en sortant ^^. Quand on va manger un BBQ on ne metnpas sa robe préférée qui ne passe pas à la machine. Les vrais savent …!

L’avantage du barbecue japonais par rapport au coréen, de un c’est authentique, de deux même si ça ne vaut pas le vrai yakiniku au feu de bois, au charbon du Japon, ni les vrais steak wagyu de Kobe, et bien on peut commander autre chose que de la viande. À la table d’à côté il y avait deux végétariennes. Sisi. On peut y commander des coquilles st jacques, du calamar, des courgettes, du maïs et encore d’autres choses …! J’ai commandé un assortiment de champignons, composé de shiitake, de champignons de Paris et des champignons du marché de Portbello ( London). J’ai adoré !
J’y ai découvert aussi un cocktail de tonnerre, un mélange de umeshu (alcool de prune) et de liqueur de cassis et perrier. Délicieux !
Numéro 2 : restaurant indien. Londres, c’est une ville où il faut manger indien au moins une fois. On a l’embarras du choix. Il a l’avantage aussi d’ouvrir tard. Parce que les anglais sortent manger tôt, lorsqu’on mange à l’heure latine on est souvent bien embêté à Londres. C’est bien pratique.

Numéro 3 : la crème caramel de la chaîne Côte. Il y en a partout à Londres. On y mange bien mais ce qu’il faut surtout goûter c’esf cette crème caramel noyée dans de la crème … ! Dieu sait que j’adore ça. Ma soeur m’a ramenée un après-midi pour que je goûte cette crème caramel. J’ai adoré. Elle me rappelle la crème catalane que j’ai mangé à Bilbao il y a à peu près treize ans ! Même si rien n’égalera la vraie. Elle est à déguster avec un thé earl grey. 😉

Pour le lobster je vous renvoie à mon autre article qui y est dédié.

Pour les boissons et dessert : le Snog pour ses glaces au yaourt qu’on garnie de ce que l’on veut. Plusieurs parfums sont proposés pour la glace. Pour le thé, l’amanzi tea. Je ne suis pas fan des bubble tea mais en version glacé, j’aime beaucoup. Les boules de tapioca ne sont en revanche pas indispensables.

barbecue japonais : plus grand plus aéré que les resto de Paris