Food : Préparer un plat japonais : le NIKUJAGA <3

IMG_0171

C’est un plat typiquement japonais que l’on mange à la maison. C’est une sorte de boeuf bourguignon à la japonaise.

Mot pour mot, le Niku-jaga veut dire « boeuf et pommes de terre ».  S’il y a des gens qui le prépare avec de la viande de porc, quand c’est « niku » qui signifie viande, quand ce n’est pas dit « buta » = porc, désigne pour moi la viande de boeuf. En tout cas, ça a toujours été préparé avec de la viande de boeuf donc je fais avec.

Vous pouvez aisément trouver les ingrédients nécessaires en France à commencer par la viande et les légumes. Sinon, il vous faut une bouteille de sauce soja à la maison si vous aimez manger japonais et du Mirin (du saké très doux qui s’utilise en cuisine). Le mien, le vrai mirin comme ils appellent, je l’ai trouvé à la Grande Epicerie de Paris. (cf : photo).

Il vous faut :

  • des pommes de terres
  • des carottes
  • de l’oignon
  • de la viande de boeuf, de préférence fines qui s’achètent au supermarché asiatique ( vers Opéra) ou alors de la viande hachée ou des carpaccios feront l’affaire
  • ajout personnel : j’ajoute une aubergine et une courgette à ma recette. 
  • quelques graines sésames « goma » ( écrasées s’achètent aussi au supermarché) 
  • sauce soja
  • Mirin 
  • « Dashi » une poudre qui donne le goût de poisson « japonais » qui s’achètent en sachets.(Shimaya)
  • sucre ou de la stévia ( je cuisine sans sucre avec la stévia. c’est très bon ainsi. 

Couper les légumes et l’oignon. Faire revenir dans une poêle avec un peu d’huile, d’abord la viande et les oignons émincés, ajouter ensuite les carottes, puis les pommes de terres et à la fin, les aubergines et courgettes jusqu’à ce que les pommes de terre paraissent translucides.

Ensuite, mettre l’ensemble dans une grande casserole ou une marmite. Ajouter de l’eau jusqu’à ce que tout soit immergé.

Ajouter un peu de sauce soja ( au moins 3 cuillères à soupe) , du Mirin, un peu de « dashi » ( la moitié à peu près du sachet ) et un peu de sucre puis mélanger.  La quantité à mettre dépend surtout de la quantité de légumes et de la viande mais en goûtant vous allez retrouver le goût « japonais ».  Vous n’aurez normalement pas besoin de saler puisque la sauce soja est très salée.  Ne me parlez pas de sauce soja sucré puisque cela n’existe tout simplement pas au Japon. Juste pour l’anecdote, il fut un temps, les jeunes japonais buvaient une bouteille de sauce soja pour tomber malade et pour ne pas partir à la guerre. Ajouter quelques graines de sésames pour donner un peu de  goût.

Laisser mariner le tout avec couvercle, à feu doux jusqu’à ce que les légumes soient suffisamment cuits. Puis c’est prêt ! C’est simple n’est-ce pas ? 🙂

Pâtisserie Yamazaki Paris
En dessert, quelques gâteaux de la pâtisserie Japonaise que j’affectionne. Yamazaki Paris

IMG_0172 IMG_0173 IMG_0174

Le Nikujaga se mange avec un bol de riz nature avec quelques autres accompagnements.

Bon appétit !

Je vous laisse quelques adresses où vous pourrez trouver des ingrédients nécessaires :

Epicerie japonaise Kioko : 46 Rue des Petits Champs, 75002 Paris fermée le lundi mais ouverte le dimanche

Epicerie japonaise Kanae : 118 Rue Lecourbe, 75015 Paris ouverte le dimanche   29 Place Maubert 75005 Paris (fermée le dimanche)

La Grande Epicerie de Paris : Rayon japonais

Les autres supermarchés « asiatiques », on y trouve aussi des produits japonais. (Ace mart Rue Ste-Anne 75001 Paris)



Si vous avez des questions, vous pouvez m’envoyer un mail 😉  je vous répondrai en temps utile. Dailydoli003 at gmail (point) com

une photo de moi prise à Kyoto devant un mur recouvert de mousse verte <3
une photo de moi prise à Kyoto devant un mur recouvert de mousse verte ❤

 

un endroit paisible à Kyoto ❤ Ryokan

Food : Ma recette/idée pour le dîner Escalope de veau gratinée aux poivrons

IMG_0511

Je vous parlais récemment de bien manger et surtout moins salé. Je partage avec vous ma recette d’escalope de veau gratinée que je cuisine depuis longtemps avec des produits frais. La première fois que je l’ai préparé, je devais avoir à peine 10 ans.. ! ( ça me vieillit ) !

IMG_0504C’est un plat qui se prépare très bien sans sel pour ceux qui le veulent. ( j’utilise parfois du sel de potassium acheté en pharmacie et ça marche aussi).  C’est un plat qui apporte pas mal de protéines, de légumes de toutes les couleurs. Pas trop de matière grasse si on se limite à quelques pshiit d’huile d’olive et de planta fin.

C’est aussi très facile à préparer en fin de journée après le boulot. Il suffit d’avoir les aliments frais au réfrigérateur.

Il vous faut : 

Des escalopes de veau, des champignons de Paris, des poivrons 3 couleurs, une mozzarella, de l’emmental râpé, des tomates cerises et de l’oignon si vous aimez ça et peut-être quelques feuilles de basilic. (poivre&sel)

  • Préchauffer le four à 180 degré.
  • Laver soigneusement tous les légumes puis les couper, pareil pour les champignons et la mozzarelle. Préparer les escalopes de veau en les effilant avec un couteau pour que la viande ne rétrécisse trop à la cuisson, poivrer et saler. ( je mets quelques herbes à savoir le persil et du basilic).
  • Disposer les escalopes sur une plaque préalablement huilé (planta fin ou huile d’olive). Choisir une plaque qui puisse contenir un peu de jus parce que à la fin de la cuisson il y aura un peu d’eau. 1cm.  Disposer sur les escalopes, tout d’abord des fines tranches de mozzarelle, puis les champignons et légumes puis parsemer l’ensemble avec un peu de fromage râpé. Repoivrer et saler si nécessaire. (persil) et déposer quelques feuilles de basilic.
  • Mettre la plaque au four à 180 pendant 15min et à 160 pendant 5min.  Et c’est prêt.

Quel accompagnement pour ce plat ?

J’accompagne les escalopes avec un peu de pâtes fraîches Papardelle crème basilic mais le riz ou un écrasé de pomme de terre fera l’affaire.

Bonne dégustation !

M

Laver et couper tous les légumes
Laver et couper tous les légumes
IMG_0491 IMG_0495

Lifestyle : Santé/diététique : Pourquoi doit-on manger moins salé ..

IMG_0270

Cette question me tient particulièrement à coeur parce que cela va faire bientôt un an que j’ai commencé un régime hyposodé ( régime avec apport limité en sel) d’abord pour une question de santé.

Il y a un an, si je ne savais qu’il fallait manger moins sucré et salé, je ne savais pas répondre à la question du pourquoi.

Je savais que le sucre était mauvais pour la santé, qu’il faisait grossir. Mais le sel, je me demandais bien pourquoi.

Le premier jour où on m’a dit qu’il fallait que je change complètement mon alimentation et que je ne devais plus resaler mes plats mais en plus que je devais éviter les plats et aliments salés, j’étais à vrai dire perdue. Au début, cela me paraissait impossible et ma vie de gourmande semblait toucher à sa fin. D’autant plus que j’ai toujours été salé que sucré.

Supprimer le sucre rapide notamment le sucre raffiné et industriel a été facile, arrêter de manger des gâteaux n’a pas non plus été un problème, moins on en mange, moins on en a envie. Mais le sel ! Et bien, il est absolument partout.

Le problème du sel est qu’il rend savoureux ce qu’il ne l’est pas. Ce n’est pas cher et quand on ne sait pas cuisiner et bien on se contente trop souvent de saler rapidement ses plats. C’est l’habitude à proscrire.

Il faut manger moins salé tout d’abord parce que ce n’est pas bon pour la santé. On en consomme beaucoup trop sans le savoir. L’une des choses à faire et plutôt facile à faire, c’est d’abord d’éviter de saler à table.

Le sel fait retenir l’eau dans le corps et est l’une des causes de l’hypertension. Manger moins salé est vivement conseillé pour les personnes hypertendues. Il faut manger moins salé pour sa santé cardiovasculaire. Manger saler provoque également la rétention d’eau. Quand on retient l’eau dans son corps, on est bouffie, gonflé. Il n’y a pas que de la graisse dans nos kilos en trop. Le coupable est souvent partiellement ailleurs.

Les produits alimentaires industriels sont bourrés de sel. Le pain aussi. Le seul moyen fiable que j’ai trouvé pour manger moins salé, c’est de cuisiner soi-même à la maison. C’est aussi une bonne habitude à prendre parce qu’on sait exactement ce qu’il y a dans nos assiettes. Bien manger c’est surtout savoir ce que l’on mange. On peut très bien mal manger en mangeant bio ou sans gluten comme c’est à la mode en ce moment. Manger énormément de sucre de canne même bio, ce n’est pas bon pour la santé. ça ne fait pas maigrir non plus. En revanche, en choisissant ses propres produits et en cuisinant soi-même, on prend non seulement le plaisir à cuisiner mais en plus on mange vraiment bien.

On redécouvre les saveurs, même si honnêtement les premiers jours paraissent ternes, les plats sans saveur parce que l’on a pris trop l’habitude de manger très salé. Mais au bout d’un mois, on apprend à cuisiner, à apprécier toutes les saveurs jusqu’à lors oubliées, masquées par le sel. On passe par une sorte de phase de « rééducation » gustative. On apprend à utiliser les différentes épices et herbes. Pendant la période où j’ai du supprimer presque totalement le sel de mon alimentation, j’ai eu recours au sel de potassium acheté à la pharmacie qui m’a été très utile d’autant plus que le potassium fait du bien. ( Plus on mange de sel, plus on a besoin de potassium pour rééquilibrer.)

Manger moins salé en faisant un peu attention est à la portée de tout le monde. J’ai remarqué que ça préoccupait de plus en plus de monde parce que lorsque je fais mes courses, je vois de plus en plus de produits avec une quantité de sel réduit. (jambon, fromage etc). Même si je pense que ça relève plus du marketing. C’est déjà pas mal.

Comment faire pour manger moins de sel ?

Les aliments à éviter sont surtout les boîtes de conserve (le sel est un conservateur naturel), les plats préparés (lasagnes, les sauces, les pizzas, les croque-monsieur etc), le pain, la charcuterie et la plupart des fromages ainsi que de l’eau gazeuse. En revanche, l’emmental et le Perrier sont peu salés par rapport aux autres.

J’ai pas mal d’astuce pour cuisiner sans sel. Tout d’abord, il faut avoir dans sa cuisine des herbes de provence, du persil ou du thym. Pour celles qui n’aiment pas couper les oignons comme moi, on peut très bien acheter de l’oignon ou des échalotes déjà émincés chez Picard. (très pratique). Je n’aime pas le citron qui dénature les saveurs mais si vous aimez ça, c’est pas mal aussi. Les sésames aussi donnent du goût et c’est très bon pour la santé.

Les aliments à privilégier sont les aliments riches en potassium : la plupart des légumes notamment les courgettes. Les bananes sont aussi riches en potassium ainsi que les pommes de terre vapeur (avec la peau).

Il faut donc manger moins salé tout d’abord pour conserver sa santé cardiovasculaire mais c’est aussi positif pour le maintien d’une bonne silhouette et ça permet de faire attention à ce qu’on mange et d’apprendre à cuisiner.

Cela fait un an et ça me fait vraiment du bien de manger très peu salé. Pourtant je suis une grande amatrice de fromages et de charcuterie à l’origine.  Aujourd’hui, je fais des grimaces quand je mange quelques choses de très salés ou un produit trop transformé. J’ai l’impression d’avaler un grand bol d’eau de mer. Manger saler encourage à manger des produits frais. C’est une très bonne chose même si les produits non transformés coûtent cher mais c’est normal. Quant au manque de temps, ce n’est qu’une excuse parce qu’on a toujours le temps de regarder une série ou de prendre un café sur une terrasse. C’est juste une question de priorité. Prendre le temps de bien manger à mon sens est plus important. Après tout, on est fait de ce que l’on mange.   Je partagerais au fur et à mesure mes idées de recette pour bien manger et moins salé. 🙂

Prenez soin de vous et bon weekend !

M

IMG_9061
Papillote de saumon bio sur son lit de courgettes et pommes de terre aux herbes de provence et huile d’olive basilic

IMG_9067
Une omelette que j’adore me préparer au petit-déjeuner. Aux champignons de Paris émincés, pousses d’épinards et jambon blanc.
FullSizeRender

Doli never stops <3

IMG_2527

Hello 🙂

Je viens de vivre une semaine de folie. A peine revenue de Milan, j’ai été à un atelier où j’ai appris à préparer des pains pour faire des burgers et hot-dog maison. J’ai aussitôt réalisé un super burger Rossini à la maison que tout le monde a adoré.

Cette semaine fut aussi la semaine de mon déménagement. Rappelez-moi de ne plus déménager… parce que c’est fatigant et parce que mine de rien, on accumule tellement de choses dans un si petit espace qu’il faut énormément de temps pour faire ses cartons et nettoyer .. Et comme si cela ne suffisait pas, le jour du déménagement est tombé sur un jour caniculaire à Paris … mais malgré tout, un déménagement a ce petit côté stimulant. ça marque une fin mais surtout un nouveau départ.

Le jour J où je devais rendre mes clefs, j’ai vu tout d’un coup défiler les années passées dans ce petit appartement parisien. J’étais totalement nostalgique. C’est fou ce qu’un lieu peut renfermer comme souvenirs… !

Malgré tous les obstacles que j’ai du affronter, je me suis débarrassée de ce déménagement et j’ai aussi survécu à cette chaleur épuisante !  A peine eu le temps de me reposer et me remettre de cette journée épuisante que je suis déjà partie à un autre endroit. Rappelez-moi de me reposer un instant, de dormir surtout parce que Morphée se fait absent en ce moment. Peut-être qu’il m’a oublié que sais-je .. !

En parlant de nostalgie, je repense très fort ce soir à ce lac, cette vue grandiose qui m’inspire le calme et la sérénité.

Je vous souhaite une très bonne nuit.

Take care.   Midori

Parisienne, parisian

IMG_2516
Burger Rossini Maison by Doli

Idée du jour pour surmonter la chaleur : Fragole con gelato <3 Mon dessert italien favori

IMG_2235

This is my favorite italien dessert ❤ Frutta di bosco con gelato. It remind me my last amazing trip in Italy.

Lorsque je reviens d’un voyage, j’adore me remémorer et revivre des instants en reproduisant des plats ou des desserts que j’ai adorés à la maison en ajoutant une petite touche, un peu de fantaisie.

Cette fois-ci, lors de mes escapades en Italie, j’ai redécouvert les fruits rouges que je trouvais souvent trop acide à mon goût. Mais le dessert Frutta di bosco con gelato que j’ai dégusté au restaurant en admirant un magnifique coucher de soleil au lac était tellement délicieux que je me suis remise à aimer à nouveau ces fruits des bois.  ( non non ce n’était pas simplement grâce à la vue, les fruits étaient délicieux et la glace à la vanille aussi 😉 ).

C’est comme ça que je ne fais que manger italien depuis que je suis revenue à Paris (je sais c’est bête). Mais en France, les restaurants italiens ne proposent pas les mêmes desserts puis les tiramisus sont beaucoup trop sucré pour mon régime.

Quand il fait chaud, rien de mieux que des fruits en dessert. La glace apporte une petite touche gourmande au dessert.

J’ai donc eu une forte envie de ce dessert fait maison. Je suis allée chercher les fruits rouges ( myrtilles, framboises et fraises). Il faut en profiter parce que c’est la saison puis j’ai pris l’une des deux glaces qui traînaient dans le congélateur. Deux parfums de la glace Haagen-dazs. J’ai donc testé le Fragole con gelato avec une boule de glace Banane brownie et l’autre avec une boule de glace Macadamia nut.  Ils étaient tous deux très bons mais j’ai une petite préférence quand même pour le macadamia nut.

Voilà voilà. Je me croirais presque à la pointe du Lac en train de méditer et admirer la vue magnifique que vous pouvez voir sur mon autre article en photo.

Bon début de semaine ! Je vous embrasse !! M

IMG_2236

Ma recette : Pâtes à la sauce crème de courgette au saumon fumé

FullSizeRender 7   Ma recette : pour préparer une sauce crème saumon avec une courgette. J’adore manger les courgettes et surtout ses fleurs. Lorsque je descends dans le sud, je mange ceux qu’on cueille dans le jardin. C’est comme ça que je suis revenue du sud avec une courgette fraîchement coupée. C’est comme ça que j’ai eu l’idée de la mettre dans ma sauce. J’aime la mettre coupée en rondelles dans mes pâtes carbo, c’est très bon aussi mais là, je n’avais pas envie de la voir avec le saumon. Pour la préparer, il vous faut des tranches de saumon fumé + une crème liquide légère (brique)+ un peu d’oignon + une courgette + un peu de sel et poivre et si vous aimez, de l’aneth ou du basilic. Avant toute chose, il faut faire bouillir une grande quantité d’eau salée pour les pâtes. En attendant que l’eau boue, couper l’oignon et les courgettes en petits morceaux. Il faut faire revenir les oignons coupés en petits morceaux et les courgettes jusqu’à ce qu’ils soient légèrement dorés avec un peu d’huile d’olive. On ajoute un peu de sel & poivre. Ajouter la crème puis mélanger à feu doux pendant quelques minutes. On met le tout dans un mixer, broyeur, ce que vous voulez.  On obtient une crème homogène et lisse. On ajoute à cette crème de courgette, les tranches de saumon coupées dans une petite casserole jusqu’à ce que la sauce prenne bien le goût du saumon et c’est prêt 🙂  Pour les amateurs, on peut ajouter de l’aneth ou du basilic. C’est meilleur.   Pour préparer ma recette, j’ai utilisé des pâtes italiennes en blé dur, en forme de papillons parce que j’adore ça et parce qu’elles sont bonnes en plus. ( On les trouve à la Grande Epicerie de Paris). D’ailleurs ces pâtes me rappellent la déco de mon petit appartement. Les papillons en papier que j’ai découpé moi-même et collés au mur 🙂

FullSizeRender 8FullSizeRender 6FullSizeRender 4FullSizeRender 5

Recette : Triangles croustillants ! (Apéro)

FullSizeRender 7

Ce que j’aime faire pendant mes « vacances » c’est sans doute profiter de mon temps libre pour aller faire les courses à la supérette du coin et d’essayer de préparer un nouveau plat en écoutant mes envies.

C’est comme ça que j’ai eu l’idée de mettre dans des feuilles de brick un peu tout ce que j’aime.

Je partage donc avec vous ma nouvelle idée de triangles croustillants idéal pour un apéro entre amis sur son lit de salade.

ça prends deux secondes à faire mais c’est bon 🙂

Il vous suffit d’acheter des feuilles de brick, une courgette, quelques tranches de bacon et du St-Morêt.

Tout d’abord, on fait revenir du bacon et des courgettes coupées en rondelles et puis en quatre sans matière grasse. On déchire la feuille de brick en quatre. On étale une cuillère à soupe de St-Morêt sur chaque feuille. Ensuite, on dépose la préparation bacon-courgette sur chaque quart de feuille et on plie. On pose tout ça sur une plaque et on met le tout au four préchauffé à 180° jusqu’à ce que les triangles soient dorés et croustillants.

On sert les triangles sur un lit de salade et le tour est joué !

Bon appétit !  🙂    M

FullSizeRender 5FullSizeRender 4FullSizeRender 3FullSizeRender 6